AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

et après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Dim 2 Mar - 15:29

Bah tu sais déja ce que j'en pense !! J'adore j'adore j'adore !!!!
Et après chu censée te demander la suite mais je te harcèle déjà sur l'autre forum onc ici j'évite !! (mais c'est implicite !! XD)
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Lun 3 Mar - 11:33

bon la demande en mariage s'est pas pour tout de suite ! Mais je vous laisse pas tomber pour autant (ou je risque de me faire tuer par des fans enragés ! lol! ) Donc voilà la suite ! Aujourd'hui un peu d'humour ! bonne lecture !


David était reparti une heure après environ, non sans emporter le goût des lèvres d’Isabella avec lui. La jeune femme resta seule avec Morganne un instant.

« - Faire diversion ici pendant qu’ils installent tout ce dont-ils ont besoin ! Il en de bonnes ! Comment pouvons-nous évité qu’ils s’intéressent à eux ? Demanda Isabella passablement énervée.

- Je ne sais pas ! A moins que … Je crois que j’ai la solution. Il faudrait par contre que tu fasses un petit sacrifice.

- Quelle est ton idée ?

- Et bien tu pourrais faire croire que tu t’intéresse à lord Harry ! Le Shérif serait ravi et il oublierait un temps les hors-la-loi dans la forêt.

- Oui c’est une idée ! Et puis cela va faire enrager ton frère ! »

Isabella voulait le rendre jaloux. Après tout elle s’était inquiétée pendant trois long mois. C’était son tour ! Elle commencerait dés ce soir au banquet. Morganne regagna sa chambre. Isabella profita de la fin de l’après-midi pour se préparer. Elle eut recours à l’aide précieuse d’Aurélia pour sa coiffure et passa une robe proche de son corps. Elle mit quelques bijoux et se regarda dans son miroir.une véritable tentation pour le pauvre Lord Harry. Elle allait bien s’amuser. Elle regarda Aurélia pour avoir son approbation. Celle-ci lui fit un large sourire. Elle mit son châle et descendit dans la grande salle où les invités du Shérif se pressait déjà. En entrant, elle remarqua l’absence de Much. Elle se dit que David avait dû passer le voir ce qui expliquait son retard. Vraiment, c’était un fou. Mais Isabella ne s’était jamais sentie aussi heureuse qu’au moment où elle avait découvert son visage dans sa chambre. Elle se sentait tellement bien quand elle était dans ses bras et qu’il lui disait qu’il l’aimait. Pourquoi n’arrivait-elle pas à lui dire ? Elle fut sortie de ses pensées par Morganne qui lui attrapa le bras. Elle avait gardé son air hautain, comme à chaque fois qu’elle assistait à un banquet du Shérif. C’était une excellente actrice. Encore un trait de famille ! David avait bien réussi à tenir son double rôle au sein des chevaliers noirs pendant toute ces années sans se faire repérer.

« - Bravo Isabella ! S’il ne te tombe pas tout cru dans les bras, c’est que cet homme est aveugle. Lui chuchota Morganne. »

Isabella sourit. Lord Harry venait de s’assoir à table. Il y avait une chaise vide à côté de lui. La jeune femme s’avança et demanda si elle pouvait s’y mettre. Elle crut que lord Harry allait faire une crise cardiaque. Il bégaya et finalement se leva pour l’aider à s’assoir. Le Shérif vit le manège et fit un large sourire. Tout n’était pas perdu pour lui. Isabella passa la soirée à parler de chevaux avec le chevalier noir. C’était une des choses que les hommes aimait le plus : leur monture. Elle remarqua que Lord Much arriva avec un peu de retard. Il inventa une excuse sur son fils qui s’était blessé en jouant. Isabella savait parfaitement que c’était des mensonges. Elle espérait seulement que le Shérif n’avait pas de soupçons. Cet homme était prêt à tout et Dieu seul sait ce qu’il aurait pu faire avec la famille de Lord Much. Pour faire le mal, il avait une imagination sans limite. Elle laissa lord Harry la raccompagner jusque devant sa porte. En fermant la porte, elle l’entendit pousser la chansonnette en repartant. Elle rit. Elle n’avait pas perdu la main !

David était heureux de rentrer dans Sherwood. Il venait d’aller voir Much. Ils avaient longuement discuté de la situation. Ses terres étaient au main de Lord Harry. C’était un avantage. Cet imbécile n’était jamais là. Le régisseur de David devait pouvoir gérer les terres comme il faut. David était moins inquiet. Et puis il avait vu son Isabella. Sa belle Isabella. Un sourire béat se dessina sur son visage. Si un écureuil était passé par là, il l’aurait prit pour un imbécile heureux. David était tellement perdu dans ses pensées qu’il en oublia que la route qui menait au camp était piégée. Il se retrouva suspendu en l’air. Maintenant, il avait l’air d’un imbécile heureux volant ! Il soupira et attendit que les hors-la-loi se montre. Il avait l’air fin. Il entendit alors une voix dans la forêt.

« - Ceci, mon ami, est une embuscade !

- Nous prendrons dix pour cent de ce que vous avez …

- … Résistez ou mentez …

- … Et on prendra la totalité ! »

Voilà ! Il était le pire imbécile de la terre. Il commençait à se demander si Morganne et Isabella n’avait pas raison à son sujet ! Djaq, Will et Luke sortirent de l’ombre et éclatèrent de rire en voyant David suspendu comme un saucisson séché. Ils le descendirent et le serrèrent dans leur bras à l’étouffer. David était étonné de revoir Will et Djaq en Angleterre. Alors qu’ils revenaient au camp, ils lui racontèrent le sauvetage du Nigthwatchman dans tout les détails. David se dit qu’Isabella ne perdait rien pour attendre. Il se lança à son tour dans les explications de son retour sa mission ici.

« - Alors mes amis, m’aiderez-vous ? »

Les autres se regardèrent. C’était ce qu’on leur avait proposé déplus intéressant depuis longtemps. Il se levèrent et prirent chacun leurs verres.

« - Tu ne pourras plus te débarrasser de nous maintenant ! Dit Will. »

Djaq leva son verre et porta un toast au cri de « We are Robin Hood ! » Il passèrent le reste de la nuit à discuter. Le matin vint rapidement sans qu’aucun d’eux n’aient put s’en rendre compte. David, malgré le sommeil qui le gagnait, proposa aux autres de se mettre au travail. La perspective d’en finir une fois pour toute avec leurs ennemis galvanisa les trois amis et il se levèrent complètement d’attaque, ou presque. Ils avaient du pain sur la planche.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Lun 3 Mar - 11:42

Et bah tout le monde il est content (Lord Harry, le Shérif, David, Isabella, Morganne, Will&Djaq, Luke, Lord Much . . . )

Pour une fois dans leur vie ça peut pas leur faire de mal !!


J'adore !! Merci Marianne pour ton baby-chou de 4kg !
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Lun 3 Mar - 16:20

journée de générosité ! Voilà un nouveau baby-chou pour serena et les autres !


Deux semaines ! Deux semaines de préparation ! Deux semaines de harcèlement du Shérif ! Deux semaines de rencontres furtives dans Sherwood ! Isabella n’avait pas vu passer le temps. Elle comptait juste les heures qui la séparait du plus beau outlaw de Sherwood. Elle sourit en pensant à ce que son père aurait dit s’il avait su ce qui se passait. Il était rare qu’elle sourit en pensant à ses parents. Mais elle était heureuse. David l’aidait sans le vouloir à faire le deuil de cette famille qu’elle avait si peu connue. Rien n’aurait pu la tirer de son cocon de bonheur. Dans peu de temps, ils en auraient fini avec les chevaliers noirs et ils pourraient reprendre une vie normale. Elle rêvait à sa fenêtre quand Morganne entra en trombe dans sa chambre sans même frapper.

« - Nous avons un énorme problème ! »

Isabella la regarda très inquiète. Que pouvait-il bien se passer pour que Morganne d’habitude si maîtresse d’elle-même soit autant bouleversée. Elle se leva rapidement.

« - Morganne calme-toi et dit moi ce qu’il se passe.
- Isabella, le petit Robin et la petite Sarah … Le Shérif les tient. Il a découvert que Much aidait David. David et les autres ont réussi à sauver Much mais pas les enfants. Le Shérif veut le Nigthwatchman ou il les tuera. »

Isabella tapa du poing sur la table. Il voulait le Nigthwatchman et bien il l’aurait. Elle ouvrit son coffre et en sortit sa tenue et ses armes. Morganne attrapa sa main.

« - Arrête ! Tu sais que ce n’est pas la solution !
- Que dois-je faire alors ? Regarder ce monstre les tuer sous mes yeux ? Je m’y refuse ! Le Shérif a fait assez de mal comme ça. Il veut le Nigthwatchman ? Il l’aura !
- Tu devrais en parler à David.
- Pourquoi faire ? On se disputera et j’irai. Je ne peux pas laisser faire ça !
- Tu dois lui en parler parce que tu n’es pas seule ! Ils ont peut-être déjà prévu quelque chose ! J’ai dit au Shérif que j’allais à Clun pour deux jours et que j’avais besoin d’une compagne de voyage. Tu viens avec moi. On va voir David et il n’y a rien à redire !
- Décidemment l’autorité est un trait de famille chez vous !
- David serait ravi de te l’entendre dire ! »

Isabella prépara ses affaires avec Aurélia. Elle prit la totalité de ses affaires. Si elle devait se faire prendre, elle ne voulait pas qu’on puisse s’emparer de ce qu’elle avait de plus cher. Elle parti avec Morganne en début d’après-midi. Elle était nerveuse quand elle salua le Shérif. Elle aurait voulu l’étrangler mais le regard froid et dur de Morganne lui rappelait qu’elle devait encore tenir son rôle. Elles entrèrent dans la forêt. Isabella descendit laissant Aurélia et Morganne faire le reste du chemin jusqu’à Clun. Isabella se mit à marcher dans la forêt. Elle ruminait ses sombres pensées. Où le Shérif les gardait -il ? Deux enfants de cet âge ne passe pas inaperçus. Elle réfléchissait au différent endroit possible, marchant par automatisme dans la forêt. Elle arriva près du camp sans réellement s’en rendre compte et, bien sur, se retrouva pendu dans les airs.

« - David , tu as intérêt à te ramener tout de suite parce que je ne suis pas d’humeur ! Cria-t-elle. »

Le petit groupe de outlaws fit son apparition au bout du chemin. Isabella était rouge de colère.

« - Tu m’as appelé mon amour ? Mais que fais-tu là-haut ?
- A ton avis ? Je cueille des pommes !
- Tu ne risques pas d’en trouver en cette saison ma chérie ! Ce serait plutôt celle des châtaignes et des marrons !
- David, je te conseille de te bouger si tu ne veux pas goûter les premières châtaignes et les premiers marrons de la saison ! Reprit la jeune femme en serrant les dents.
- Will détache là, la pauvre.
- Très bien j’y vais !
- Qu’est-ce que tu fais là ?
- Je te le dirai quand je serais en bas !
- Tu es vraiment magnifique vu d’ici !
- Gardes tes boniments ! »

Djaq riait aux éclats. Cela lui rappelait une scène entre Robin et Marianne quelques années plus tôt. Will revient en courant.

« - La corde est bloquée !
- QUOI ? Hurla Isabella. C’est pas vrai !
- Ne bouge pas ! Je monte te chercher !
- A ça ! Je ne risques pas de bouger !
- Comment je vais faire ? Dit David tout haut pour lui-même.
- TU NE SAIS PAS COMMENT MONTER ICI ?
- J’y pense mon amour ! J’y pense !
- Laisse tomber je vais me débrouiller ! »

Isabella pensa qu’elle avait bien fait de mettre son pantalon sous sa jupe. Elle commença à se balancer d’avant en arrière. Elle força sur ses abdos et se retrouva bientôt la tête en bas. Elle enroula ses pieds sur la corde tendue et chercha à attraper le poignard qu’elle cachait derrière son dos.

« - Isabella mais par tout les saints que fais-tu ?
- Ton travail ! Quand je serais détachée, tu as intérêt à me rattraper. Sinon …
- Isabella, les menaces …
- Ce n’est pas une menace mais une réalité. »

David ne répliqua pas. Elle était assez en colère comme ça. Il valait mieux qu’il ne dise rien pour sa sécurité. Isabella réussi enfin à saisir sa dague et entreprit de couper les liens qui entravaient ses bras et ses mains. Elle sentit qu’elle était libre et resserra son emprise sur la corde. Elle mit la dague entre ses dents et s’accrocha du mieux qu’elle put. Elle n’avait pas le droit à l’erreur. David vint se placer en dessous d’elle. Isabella lâcha alors la corde et tomba directement sur David qui se retrouva allongé par terre. Les compagnons riaient aux éclats en voyant Isabella et David se relever. La jeune femme avait un sacré caractère. Ses parents pouvaient être fiers.

« - Tu as eu de la chance ! Dit-elle en lui souriant.
- Pourquoi ? Parce que je t’ai rattrapé ?
- Parce que j’étais trop loin pour t’attendre tout à l’heure quand tu te fichais de moi.
- En tout cas, je ne pourrais plus m’assoir pendant au moins deux jours. »

Isabella éclata de rire en voyant David mettre la main sur ses fesses. Elle prit son visage dans ses mains et l’embrassa. Ils rentrèrent au camp aussi vite qu’ils le purent car le jeune Lord de Clun avait une démarche incertaine.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Lun 3 Mar - 16:57

Ouaiii 6kg le baby-chou c'te fois !! mdr

Alalala . . . bon t'as fait mouche (Much) ! Je précise ce jeu de mot n'est pas de moi !! XD


Bataille de pommes !!!!!!!!!

[-15] Et astiquation de dagues !! Frotti ![/-15]
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Lun 3 Mar - 20:10

Excellent tout ça !!! C'est super ! Vraiment croustillant ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Mar 4 Mar - 19:33

un nouveau baby chou!

Une fois à l’abri dans le camp des hors-la-loi, Isabella se calma quelque peu. Elle retint Djaq par le bras en voyant Much à la cuisine.

« - Comment va-t-il ?
- Il ne veut rien dire à ce sujet mais il est terriblement inquiet.
- Je m’en doutes. »

Much remarqua la présence d’Isabella est se mit à débiter un flot de parole ininterrompu, lui proposant un rafraichissement, un morceau de viande, de s’assoir et plein d’autres choses que la jeune femme ne saisit pas parfaitement. Will intervint pour rétablir la situation.

« - Much ! La ferme ! 
- Je n’essayais que de la mettre plus à l’aise ici. Si on peut plus se montrer poli. En fin moi je dis ça je dis rien.
- Et bien ne dit rien Much !
-Tout va bien ! Intervint Isabella. Il n’y avait pas de mal. Much -Dit-elle d’un ton très doux-vous savez pourquoi je suis là.
- Oui. Je sais que tout va s’arranger vous êtes la fille de maître Robin et les enfants ont confiance en vous.
- Et mon père n’aurait rien pu faire sans chacun d’entre vous ! Alors je vais avoir besoin d’aide. Venez ! »

Elle prit son bras et le força à s’assoir parmi les autres. Elle demanda qu’on lui raconte ce qui s’était exactement passé. Luke expliqua comment ils avaient appris que Much était en danger et comment ils étaient intervenus pour les sauver. David ajouta que personne ne savait où se trouvait les enfants pour le moment.

« - Mais nous savons qu’ils seront là dans deux jours à Nottingham. Reprit le jeune homme. »

Il savait bien pourquoi Isabella était là. Mais il ne laisserait pas se mettre en danger.

« - Parfait ! Préparez-vous à accueillir une personne de plus d’ici deux jours. Dit Isabella.
-Hors de question ! On se débrouillera !
- David, le Shérif veut le Nigthwatchman ? Il l’aura et crois-moi il va le regretter. Je sais ce que je fais ! Je récupère les enfants et je viens ici. Rien de plus simple !
- Je t’en pris ! Tu connais comme moi le Shérif ! Tu sais qu’il n’aura rien laissé au hasard pour que tu n’en ressorte pas vivante.
- David a raison. C’est de la folie ! Le Shérif est un homme assoiffé de sang ! Il ne veut pas ta reddition mais ta tête au dessus de sa porte.
- Cela améliorera la décoration !
- Cesses de faire l’idiote ! Je t’interdis d’y aller !
- Tu n’as rien à m’interdire.
- Nous te l’interdisons tous ! Ajouta Will.
- Je n’ai pas à vous obéir !
- Mais nous avons juré sur la tombe de ton père que nous te protègerions contre les chevaliers noirs et toi-même s’il le fallait.
- Alors vous devrez renoncé à ce serment car j’irai.
- Isabella ! Nous allons délivrer les enfants ! Nous allons les ramener ici ! Tu resteras avec Morganne ! Il n’y a pas à discuter ! Dit David d’une voix ferme. »

Il n’avait pas parler à Isabella comme ça depuis leur première rencontre. La jeune femme se leva et prenant ses affaires se dirigea vers la sortie du camp. David leva les yeux au ciel et poussa un grognement. Il se leva pour la poursuivre. Il courut derrière elle et la rattrapa enfin. Il saisit son bras et la força à se retourner.

« - Je ne voulais pas te parler comme ça. Je suis désolé.
- David, si tu ne peux pas comprendre que je dois faire quelque chose c’est ton problème. Je me sens particulièrement inutile au château à passer pour une gentille petite damoiselle bien sage. Je ne veux pas finir comme ma mère. Elle a gâché sa vie parce que mon père ne voulait pas qu’elle prenne de risque.
- Je m’inquiètes pour toi ! Je ne veux pas te perdre !
- Je ne veux pas non plus qu’on soit séparé ; mais je ne veux pas non plus être toujours derrière en poste d’observation ! J’ai besoin de me rendre utile !
- Et moi j’ai besoin de te savoir en sécurité ! Je t’aime bon sang ! Si tu t’exposais en première ligne je ne pourrais jamais me concentrer sur le combat ! Je ne peux pas passer ma vie à regarder derrière moi pour savoir si tu es toujours en vie !
- tu parles de moi comme si tu ne m’avais jamais vu combattre ! Mais je me bats depuis aussi longtemps que toi sûrement ! Je me suis battue pour aider les Cook, pendant que tu étais en France. Je sais me battre et je suis prête à faire quelque chose de plus intéressant que de la broderie ! David tu ne peux pas m’enfermer en espérant que je serais sage !
- Je sais bien et ça me rend malade ! Je voudrais tant pouvoir te protéger de tout ça !
- Tu ne peux pas me protéger de tout au risque de m’empêcher de vivre ! Je sais que tu m’aimes et que tu t’inquiètes ! Mais j’ai besoin d’air, d’avoir le droit de faire ce que je veux !
- Isabella je ne peux pas te forcer à rester derrière mais je te demande, si tu m’aimes, de n’intervenir qu’en dernier recours. Dis-le moi !
- Je n’interviendrais pas !
- Dis-moi que tu m’aimes.
- Je … Je … »

Elle l’embrassa.

« - Je ne peux pas.
- Pourquoi ? J’aime te le dire. Mais j’ai besoin de l’entendre aussi.
- Je ne peux pas. Pas tout de suite. Laisse-moi du temps. »

Elle déposa un autre baiser sur ses lèvres et parti en direction de Clun. Elle n’osait pas regarder en arrière de peur de voir David. Pourquoi n’arrivait-elle pas à dire ce qu’elle ressentait ? Elle l’aimait oui ! Mais elle avait peur que ça ne veuille plus rien dire au moment où elle aurait laissé échapper ses quelques mots.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Mar 4 Mar - 21:51

ma générosité me perdra ! un autre baby chou pour serena et les autres !
Elle rentra éreintée à Clun. Morganne vit qu’elle ne semblait pas dans son assiette. Elle espérait que rien de fâcheux n’était arrivés entre son frère et la jeune femme. Avec leurs deux caractères, elle avait peur que cela ai fait des étincelles.
« - Tout va bien Isabella ?
- Hum ? Oh ! Je n’interviendrais qu’en dernier recours, si c’est ce que tu veux savoir.
- Je suis soulagée. Mais il n’y a pas que ça n’est-ce pas ? Mon frère aurait-il fait quelque chose qu‘il n‘aurait pas dû faire ?
- Non. C’est moi ! Moi et mon incapacité chronique à dire ce que je ressens pour les gens.
- Que veux-tu dire ? Que s’est-il passé ?
- Nous avons eu une petite dispute. Je ne supporte pas d’être surprotégée. C’est à cause de ça que j’ai toujours eu l’impression que ma mère et mon père non pas pu vivre ensemble et que je ne l’ai pas connu. Je me suis énervée contre David quand il est de venu protecteur. J’ai fini par céder en lui promettant que je n’interviendrais quand cas d’extrême urgence.
- Jusque là je ne vois où est ta faute ?
- Ma faute vient après. Il m’a dit qu’il m’aimait mais qu’il avait besoin que je lui dises. Mais je ne peux pas.
- Mais enfin Isabella pourquoi ?
- Parce que j’ai peur que ça ne veuille plus rien dire une fois ces trois mots prononcés. Parce que j’ai peur de faire comme mes parents et la dernière chose que je veux c’est le faire souffrir.
- Pardonne ma brutalité. Mais quand te décideras-tu à vivre sans te référer sans cesse à tes parents. Tu dis que tu ne veux pas être surprotégée mais tu t’enfermes dans ton passé. Réveilles toi et prend les choses en main ! Ce n’est pas parce que tu lui diras que tu l’aimes que tout sera fini. Ce n’est pas un aboutissement au contraire ! C’est un commencement !
- J’ai besoin de temps. »
Isabella resta silencieuse tout le reste de la soirée. Elle monta dans sa chambre et se coucha sans réellement pouvoir dormir. Elle rêva que David mourrait et que son fantôme lui reprochait sa froideur. Elle se réveillait en criant qu’elle n’était pas froide. Morganne entendit cela et se dit que cela lui serait bénéfique même si c’était dur.
Les deux jours passèrent vite. Isabella s’était entraînée de nuit pour éviter de refaire les même cauchemars. Morganne partit le matin de Clun. Elle n’avait pas vu David depuis leur dispute dans la forêt. Elle préféra ne pas penser à tout ça et se focaliser sur les enfants. Elle s’habilla en Nigthwatchman et s’arma complètement. Elle prit l’arc de son père, des flèches, son épée et ses poignards. Elle mit son masque et remonta sa capuche. Ces gestes se faisaient presque automatiquement. Elle les avait tant fait depuis son retour en Angleterre. Mais aujourd’hui c’était différent. Elle devait choisir entre se cacher derrière ce masque, derrière son passé ou révéler au grand jour qui elle était. Elle monta sur son cheval et partit au galop vers Nottingham. La ville était gardée et elle ne devait pas se faire repérer.
Dans la cour du château Morganne se présenta devant le Shérif. Elle lui dit qu’Isabella avait une forte fièvre et qu’elle ne pourrait paraître aujourd’hui. Celui-ci parut sincèrement navrée d’entendre ça. Mais la jeune Lady savait à quoi s’en tenir. Elle remarqua des gardes qui discutaient ensemble. Le Shérif avait tout prévu. Celui-ci donna le coup d’envoi des festivités. On amena les deux enfants. Ils étaient sales et apeurés. Sarah se plaçait devant son jeune frère comme pour le protéger. Morganne comme beaucoup de gens dans la foule eu pitié des deux pauvres enfants. Elle n’avait jamais autant espérer voir son frère qu’en ce moment là. Le Shérif leva la main, un sourire sadique sur le visage. Le bourreau passa la corde autour du cou des deux enfants. Le tambour se mit à battre. Isabella qui était montée sur le toit d’une tour regardait la scène avec horreur. Elle remarqua des personnes bougeant dans la foule. Elle observa en un instant qu’ils n’en sortiraient pas vivant si elle n’intervenait pas. Elle attrapa donc une flèche et se prépara. Elle ne devait pas rater sa cible. Elle se leva et en une fraction de seconde visa et lâcha sa flèche dans la main du bourreau. Le Shérif hurla de colère.
« - Attrapez moi ce mécréant ! »
Isabella s’inclina.
« - Tu ne t’en tireras pas comme ça ! Je le veux mort ! »
Isabella sauta alors sur les remparts. Elle vit que la foule s’agitait. Elle prit deux flèches et se plaça. Viser, respirer, bloquer, tirer. Elle laissa partir les deux flèches qui coupèrent les cordes des deux enfants. Elle eu juste le temps se retourner pour donner un coup de poing au gardes qui arrivait derrière elle. Elle en repoussa un autre d’un coup de pied. Elle regarda rapidement en bas. La foule s’était agitée. Des hommes encapuchonnés emmenaient les enfants. Isabella vit que l’un d’eux se retournait. Elle sourit en elle-même. Le Shérif levait vers elle un doigt menaçant. Elle banda son arc et tira une seule flèche. Celle-ci se glissa sur la joue du Shérif et vint se planter sur le dossier de son fauteuil. Elle voulait le prévenir. Une goute de sang pour une goutte de sang, une vie pour une vie. Elle sauta alors dans la rue de l’autre côté des remparts. Elle se cacha jusqu’à ce que le carrosse de Lord Jérémia passe près d’elle. Elle se glissa dessous et s’accrocha jusqu’à la forêt. Elle se laissa tomber et couru jusqu’au camp. Elle arriva et vit que tous étaient réunis autour des enfants. Much serrait son fils et sa fille à les étouffer. Il ne parlait plus. Il pleurait. Isabella ne fit aucun mouvement pour ne pas gêner leur retrouvailles. Ce fut le petit Robin qui signala sa présence.
« -Le Nigthwatchman ! Là ! Regarde papa ! «
Much se retourna comme tout ceux qui se trouvaient là. Isabella s’approcha et abaissa doucement sa capuche. Elle enleva son foulard et son masque. Sarah plaqua ses mains sur sa bouche. Robin lui sauta au cou.
« - Je savais que c’était toi ! Je savais que tu viendrais nous aider !
- Je ne vous aurais jamais laisser là-bas ! Dit-elle en le serrant dans ses bras. »
Elle le posa et regarda les autres. Elle savait qu’elle avait agi trop vite et sans doute en compromettant leur plan et s’attendait à être réprimandée.
« - Isabella nous te devons des excuses. Nous avons eu tendance à vouloir te protéger et c’est toi qui nous a protégé. Nous avons cru que tu étais encore une petite fille.
- Non c’est moi qui n’ai pas compris que vous disiez ça pour mon bien. C’est à moi de m’excuser. J’ai encore des choses à apprendre pour arriver à votre cheville et à celle de mes parents. »
Les autres s’avancèrent pour la serrer dans leurs bras. Much l’étreignit longtemps. Seul David restait en retrait. Il s’éloigna vers le petit lac qui jouxtait le camp. Isabella le suivit.
« - je te dois des excuses il me semble. Je n’ai pas tenue ma promesse.
-Je ne peux pas toujours te protéger. C’est-ce que tu m’as dit non ?
- Je ne dit pas que des choses vrai. J’ai bien dit que je ne voulais plus te voir quand tu as été chargé de te marier avec moi … »
David sourit.
« - … Et puis j’avais une bonne raison.
- Vraiment ?
- Je ne voulais pas te perdre … »
Elle inspira.
« - Je t’aime trop pour vivre sans toi. »
David se retourna. Isabella lui fit un sourire timide. Elle avait mis tant de temps à lui dire ce qu’elle ressentait. Il la prit dans ses bras et l’embrassa en la serrant contre lui. Elle le rendrait fou un jour. Mais c’est pour ça qu’il l’aimait.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Mar 4 Mar - 22:11

Magnifique !!! Very Happy c'est toujours aussi passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Mar 4 Mar - 22:21

Merci Marianne !!
J'vous dit pas comment ça fait décompresser de lire cette fanfic' !! Very Happy
Ah le "je t'aime" tant attendu ! Moi j'l'aurait dit tout de suite . . . mais nan Isabella soit pas jalouse . . . moi j'ai Allan et c'est moi qui pique des crises ! XD

A quand la suite ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 974
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Mer 5 Mar - 15:44

Ca y est j'ai fini...

Et je ne dirai qu'une chose, Marianne... Parce que, franchement... Nan mais alors là....


encooooooooooooooooooooooooooooore !!
magnifiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiique !!
splendiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiide !!

Finalement j'ai dit 3 choses Very Happy lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Mer 5 Mar - 21:27

voilà la suite ! Désolé pour la longueur mais j'étais pas très inspirée ! bonne lecture quand même ! en espérant que ça ne vous décevra pas !

Isabella n’avait passé que peu de temps avec David. Elle était rentrée à Clun. Elle se doutait bien que le Shérif viendrait vérifier si elle avait bien été malade ! Elle ne s’était pas trompée. Le Shérif arriva avec ses deux horribles rejetons et Lord Harry. Isabella avait déjà tout prévu. Elle venait de boire un bol de bouillon fumant qui la faisait transpirer à grosse goutte et avait mis de l’eau très fraîche sur se pieds. Elle avait vraiment l’air malade. Le Shérif sembla convaincu quand il vit dans quel état elle était. Le surlendemain, il envoyait une voiture la chercher pour la ramener. Isabella et Morganne revinrent donc au château. Lord Harry se montrait plus collant que jamais. Isabella se dit que si les autres ne venait pas en Angleterre très vite, elle en ferait de la charpie. Elle ne savait pas que non loin de là, sur la côte anglaise, son désir se réalisait.
Allan sauta sur la terre ferme. Décidément il n’était pas un admirateur des voyages en bateau. Il se retourna vers le jeune roi. Celui-ci semblait un peu intimidé. Planifiez une invasion était une chose, la diriger en était une autre. Petit Jean comprit qu’ils devraient prendre les choses en main avec les autres. Il se retourna de toute sa stature sur les hommes et leur cria de se dépêcher. Ils étaient à quelques miles de Great Yarmouth. Ils devaient se dépêcher car la côte était l’objet d’une surveillance assez importante. Ils avaient plus de deux jours de marches. Heureusement certains seigneurs les accueilleraient pour la nuit. La troupe se mit en route. Il devait dépasser Norwich avant la nuit. La route fut longue pour les compagnons. Une troupe comme la leur se déplaçait en plus relativement lentement. Ils n’étaient plus qu’à deux heures de marche du Nottinghamshire. Allan se mit alors à réfléchir à toute vitesse. Arriver avec des hommes en armes aussi nombreux, c’était se faire prendre pour cible immédiatement.
« - Je ne voudrais pas plaisanter mais nous devrions rester ici tant que nous connaissons pas les modalités d’actions pour mettre en déroute le Shérif. John nous accueilleras bien quelque jour de plus ? Dit-il en se retournant sur le seigneur.
- Je n’y vois aucun inconvénient. Reprit Lord John de York. Béatrice a déjà donné des ordres pour qu’on vous prépare des quartiers.
- En fait - Intervint Jean - Il aurait fallu que nous allions prévenir les autres de notre arrivée.
- Tout est arrangé. David a déjà tout prévu. Mes deux filles doivent se rendre à Nottingham voir Lady Isabella et Lady Morganne. L’information passera vite.
- Alors nous n’avons plus qu’à nous installer confortablement et profiter au maximum de ton hospitalité. Après tout si Isabella s’occupe aussi bien de David ! J’ai enfin la preuve que je cherchais. Ils sont ensembles c’est certain ! Et ils auront droit à toute mon attention quand je les reverrais. »
Les autres seigneurs levèrent les yeux au ciel. Depuis le départ de David, Allan s’était mis en tête de confondre Isabella et David et la moindre information sur les deux jeunes nobles étaient une manne divine pour lui. Il énervait tant les seigneurs que ceux-ci avait fini par le bayonner pendant toute une nuit sur le bateau. Allan avait protesté avec véhémence le lendemain arguant que même lui n’avait jamais fait ça à Much quoi l’aurait pourtant bien des fois mérité !
Isabella se promenait en ville avec Morganne et Frédégonde. Elles allaient d’échoppe en échoppe. La fille du Shérif était une vrai plaie. Elle n’était jamais contente. Isabella attendait que cette journée d’achat finisse. Pour passer le temps, elle réfléchissait à l’après chevalier noir. Que feraient-ils ? Elle rejoindrait Locksley. David retrouverait Clun, Much retrouverait Bonchurch. Mais les autres. Morganne, Will, Djaq, Allan ? Que feraient-ils ? Elle vit alors passer devant elle un carrosse. Encore de visiteurs. Frédégonde sembla s’énerver et entraîna ses compagnes vers le château; Morganne sourit à Isabella. Visiblement elle connaissait les deux jeunes filles qui étaient dans la voiture. Elles en descendirent et firent une révérence rapide devant les trois Lady.
« - Isabella, permettez-moi de vous présenter Pauline et Christelle de York.
- Enchantez ! »
Isabella comprit aussitôt que quelques choses de spécial allait arriver. Mais avant qu’elle ai pu poser la moindre question Frédégonde avait accaparée les deux jeunes filles. Isabella et Morganne ne purent les entretenir seules que le soir en allant les chercher pour le repas.
« - Les troupes sont arrivés et attendent le signal pour entrer dans le Nottinghamshire. Dit Pauline.
- Il faut prévenir les autres dans la forêt. Nous repartirons avec la réponse. Ajouta Christelle. »
Les deux jeunes filles se ressemblaient comme deux gouttes d’eau même si Christelle était plus vieille d’un an. Elles avaient de long cheveux bruns et des yeux verts. Elles étaient fines et assez grandes. Elles avaient des sourires espiègles et joyeux. Isabella tiqua quand elle entendit le nom de David. Morganne sourit d’un air entendu.
« - Je pense qu’Isabella trouvera bien un petit moment pour se rendre là-bas. A moins que cela ne te dérange ?
- Je peux me débrouiller. Répondit-elle en rougissant légèrement. »
Ces derniers temps, elle avait tendance à prendre toute les excuses pour se rendre dans Sherwood auprès des hors-la-loi. Elle était à cours d’idées depuis quelques jours. Cette mission tombait à point nommé !

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Mer 5 Mar - 21:45

Ben pourquoi serions-nous déçus ? Moi j'aime tout autant que les autres parties ! Il s'agit d'un passage de transition et c'est nécessaire dans ton histoire ! Wink et Allan est égal à lui-même mdr !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Jeu 6 Mar - 10:40

Mais nan nan nan chu pas déçue !! J'imagine bien Allan attaché et bailloné sur le bateau ! XD
Le pauvre ! Mais c'est vrai qu'à la longue il doit les saouler ! Razz

Quant à la p'tite Isabella et ses excuses . . . mdr !

Voilà maint'nant j'voudrais bien la suite s'il te plait !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 974
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Jeu 6 Mar - 18:37

J'adoooooooooore, je veux la suite immédiatement ! (lol, rêve pas ma petite...)

J'adore le coup avec Allan bailloné, j'étais mdr en lisant ^^
C'est trop bien, continue comme ça cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Ven 7 Mar - 15:58

Voilà la suite des aventures de notre petite Isabella ! avec égalemtn le premier passage interdit au moins de 15 ans n'est-ce pas serena ! Il n'est pas dans le texte si dessous mais je l'envoie à qui me le demande ! bonne lecture !
Après le banquet donné en l’honneur de l’arrivée de Pauline et Christelle, Isabella prétexta un mal de tête horrible et se retira dans sa chambre. Elle se changea en Nigthwatchman, prit ses armes et sortit en prenant soin de ne pas se faire repérer par les patrouilles. Elle ferma sa porte à clé. Mieux valait que personne ne rentre dans sa chambre quand elle était soit disant malade. Elle avançait doucement dans les couloirs, épiant chaque bruit et chaque mouvement. Elle du plusieurs fois se cacher en grimpant entre les poutres. Elle attient finalement les remparts. Elle sauta sur la poutre d’un toit et se glissa dans la rue au pied des remparts. Elle réussit à sortir de la ville rapidement. Elle avait prit un cheval dans l’écurie. Elle enfourcha sa monture et se dirigea vers la forêt.
Much avait plus que du mal à coucher ses enfants. Depuis qu’ils étaient dans la forêt, ils faisaient tout pour rester éveiller comme les grands. Aucun des hommes du camp n’arrivait à faire entendre raison aux deux enfants. Cela faisait beaucoup rire Djaq. Elle décida d’avoir pitié d’eux et prit en main la situation. Les deux enfants se décidèrent enfin à se calmer. Isabella arriva au milieu de toute l’agitation qui régnait au camp. Elle enleva son masque et observa le bazar qui s’étalait partout autour d’elle.
« - Seigneur, y aurait-il eu une tempête dans Sherwood sans que je m’en aperçoives ?
- Isabella ! Cria le petit Robin, se levant et courant dans les bras de la jeune femme. Tu es venue nous voir.
- Je ne pensais pas vous trouvez debout à cette heure. Auriez-vous fait enrager plus que de raison votre père ?
- Pas seulement lui! Renchérit Will.
- Nous sommes tous épuisé ! Ajouta Luke.
- Et bien il va vous falloir retrouver des forces. Nos amis ne sont plus loin ! Ajouta Isabella.
- Vraiment ? Dit David en arrivant derrière la jeune femme. Depuis quand ?
- Pauline et Christelle de York nous ont transmis le message aujourd’hui. Répondit-elle en souriant. Elles repartiront avec votre réponse.
- Bien ! Reprit Much. Bientôt nous serons tous chez nous. Au fait Will où sont vos enfants ? Vous les avez emmener ou vous contez repartir après la bataille ?
- Et bien nous avons décidés de revenir définitivement en Angleterre. Les enfants sont chez ma tante en sécurité.
- Calmons-nous ! D’abord il faut vaincre les chevaliers noirs et la partie va être serrée ! Reprit Djaq en couchant Robin. Il ne faut pas mettre le chameau avant la caravane !
- Je ne connaissais pas cette expression mais elle est plutôt approprié. Dit Isabella dans un éclat de rire. Alors quel est votre message ?
- Il nous faut agir prudemment. Le shérif fait surveiller toute les routes et ses mercenaires sont prêts à agir. Il nous faut d’abord faire baisser le moral de ses troupes et quoi de mieux que d’utiliser leurs propres peurs.
- C’est-à-dire ? Demanda Luke.
- Les scandinaves ont très peur des esprits malins et des fantômes surgis de nulle part. Il nous faut juste les titiller un peu.
- Bonne idée mais comment allons-nous faire ?
- Je ne vois que deux personnes qui pourraient nous aider … Dit David en regardant Isabella avec un grand sourire.
- Je n’aime pas ce regard ! Que veux-tu que nous fassions avec Morganne ?
- Utilisez une compétence toute féminine ! Vous pourriez faire circuler que d’étranges apparitions sont revenus dans la région et qu’elles sont un mauvais signe par exemple ?
- Tu trouves donc que colporter des ragots et une compétence féminine ? Lui dit-elle avec un air menaçant.
- Excellente question Isabella ! Renchérit Djaq, visiblement intéressée par la réponse qu’allait faire le jeune Lord.
- Je pensais plutôt à votre charme qui vous fait obtenir ce que vous voulez à tout les coups. Dit-il précipitamment.
- Pas trop mal négocier mais pas convainquant ! J’en parlerais avec Morganne quand je rentrerais. Bien je reviendrais bientôt je ne sais pas quand. On me surveille étroitement et pas seulement le Shérif ! »
Elle se leva et prit sa cape et son masque. Elle salua tout le monde et souhaita bonne chance à Djaq. Les hommes du camp grognèrent leur désapprobation. Isabella sourit et sortit du camp pour rejoindre sa monture. Arrivée à quelques mètres de celle-ci, elle sentit une main agripper son bras et la retourner. David l’embrassa et elle s’abandonna un moment dans ses bras.
« - Je n’allais pas te laisser partir comme ça ! Dit-il en se détachant de ses lèvres un moment. »
Isabella sourit et colla de nouveau ses lèvres sur les siennes. Elle commença à le repousser un peu.
« - David, non ! Je dois rentrer ! Murmura-t-elle.
- Je voudrais que tu restes ! Dit-il sans arrêter de caresser ses cheveux avec une de ses mains.
- Tu sais comme moi que ce ne serait pas raisonnable.
- Je ne peux pas être raisonnable avec toi !
- Alors je le serais pour nous deux mon cœur. Je dois vraiment y aller !
- Quand reviendras-tu ? Dit-il en la laissant s’éloigner un peu.
- Dés que je le pourrais ! Dit-elle en soutenant son regard déçu.
- Je n’ai pas le choix, je dois t’attendre !
- Je t’aime. Murmura-t-elle en déposant un dernier baiser sur ses lèvres. »
Elle remonta à cheval et mit son masque et sa capuche. Elle se dirigea rapidement vers Nottingham. Lorsqu’elle entra dans la ville, elle était encore grisée par son tête à tête avec David. Elle prit le chemin du château et atteint les remparts sans grandes difficultés. Elle se dirigeait vers sa chambre quand elle remarqua qu’on ouvrait la porte à un homme. Elle descendit vers l’écurie et entra par un petit passage à l’arrière. Elle vit l’homme entrer. L’homme avait une grande cape noir. Isabella serra sa cape contre elle. Qu’est-ce qu’un chevalier noir faisait ici à cette heure ?
« - Dites à votre maître que je désire le voir à propos des troupes du roi Henry. Dit l’homme au garde qui le suivait. »
Isabella réfléchit à la vitesse de l’éclair. Elle devait neutraliser cet homme où il révèlerait leur plan au Shérif. Elle attendit que le garde soit sortit pour s’extirper de sa cachette. Elle sortit son épée et se dirigea vers le chevalier noir. L’homme se retourna rapidement et regarda férocement la jeune femme. Il n’appelait pas. Isabella resta impassible, se concentrant sur le combat qui allait avoir lieu. Il voulait se débarrasser d’elle seul. Il allait voir qui elle était.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Ven 7 Mar - 16:29

Wahou c'est trop bien !!
Isabelle a redit Je t'aime à David !!
Y a les Much juniors qui nous font des bêtises !! XD
Et y a David qui s'enfonce a propos des ragots !! mdr


C'est qui le couillon dans le chateau ?! Isabella tu nous l'fout K-O okay ?

Bon bah maintenant t'imagines sur'ment ce que je vais te demander : la suite !


Et moi j'le veux le passage - 15 ans aussi !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 974
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Ven 7 Mar - 16:56

Ouah ! C'est vraiment trop bien ! J'ai adoré le coup de : " Il ne faut pas mettre le chameau avant la caravane ! " mdr

Alors dans le prochain épisode : de l'actiooooonnnnnnn youhouhou ! (s'il-te-plaît *dit Robin avec ses puppy eyes*... pratique d'avoir des puppy eyes, lol)

A quand la suite ? Very Happy Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Ven 7 Mar - 23:03

suite ! je suis généreuse ce soir ! ça devrait vous faire plaisir.

Isabella para le premier coup de l’homme. Elle ne devait pas le laisser l’enfermer dans une des stalles ou alors elle aurait bien du mal à s’en sortir. Elle feinta à gauche et donna un grand coup avec le pommeau de son épée derrière la tête de son agresseur. Celui-ci fut secoué mais se retourna violemment, donnant un coup de poing dans la mâchoire de la jeune femme. Elle tomba contre un des murs de l’écurie. Heureusement les gardes étaient tous assez loin de là ! Elle se releva vite.
« - Qui que tu sois je te tuerais. Ensuite nous nous occuperons de tes petits amis dans la forêt. Je commencerais par ce traître de David ! »
Isabella ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. Elle lui flanquât un grand coup de pied dans le ventre. Celui-ci recula sous le choc. Isabella se releva et frappa de la garde de son épée la mâchoire de son adversaire. Elle attaqua avec la lame de son épée. Elle se battait avec rage. Elle esquiva un coup à droite puis donna un revers magistral au chevalier noir. Celui-ci s’effondra. Isabella enleva sa capuche et son masque. Elle plaça son épée sur la poitrine de son adversaire.
« - Vous ne ferez rien. Jamais ! L’Angleterre est libre et elle suit son roi. Vous avez perdu. Donnez-moi votre message. Maintenant !
- Vous ne perdez rien pour attendre ! Dit-il en lui tendant un parchemin roulé.
- Je vous conseille de rester prudent. Je serais toujours derrière vous. »
Elle remit son masque et remonta sa capuche. Elle baissa son épée. Elle se dirigea vers la sortie. Elle ne tuait pas de sang froid. Elle entendit un bruit derrière elle. Elle ne réfléchit pas et prit un poignard à sa ceinture. Elle se retourna et le lança droit dans le cœur de l’homme.
« - Repose en paix. »
Elle récupéra son poignard et sortit de l’écurie. Elle rejoignit sa chambre silencieusement. Une fois à l’intérieur, elle se changea et mis sa chemise de nuit. Elle brula la lettre du chevalier noir après l’avoir rapidement parcourue. Elle n’eu pas le temps de se mettre au lit que l’alerte sonnait au dehors. On frappa à sa porte. Elle défit ses cheveux et passa une robe de chambre.
« - My lady, vous devez me suivre.
- Mais enfin que se passe-t-il ?
- C’est pour votre sécurité. Tout le monde doit se rendre dans la grande salle. Un assassin se trouve dans le château.
- Seigneur ! Je vous suis . »
Isabella se doutait qu’il venait de trouver le corps du chevalier noir. Elle devait jouer son rôle à la perfection pour ne pas attirer l’attention sur elle. Elle se rendit dans la grande salle. Elle arriva après Morganne, Pauline et Christelle. Lord Harry se trouvait là avec Lord Grégory. Isabella se précipita en bas. Lord Harry vint s’enquérir de ses nouvelles.
« - Mais enfin quelqu’un pourra-t-il me dire ce qu’il se passe ici ?
- Un homme a été assassiné dans les écuries. Un messager.
- Un homme assassiné ? Ici ? A Nottingham ? C’est impossible ! Enfin le château est doublement gardé !
- Et pourtant c’est arrivé très chère ! Reprit Grégory d’un air mauvais. Nous essayons d’attraper l’assassin. »
Le Shérif entra à ce moment là dans la pièce. Il était dans une colère noir. Il salua de la tête les demoiselles présentes dans la pièce et s’assit sur sa chaise. Il aboya après son fils et Lord Harry pendant près d’une heure. La délivrance vint avec un garde qui expliqua qu’ils n’avaient rien trouvé. Isabella demanda la permission de remonter dans sa chambre et sortit de la pièce. Elle ne voulait pas être spectatrice de la colère du Shérif. Morganne l’accompagna. Arrivées dans la chambre de la jeune femme, Isabella lui raconta sa soirée. Morganne écouta attentivement et elles tombèrent d’accord pour hâter les événements. Il leur fallait se presser pour éviter de nouveau incident de se genre. Morganne retourna dans sa chambre et Isabella décida de se mettre au lit. Elle avait besoin de repos après ses aventures de la nuit. Elle ne parvint pourtant pas à trouver le sommeil. Elle pensait sans cesse à David, à leur combat. Tout était tellement incertain. Elle aurait voulu passer cette nuit dans ses bras. Elle avait peur qu’il n’y ai pas de lendemain. Elle venait de frôler la mort et elle se sentait responsable de la vie de ses compagnons.
Non loin de là dans Sherwood, David ne parvenait pas non plus à trouver le sommeil. Il se leva et s’assit à côté de Djaq dont c’était le tour de garde.
« - Incapable de dormir ?
- C’est un peu ça.
- Isabella ?
- Oui.
- Qu’est-ce qui ne va pas ?
- J’ai toujours peur pour elle quand elle est au château. Elle prend des risques à chaque minute. Et puis je voudrais que tout soit fini pour pouvoir lui offrir la vie qu’elle mérite.
- J’ai eu une discussion similaire avec Robin. C’était il y a longtemps. Il voulait attendre que tout soit arrangé avant d’épouser Marian. Le temps à joué contre eux et ils ont été séparés. Tu ne peux pas toujours tout planifier. Parfois il faut vivre l’instant en priant pour que le ciel nous en accorde d’autres.
- Je sais. Mais elle a mit déjà tant de temps avant de me dire qu’elle m’aimait. J’ai toujours peur d’aller trop vite avec elle ou de la blesser dés que je dis quelque chose. La dernière chose que je veux, c’est lui faire du mal. Je ne veux que son bonheur. Mais je ne sais pas comment m’y prendre.
- Peut-être qu’elle attend que ce soit toi qui lui propose quelque chose. Prendre des risques parfois ça paye !
- Ou ça peut tout faire tomber !
- Le seul moyen de le savoir c’est d’essayer ! »
David resta encore silencieux un moment. Il prit ensuite la relève de Djaq. Il réfléchit toute la fin de la nuit. Il arriva à la conclusion qu’il devait tenter le tout pour le tout. Dés qu’il la verrait, il lui demanderait de l’épouser. Il avait trop besoin d’elle. Le jeune robin le sortit de ses pensées en venant le voir pour lui réclamer à boire. Il se leva et s’empressa d’accéder à la demande du jeune garçon. Peut-être un jour le ferait-il pour ses propres enfants ?

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Ven 7 Mar - 23:20

Oui oui oui !! Sa c'est trop bien !!
David qui pense à se marier et à avoir des enfants (prenez-en de la graine Robinet et Allanounet) Very Happy

Bon et Isabella, Papa ne serait pas content que tu tues !! Mais moi chu d'accord !! T'aurais du le saigner ce fumier ! Twisted Evil

Amen Smile


PS : PITIE !!! LA SUITEUH !!!
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 974
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 15:55

Le papa il est pas content, non non non il est pas fier de sa fille.

Mais bon, dans ce cas là c'était sa vie ou celle du chevalier noir, donc elle a bien fait ^^


Ouais ! Ya eu de l'action *contenteeee*
Et la suite est dans un quart d'heure ! Youhouhou ! Very Happy

PS : Naaaaannnnn je veux pas des "papaaaaas" à tout bout de champ dans le camp, ouin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 16:05

désolé mais c'était sa vie ou celle du chevalier noir ! pour les bébés c'est pas tout de suite ! mais avoue qu'il a le cran d'y penser au moins ! prenez-en de la graine ! voilà la suite des aventures de notre fille ! bonne lecture !

Isabella avait fini par s’endormir sur le matin. Elle profitait de quelques heures de répit qui s’offrait à elle, quand elle entendit frapper à sa porte. Elle se leva et vit apparaître Pauline. Elle l’invita à entrer.
« - Excusez-moi de vous déranger. Je pensais que vous étiez levé.
- Ce n’est pas grave. Mais évite les « vous », je préfère Isabella et « tu » !
- Comme tu veux. Je suis venu rapport à ce que tu sais.
- Oh oui ! Attendre jusqu’à ce que nous ayons réduit leur moral donc leur force. Voilà le message. Un ajout personnel cependant. Il y a des espions infiltrés. Le messager d’hier en était un. Je l’ai intercepté dans l’écurie mais ils marchent par paire. Ils doivent faire attention.
- Tu l’as intercepté ? Alors hier soir c’était toi ? Celui que … ?
- Il y a des fois où on doit prendre des décisions. Il ne font pas partie du haut commandement mais surement de l’échelle inférieur. Un lieutenant ou un capitaine … Ils doivent se méfier.
- Bien je leur dirais. Mais ça va aller ?
- Oui ! Pourquoi ça n’irait pas ? Ce n’est pas la première fois que je tue un homme. Il faut se montrer très prudent. Surtout vous deux ! Oh ! Je peux vous demander un service à Christelle et à toi ?
- Oui. De quoi s’agit-il ?
- Il faudrait que vous nous aidiez à mettre en place une petite chose … »
Isabella la regarda avec des yeux pleins de malice. Elle lui expliqua le plan conçut hier avec les autres dans la forêt. Pauline se mit à sourire.
« - Je ne vois qu’une source capable de faire passer de telles bêtises rapidement !
- Moi aussi. C’est pour ça que j’ai besoin de vous. Si nous sommes quatre à jouer le jeu, Frédégonde sera encore plus convaincue et la rumeur gonflera aussi vite que l’orgueil de Grégory !
- Je marche avec toi ! Je vais aller en parler avec Christelle.
- Et moi je vais me préparer. Bon sang je suis encore en robe de chambre ! Je vous rejoins tout à l’heure. »
Pauline rit et sortit de la chambre de la jeune femme. Isabella se dépêcha de se préparer. Elle avait trop traîner ce matin.
Dans Sherwood, Much tentait tant bien que mal de convaincre Robin de rester au camp avec sa sœur et Luke, pendant qu’ils allaient en mission.
« - Fouuuuuuuuu ! C’est toujours les grands qui s’amuse et jamais moi !
- Mais ta sœur reste ici également.
- Oui mais elle, c’est une fille !
- Et ben même que les filles aussi ça peut se battre ! Alors tu dis pas des trucs comme ça ! Répondit Sarah à la remarque de son frère.
- Ah ouai ! T’en connais toi ?
- Ben Isabella c’est pas une fille ?
- Ouai ! Mais c’est pas pareil !
- Que quelqu’un me remplace je vais en prendre un pour taper sur l’autre ! Supplia Much.
- Isabella ne se bat que lorsque c’est nécessaire. Elle ne se met pas en danger pour rien. Reprit David, avec quelques difficultés à croire ses paroles.
- Pourtant t’es pas content quand elle se bat ?
- Là n’est pas la question. Tu dois rester ici pour la simple raison que tu n’es pas assez entraîné pour venir avec nous.
- Si on m’apprend pas je peux pas être entraîné !
- Mais quel caractère ! Si je t’apprends, tu resteras ici ?
- Tu vas m’apprendre ? Alors là oui ! Je reste ici !
- Moi aussi je veux apprendre ! S’écria Sarah.
- Très bien ! Mais vous devez rester sagement ici ! Promis ?
- Promis ! Répondirent-ils en cœur. »
David et les autres partirent. Djaq remarqua tout haut que le jeune homme était prêt à avoir ses propres enfants. David rougit jusqu’aux oreilles et les autres hommes dirent qu’on était jamais assez bien préparés. Ils reprirent leur sérieux en arrivant à proximité de leur destination. Ils devaient effrayé les mercenaires du Shérif qui cantonnaient près de Knigthon. Ils restèrent à l’abris de la forêt un moment. Ils décidèrent que Djaq, Will et Much joueraient les esprits malins. David était chargé d’attirer les mercenaires jusque dans la forêt. Là, à l’aide d’un jeu de corde et de corne de brume, les autres devaient mettre une trouille bleu aux soudards du Shérif. David remonta sa capuche et serra les pans de sa cape contre lui. Il s’avança vers le camp des mercenaires à la sortie du village de Knighton. Il ne savait pas trop comment il allait pouvoir les attirer dans Sherwood. Comme pour répondre à sa question, deux enfants qui jouaient poussèrent un des mercenaires. L’homme se mit dans une colère noire. Il commença à attraper un des enfants. David avança droit vers le mercenaire.
« - Permettez que je vous aide ! Lui dit-il. »
Il empoigna la main du mercenaire et le fit voltiger. Celui-ci se releva, le visage déformé par la colère. David s’inclina. L’autre lui fonça dessus comme un taureau charge son adversaire. Le jeune homme esquiva l’attaque et lui mit un grand coup de pied dans l’arrière train. Les enfants et les paysans riaient aux éclats. D’autres mercenaires arrivèrent. David jugea qu’il était temps pour lui de lever le camp. Il s’inclina une nouvelle fois pour saluer son public enthousiaste et se dirigea vers la forêt. Il sentit que quelque chose agripper sa cuisse mais continua sa course. Il courut droit vers les sous-bois où attendaient ses amis. Il se glissa dans une cache et observa le spectacle. Les branches bougeaient sous l’effet des cordes. On entendit un cri qui semblait venu des profondeurs de la forêt. David commençait à avoir envie de rire. Il se tenait les côtes pour ne pas laisser sortir un son de sa bouche. Les soudards avaient des têtes de six pied de long et poussaient des cris affolés. Leur ruse marchait à la perfection. Ils s’enfuirent à toutes jambes. Les autres vinrent rejoindre David . Celui-ci essaya de se relever mais n’y parvint pas.
« - Tu ris tellement que tu ne peux plus marcher ? Demanda Will avec le sourire.
- Non, je n’arrives pas à m’appuyer sur ma jambe. Je me suis accroché à quelque chose en courant tout à l’heure. »
Il regarda sa jambe et remarqua une longue tâche de sang qui s’étalait sur la longueur de sa cuisse. Il soupira. Même pendant les petites missions, il fallait qu’il se blesse. Djaq demanda aux autres d’aller chercher un cheval pour le blessé et un pour elle. Elle leur demanda de le ramener au camp pendant qu’elle allait chercher de l’aide pour le soigner.
« - Attends une minute ! Qui vas-tu chercher ?
- A ton avis ?
- Si tu parles d’Isabella c’est hors de question !
- d’abord, cela t’apprendras à être plus prudent et je n’ai pas tout le matériel pour te soigner ! Elle si ! »
Djaq lui tourna le dos et montant sur son cheval se dirigea vers la ville. David se laissa hisser sur sa monture et les trois hommes rentrèrent au camp. Il savait qu’il allait passer un mauvais quart d’heure quand Isabella serait là. Ce n’était pas la meilleur occasion de la demander en mariage. Il grimaça autant pour la douleur que pour la dispute prochaine qu’il risquait d’avoir avec la jeune femme.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Allan A Dale
avatar
Voleur et Pickpocket
Messages : 576
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 25

Feuille de personnage
Age:
Niveau RP:
1/1  (1/1)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 16:12

Héhé ! Lui soigner la cuisse ... so hot ! Tu commences haut toi !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 974
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 16:28

Une dispute ! Une dispute !
Et encore de l'action ^^ c'est chouette !

J'ai adoré la réplique de Much qui commençait à plus savoir comment s'y prendre avec ses gosses, trop tordant ! Laughing

Encore une fois bravoo !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 17:31

Pfff ! J'étais pas la première !! C'est pas grave j't'en veux pas parce que c'est quand même génial !!
J'adore les enfants de Much !

Et puis . . . j'ai hâte de voir la réaction d'Isabella face à la blessure de Davidounet !! XD

Comment il arrive à se faire mal dans une petite mission comme ça ? Hein ?
C'est quoi ce pas doué ?

Bon et la demande en mariage ? mdr


Vite la suite pitiéééé s'il te plaiiiit !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: et après...

Revenir en haut Aller en bas

et après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Taverne (Hors Jeu) :: Fanarts et Fanfics :: Marianne de Fiswolter-