AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

et après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 18:10

Super !!! Vraiment super !!! J'ai adoré ! Il y a tous les ingrédients pour une belle histoire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 20:34

La suite de la belle histoire ! mais je sens monter les frustrations de mes lectuers ! promis une suite arrive vite !

Isabella se trouvait dans la chambre de Frédégonde. Cela faisait plus de deux heures que ça jasait de tout côté. Elle supportait mal les bavardages sans intérêts de la fille du Shérif habituellement. Mais aujourd’hui il était intéressant de voir comment on pouvait lui faire avaler n’importe quoi. Elle les écoutait parler d’esprits qui hanteraient Sherwood depuis de siècles. Elle jouait la sceptique qui se laisse convaincre avec délice. Elles parlaient encore de ça quand un message parvient pour la jeune femme. Elle lut le message rapidement.
« - Rien de fâcheux très chère ?
- Du tout ! Des nouvelles d’une amie qui vit en France. Répondit-elle précipitamment. Elle me demande de lui envoyer un objet qu’elle m’avait donné il y a longtemps. Je ne sais plus où je l’ai mit. Oh je sais ! Il est à Locksley. Mais il faudrait que je puisse m’y rendre aujourd’hui pour lui faire parvenir dans les plus brefs délais. Elle en a besoin pour son mariage.
- Alors filez ! Les affaires de mariage sont importantes ! Vous nous raconterez tout en détail quand vous reviendrez ?
- Bien sûr ! »
Isabella se leva et sortit de la pièce. Elle était terriblement inquiète. Le message contenant l’écriture de Djaq l’avait mise dans un tel état qu’elle était étonnée d’avoir pu mentir aussi facilement à Frédégonde. Elle se dépêcha de rentrer dans sa chambre. Elle prit des bandages et des herbes médicinales. Elle emmena aussi de l’alcool, du fil et une aiguille. Elle ne savait pas exactement quelle type de blessure il avait. Le message était très court : « Ami blessé. Viens vite. » Elle se doutait qu’il s’agissait de David. Djaq ne serait pas venue la chercher sinon. Elle se dépêcha d’atteindre l’écurie, scella son cheval et sortit de la ville en direction de Locksley. Elle en pouvait s’empêcher de s’inquiéter.
Dans le camp, David ne cessait de s’agiter. Djaq était revenue sans Isabella. Elle avait expliqué qu’elle arriverait quand elle pourrait se libérer de ses obligations. David remuait comme un bambin. Le petit robin se tenait à côté de lui pendant que Djaq lui mettait de l’alcool sur le pantalon qu’elle avait découpé à l’endroit de la blessure.
« - Tu sais papa, il dit toujours qu’il faut serrer les dents quand on a mal. Mais moi j’y crois pas trop parce que quand je m’ai fait mal et ben j’a pleuré quand il a mit du produit qui pique.
- Je pense pas que serrer des dents m’aide beaucoup. En plus on ne dit je m’a fait mal mais je me suis fait mal . Aïe ! ça fait mal ! Et on dit j’ai pleuré. Tu ne peux pas faire plus doucement non ? Je souffre moi !
- Robin va me chercher de l’eau s’il te plait. Dit Djaq au jeune garçon. Et toi reste tranquille jusqu’à l’arrivée d’Isabella.
- Je risque pas de bouger ! »
Djaq leva les yeux aux ciel. Les hommes étaient de vrai bébé quand il fallait les soigner. Elle espérait que la jeune femme arriverait bientôt ou elle en ferait de la charcuterie du David. Sa prière ne fut pas longtemps sans réponse. Elle entendit un cheval arriver et se précipita dehors pour rejoindre Isabella.
« - Enfin te voilà ! Vas-y je n’en peux plus ! Je vais le tuer !
- David ? Demanda Isabella voyant le regard de Djaq. Que c’est-il passé ?
- Il courait pour échapper aux mercenaires et il s’est accroché dans quelque chose. Il a une belle estafilade sur la cuisse et il n’accepte pas qu’on le soigne.
- Très bien. Quoiqu’il arrive ne vient pas voir ce qu’il se passe. Si tu entends crier c’est que j’aurais été moins résistante que toi et que je l’aurais tuer. »
Elle prit sa sacoche et se dirigea vers l’intérieur du camp. Elle vit David allongé sur une banquette. Elle le regarda en secouant la tête de droite à gauche. Vraiment ! Il ne pouvait pas faire attention.
« - Isabella ? Mon cœur qu’est-ce que …
- Je fais là ? A ton avis ! Tu ne peux pas faire attention bon sang ! Bon montre moi cette blessure.
- Mon cœur, je serais ravi de te montrer certaine partie de mon corps mais ce n’est vraiment rien.
- C’est à moi d’en juger. Je n’ai pas fait tout ce chemin pour rien alors montre moi ta blessure.
- Si tu désires tellement me voir sans vêtements je te demanderais de faire pareil … »
Une claque vola dans les airs. David se frotta la joue. Isabella était très en colère contre lui et elle se dit que cela le ferait redescendre sur terre.
« - Je suppose que je l’ai mérité. Très bien regarde ! »
Il souleva la couverture qui couvrait sa jambe. Le pantalon découpé ne laissait entrevoir qu’un petit morceau de sa cuisse. Isabella regarda la blessure sans faire attention aux regards plaisantins de son patient.
« - C’est une vilaine estafilade mais il n’y a pas besoin de recoudre. Tu devras juste éviter de trop bouger tant que la blessure ne sera pas cicatrisée.
- Si tu restes avec moi je veux bien rester couché pendant une semaine.
- Dans tes rêves ! »
Elle mit un peu d’alcool sur un morceau de tissu et l’avança vers sa cuisse. David fit une énorme grimace avant même que le tissu ne le touche.
« - Comédien ! Je ne t’ai pas touché !
- Mais je n’aime pas ça ! »
Isabella se rapprocha en faisant un grand sourire. Elle se pencha vers lui et mit la compresse d’alcool sur sa cuisse. Au moment où il allait protester, la jeune femme lui planta un baiser sur les lèvres.
« - ça fait mal quand même ! Répliqua David quand le baiser prit fin.
- C’est pour ton bien ! Dit-elle en plaçant une bande serrée autour de sa cuisse. »
David la regardait faire. Il fallait qu’il se jette à l’eau mais il n’avait pas le courage.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 20:46

Bon David ! Sois un homme et assume ! Pour le bobo comme pour ton amour pour elle !! Smile

La frustration est bien là Marianne (même si cette suite est géniale) mais je sais que tu vas penser à nos petits esprits et tu vas prochainement nous poster la suite si attendue ! J'ai bien raison n'est-ce pas ? Wink


Bref merci pour cette suite Marianne et puis vivement la prochaine !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 22:09

le passage tant attendu ! j'espère qu'il sera à la hauteur ! j'attends le verdict.

Le contact de ses doigts sur sa cuisse le fit frissonner. Il avança sa main vers ses cheveux et commença distraitement à jouer avec les boucles. Elle remua légèrement la tête pour le chasser. Il continua à jouer avec les boucles. Il commença ensuite à descendre un peu dans son cou. Isabella tâchait de se concentrer sur le bandage qu’elle était en train de faire. Il ne lui laisserait pas un moment de repos. En même temps le contact de ses doigts dans ses cheveux puis dans son cou lui donnait une sensation de bien être incomparable.
« - Je sais ce que tu es en train de faire et ça ne marchera pas ! »
David regarda la jeune femme avec un air innocent. Isabella sourit et commença à rire. Elle finit le bandage et rangea ses affaires.
« - Maintenant je dois y aller. On m’attend à Nottingham. J’ai du inventer une histoire de mariage pour venir ici.
- Tu ne voudrais pas rester un peu ? Je me sens encore faible.
- Tu n’étais pas si faible quand tu t’amusais à emmêler mes cheveux !
- Et puis, je voudrais t’avoir près de moi.
- Moi aussi je voudrais rester avec toi. Mais tu as besoin de moi au château. Et que dirais les autres s’ils nous retrouvaient endormis l’un contre l’autre. Nous ne sommes pas mariés ! »
David n’aurait pu rêver plus belle occasion.
« - Si ce n’est que ça alors épouse-moi ! »
Isabella fit tomber sa sacoche par terre. Elle se retourna vers David comme si elle avait mal entendu.
« - Quoi ?
- Epouse-moi !
- Tu te fiches de moi ?
- Je n’ai jamais été plus sérieux de ma vie. Ça fait plusieurs jours que j’y pense. En fait depuis mon retour, je meurs d’envie de te le demander. Je me suis rendu compte que je pouvais difficilement de ta présence. Je n’y arrive pas. Tu es loin de moi chaque jour et je ne peux m’empêcher de penser que nous risquons d’être séparés à tout moment. Alors, Isabella de Locksley veux-tu m’épouser ?
- …
- Si ça va trop vite pour toi … Si tu n’es pas prête …
- Si tu me laissais parler ?
- Pardon.
- Je ne supporte pas qu’on pense à ma place. Tu es un horrible égoïste. Tu veux me garder pour toi alors qu’on a besoin de moi ailleurs. Tu voudrais que je sois avec toi chaque jour. Tu voudrais que je reste avec toi toute ma vie. Je n’ai qu’une chose à dire …
- Isabella je suis désolé. Je ne voulais pas …
- Me laisseras-tu finir ? La seule chose que je voulais te dire c’est … pourquoi avoir autant attendu pour me demander de t’épouser ?
- Tu … Tu n’es pas fâchée ?
- Fâchée ? C’est la plus belle chose qu’on m’ai jamais demandé !
- Tu acceptes alors ?
- A ton avis idiot ! »
Pour lui prouver qu’il n’avait pas à s’inquiéter, elle se pencha vers lui pour l’embrasser passionnément. David se serait envoler s’il l’amour lui avait réellement donné des ailes. Elle avait dit oui. Isabella. Son Isabella. Il la regarda puis soudain se frappa la tête. Isabella fronça les sourcils.
« - Qu’est-ce qu’il y a ?
- C’est tout moi ! Je te demande en mariage et je n’ai même pas de bague pour toi !
- Tu sais bien que je me fiches de ces petits détails.
- Mais pour moi ça compte ! Je veux que le monde entier sache que je t’aime.
- Je pense que pas mal de monde le sait vu que tu ne cesses de le crier ! Et puis il vaut mieux que personne ne le saches au château. Je vais quand même le dire à ta sœur. D’ailleurs il faut que j’y aille.
- Je t’ai dit que je t’aimais ?
- Je ne crois pas. Et moi je t’ai dis que je t’aimais aussi ?
- Si tu l’as dit c’était tout doucement.
- Je t’aime. »
Isabella l’embrassa. Elle ramassa sa sacoche et sortit du camp. Les autres n’étaient pas là. Elle en profita pour partir vers le château. Quand les compagnons revinrent au camp, ils trouvèrent un David avec un sourire immense. Djaq comprit immédiatement que leur discussion de la veille avait dû porter ses fruits. David leur annonça le sourire aux lèvres qu’Isabella avait accepté de devenir sa femme. Les autres le félicitèrent dans une grande effusion de joie. David trouva quand même un moment pour remercier Djaq de ses conseils.
De retour au château, Isabella s’était précipité chez Morganne pour lui faire un résumé des derniers évènements. Elle frappa à la porte de son amie et attendit qu’elle lui ouvre.
« - Toi, tu as quelque chose d’important à me dire vu ton immense sourire !
- Tu te doutes de l’endroit d’où je viens ? Dit-elle en entrant dans la chambre.
- Un peu oui. Que voulait-il ? Dit-elle en refermant la porte et en s’installant sur une chaise.
- Il a une légère blessure à la cuisse. Mais rien de bien méchant ! Je te rassure.
- Qu’a-t-il fait encore pour se blesser ?
- Apparemment, il s’est accroché sur quelque chose et il s’est ouvert la cuisse sur plusieurs centimètres. Mais ce n’est pas profond. Je ne savais pas qu’il était aussi douillé.
- Tu ne l’as jamais vu enfant quand il se blessait en jouant. Il était terrible. J’ai vu notre mère s’énerver plus d’une fois contre lui.
- Et bien sûr, il a voulut que je restes avec lui. Alors nous avons trouvé un compromis …
- C’est-à-dire ? Isabella, tu m’inquiètes !
- Je ne vois pas pourquoi ! A part si tu ne veux pas m’avoir pour sœur très bientôt ?
- C’est pas possible ? Il a osé ? Oh Isabella ! Je suis tellement contente pour vous ! Et pour moi ! J’ai toujours rêvé d’avoir une sœur.
- Tes rêves se réalisent ! Tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse !
- Je m’en doute tu as un sourire de plusieurs mètres sur ton visage ! »
Les deux jeunes femmes rirent encore pendant longtemps avant de devoir descendre pour le banquet du soir. Isabella passa une soirée magnifique. Elle ria même aux plaisanteries douteuses de Lord Harry. Le bonheur tenait à si peu de choses finalement.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Allan A Dale
avatar
Voleur et Pickpocket
Messages : 571
Date d'inscription : 26/02/2008
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 22:22

So mimi ! Rooooh lala ! J'ai bien cru qu'elle allait le remballer lol! Allez la suiiiiiiiiiiiite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Sam 8 Mar - 22:29

Aaaah ! Enfin !! Il l'a craché son morceau !
On avait tous envie de te le secouer le petit !! Et Isabella toujours égale à elle-même !! Qui fait chi*r son monde !! mdr

Nan rééllement c'est exactement comme ça que j'm'imaginais leur instant romantique !

Bref tout ça pour dire que Marianne : tu devrais en faire ton métier !! Change de filière et devient auteur !! J'te jure tu gagneras bien ta vie !! XD

Voilà ! Maintenant, tu cogites à la super nuit de noce (surtout que David et Isabella sont respectivement les enfants cachés de Allan et Serena et Robin et Marian, et donc ils ont hérité de leurs qualités n'est-ce pas ?)

Vite vite vite s'il te plait !! J'peux plus tenir !!
Revenir en haut Aller en bas
Allan A Dale
avatar
Voleur et Pickpocket
Messages : 571
Date d'inscription : 26/02/2008
MessageSujet: Re: et après... Dim 9 Mar - 11:57

Serena a écrit:

surtout que David et Isabella sont respectivement les enfants cachés de Allan et Serena et Robin et Marian, et donc ils ont hérité de leurs qualités n'est-ce pas ?


Ah beh tiens ! Ca j'étais pas au courant lol! T'en a d'autres à m'apprendre comme ça ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Dim 9 Mar - 12:00

Mdr ! Ah bah écoute mon chéri . . . les femmes gardent bien leurs secrets ! Wink
Tu en apprendras sur'ment d'autre au cours de notre vie commune ! XD

De toute manière c'est des enfants cachés ! Cachés !
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Dim 9 Mar - 12:15

Ben c'est mignon tout plein tout ça !!! un vrai régal comme d'habitude et je suis assez d'accord pour dire que tu devrais éditer ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 972
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Dim 9 Mar - 15:55

Ouais, des petits livres à lire ^^ Mais faudrait faire moins de fautes de frappes Very Happy (désolée, mais les fautes d'orthographe et de grammaire et de style me sautent toujours aux yeux, pourquoi ????? snif)

C'est vraiment bien, la suiteuh geek

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 15:03

Je suis désolée des fautes d'orthographe et de frappe. J'essaie de me relire mais c'est pas gagné ! lol!

Un peu plus d'actions pour cette partie ! Bonne lecture !

Quelques semaines de préparations morales intensives avaient eu raison du courage des mercenaires du Shérif. Ils étaient plus calme et le moindre bruit les faisaient sursauter. Plusieurs avaient mis fin à leur contrat. Isabella et Morganne profitait de cette période de calme pour discuter de longues heures. La jeune femme lui avait raconté sa rencontre avec David sans omettre un seul détail de ses pensées à ce moment là. Morganne avait beaucoup rit et avait raconté quelques uns de ses souvenirs d’enfance. Isabella avait beaucoup rit en imaginant son futur mari, enfant, se faisant durement réprimé par ses parents à cause de ses trop nombreuses bêtises. Le mois de Décembre venait de commencer. Le froid avait gagné la campagne. Le Shérif était d’une humeur massacrante. Il avait décidé d’avancer la récolte des impôts. La population était saignée à blanc. Isabella avait eu beaucoup de travail les nuits passées. Elle avait décidé de s’accorder un peu de repos en cette soirée. Après avoir passé la majeure partie de l’après-midi avec Morganne, elle se dirigea vers sa chambre. Elle ouvrit la porte. Elle pensait à David, espérant pouvoir se libérer bientôt pour lui rendre une visite. Elle poussa la porte et étouffa un cri. Aurélia était par terre et sa chambre totalement retournée. Elle ferma la porte et se dirigea vers sa jeune servante.
« - Aurélia ? Réponds-moi !
- My Lady. Dit-elle faiblement. Des hommes masqués … Ils sont venus fouiller votre chambre.
- Aurélia, qu’ont-ils trouvé ? Réponds-moi !
- Je suis tellement désolé, my Lady. Votre masque … Il ont trouvé votre masque.
- Non ! »
Isabella courut vers le petit coffret renfermant ses bijoux. Il était éventré. Ses quelques bijoux étaient par terre. Ils devaient chercher des documents importants et ils sont tombés sur le seul élément qu’il n’aurait jamais dû trouver. Elle réfléchit à la vitesse de l’éclair. Elle regarda sa jeune servante. Elle attrapa deux sacs. Elle mit ses bijoux et ses papiers dans un sac avec deux ou trois robes et chemises. Elle enleva sa robe de velours rouge et passa sa tenue de Nigthwatchman. Elle sortit ses armes. Au moins, ils ne les avaient pas trouvées. Elle s’arma complètement. Elle releva Aurélia. Son regard était grave et déterminé.
« - Nous allons aller à la cuisine. Tu vas récupérer quelques affaires et ce que tu as de plus précieux. Allez !
- Où allons-nous nous réfugier ?
- Je ne vois qu’un endroit. Allez ! Viens ! Appuie-toi sur moi ! »
Isabella attrapa les deux sacs. Elles se dirigèrent vers la cuisine. Elles rassemblèrent les quelques biens de la jeune servante et se dirigèrent vers l’évacuation des ordures. Entendant des cris dans le château, Isabella comprit qu’on la recherchait. Les voix se rapprochaient. Elle poussa Aurélia vers le passage.
« - Tu vas descendre par là. Je veux que tu prennes le passage derrière la grille d’évacuation des eaux de la porte Sud. Ensuite tu cours jusqu’à Sherwood.
- Mais vous ? Qu’allez-vous faire ?
- Ne t’occupes pas ! C’est un ordre ! Vas t’en ! »
Elle eu juste le temps de refermer le passage derrière sa servante que des gardes arrivaient dans la cuisine. Elle remonta sa capuche et son foulard et grimpa sur les remparts. Grégory menait ses gardes dans la cour. Il vit la jeune femme et la pointa d’un doigt rageur. Isabella sortit son épée et recommença à courir. Une troupe de gardes lui barra le passage. Elle se retourna et vit Grégory avec ses hommes. La seule issue était de sauter dans la cour. Elle se rapprocha du bord et sauta. Elle tomba avec fracas attirant de nouveaux gardes sur elle. Elle vit Morganne sortir sur le palier de la porte principale. Elle vit son regard incrédule quand son regard se posa sur son visage non masqué. Isabella enleva sa capuche et se prépara à combattre. Elle n’avait plus d’alternatives. Elle passa son épée au travers d’un garde qui l’attaquait par derrière. Elle récupéra son épée. Une arme dans chaque main, elle enchaînait les esquives et les attaques de tout côté. Bientôt un mercenaire trouva une faille et la déséquilibra d’un coup de poing dans la mâchoire. Elle se retrouva face à Grégory, une épée sous la gorge. Plusieurs épées se levèrent pour l’empêcher de faire le moindre mouvement. Elle jeta l’épée du garde et rengaina la sienne. Grégory marcha vers elle avec un sourire cruel.
« - Enfin ! Le célèbre Nigthwatchman ! Alors, ça fait quoi d’être prise comme un rat, ma chère Isabella ?
- Profitez de votre chance. Elle ne durera pas longtemps.
- C’est-ce que nous verrons. Emmenez-la dans les cachots et faîtes appeler le bourreau ! Dit-il d’un air mauvais. »
Isabella ne bougea pas. Ils allaient voir le courage de la famille de Locksley.
Aurélia avait suivit les instructions de sa maîtresse à la lettre. Elle avait courut dans la forêt, appelant à tue-tête à l’aide. David et Luke cherchait du gibier dans la forêt. Il n’était pas simple de se nourrir en hiver. Ils entendirent les cris d’Aurélia et se précipitèrent. David craignit le pire en entendant les cris désespérés de la servante. Ils la trouvèrent épuisée par sa longue course. David l’attrapa au moment où elle s’effondrait sur le sol.
« - Aurélia, c’est David de Clun. C’est David ! Que se passe-t-il ?
- Isabella … Lady Isabella … Son masque … Ils l’ont trouvé …
- Où est-elle ? Où est Isabella ? Demanda-t-il incapable de se contrôler.
- Là-bas. Elle m’a dit de venir. Elle est restée pour me protéger.
- Luke, tu l’emmènes au camp. Dit-il en se levant.
- Où vas-tu ? David ?
- Isabella est toute seule là-bas ! Je peux pas la laisser ! Reprit-il en commençant à courir.
- C’est de la folie furieuse.
- Je ne l’abandonnerais pas ! »
Luke n’eu pas le temps de rajouter quoique ce soit. David courait déjà vers la ville. Il se doutait bien qu’Isabella ne pourrait pas tenir longtemps seule face aux garnisons du Shérif. Peut-être même était-elle déjà en leur main. Dieu sait ce qu’il lui faisait subir en ce moment même ? David connaissait trop les chevaliers noirs pour savoir que ce n’étaient pas des enfants de chœur.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 16:01

La pauvre Isabella... Voilà qu'elle s'est faite prendre ! No Mais comment vont-ils s'en sortir ?!?! Un sauvetage est de rigueur ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 972
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 16:50

Mais Mais Mais

MAIS que va-t-il se passer ????????
David va-t-il réussir à la sauver, aussi inquiet soit-il ? Je sais ! Ils vont sauver Isabelle mais comme Gregory la tiendra avec un couteau sous la gorge, ils vont être forcés de tuer Grogory (ouais !!).
Hein ? C'est ça, hein ? C'est ça ? Very Happy

Et les poissons pas nés dans tout ça ? (euuuuuhh nan là, tu t'éloignes...)

PS : ouais ! Je n'ai pas repéré de fautes qui sautent aux yeux ! Bravo Marianne cheers
Par contre j'ai repéré deux ou trois répétitions et des phrases très courtes qui donnent un effet bizarre (mais ça doit être fait exprès pour donner du dynamisme au texte)... euh, ok jme tais.......... Embarassed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 17:42

ahhhhhhhhhh ! Jamais content robinet ! Bon voilà la suite quand même en espérant que sa passera le contrôle sans problème ?

Luke se dirigea le plus vite possible vers le camp en portant la jeune Aurélia dans ses bras. Il la déposa sur une couche et expliqua rapidement la situation aux autres. Djaq, Will et Much se préparèrent. Luke resterait avec les enfants et Aurélia. Ils se mirent en route vers la ville. Le temps pressait. S’ils avaient fait le moindre mal à Isabella, David serait capable de faire une énorme bêtise et un carnage sans précédent. Djaq vérifia qu’elle avait bien de quoi soigner des blessures légères dans son sac en même temps qu’ils couraient à travers Sherwood. Pourvu qu’ils arrivent à temps !

Dans les geôles du château, on entendait les gémissements de douleur du Nigthwatchman. Isabella résistait tant bien que mal aux coups. La même question revenait comme une incessante litanie. Elle secouait invariablement la tête. Elle ne devait rien dire.

« - Où sont-ils ? Où sont les hors-la-loi ? Où est David de Clun ?
- Pourquoi tenez-vous tant à le savoir ? Parvint-elle à murmurer. Ils vous manque tant que ça pour que vous désiriez à ce point connaître son repère ? »

Un revers de la main de Grégory s’abattit sur sa joue.

« - Ma patience à des limites ! Murmura-t-il à son oreille. Je pourrais bientôt me lasser de jouer avec vous !
- Il est vrai que nous nous amusons comme des fous. Dit-elle en serrant les dents, alors que la corde autour de ses poignets se resserrait.
- Je crois que je vais demander à Harry de venir me remplacer. Il a une envie folle de connaître le goût de votre peau.
- Vous êtes un malade !
- Les compliments ne sont plus de mises ma chère. Pour la dernière fois où sont-ils ? »

Pour toute réponse, elle lui cracha au visage. Il passa sa main sur sa joue et eu un horrible rictus.

« - Bien comme vous voulez. Faites chercher Lord Harry. »
Isabella le regarda avec défi.
« - Je préfère mourir que de subir cet affront.
- Ne vous en faîtes pas ma chère. C’est juste un contretemps. Il nous faut un peu de temps pour préparer la potence. »

Isabella se sentit vidée de l’intérieur. Ainsi c’était la fin ! Elle devait subir cet affront avant. Ses pensées se tournèrent vers David. Elle ne le trahirait pas. Elle aurait voulu ne pas avoir résisté toutes les fois où elle était dans ses bras. Des larmes vinrent perler à ses yeux. Elle ne voulait pas que ça se finisse comme ça. Elle ne voulait pas mourir. Elle entendit le pas lourd de Lord Harry. Elle vit son regard concupiscent sur elle. Elle respirait de plus en plus vite. Il donna l’ordre à tous les gens présents de sortir. Puis il s’avança vers la jeune femme. Sa poitrine se soulevait au rythme de sa respiration. Il regarda la jeune femme avec un désir furieux dans les yeux. Elle soutint son regard avec toute la force et le courage dont elle était capable. Elle résisterait autant qu’elle le pourrait. Il s’avança et se jeta sur les lèvres de la jeune femme. Elle laissa ses lèvres hermétiquement fermées, alors qu’il tentait de la faire répondre à son baiser forcé. Elle bougea sa tête pour se dégager de son haleine fétide. Il emprisonna avec violence un de ses seins dans sa main. Isabella le mordit. Il la gifla puis se jeta à nouveau sur elle, murmurant ses intentions à son oreille.

« - Tu es à moi ! Tu ne peux rien faire chienne !
- Je n’appartiens qu’à un seul homme ! Vous ne m’aurez pas !
- Tu n’es pas en position de négocier ! »

Il se jeta de nouveau sur ses lèvres, mais, voyant qu’elle continuait à lui résister, descendit plus bas. Isabella criait. Elle tentait de se dégager, meurtrissant un peu plus ses poignets. Elle sentit son désir augmenter. Elle hurlait et pleurait en même temps. Lord Harry tentait de se défaire d’une main pendant qu’il meurtrissait la poitrine d’Isabella. C’était fini ! Personne ne viendrait plus pour elle. Elle vit soudain la tête de son agresseur se relever. Il semblait crispé. Isabella n’osait plus croire en cette arrivée miraculeuse. Elle entendit un bruit sourd derrière la tête de Lord Harry.

« - Tu ne poses pas tes mains sur elle ! Rugit David. »

Isabella pleurait. David détacha les liens qui retenaient ses poignets et ses chevilles. Elle tomba dans ses bras.

« - C’est fini ! Il ne te fera plus de mal ! Je te le promets. Viens ! Je t’emmènes avec moi. »

Elle releva la tête et se dirigea vers l’endroit où ses armes avaient été posées. Elle les remit et reprit sa cape. David l’aida à la passer. Il était terriblement inquiet pour elle. S’il était arrivé deux minutes plus tard … Il chassa cette idée et se mit à côté d’elle pour la soutenir.

« - Est-ce que tu auras la force de marcher et de te battre.
- Oui … Je crois. »

David admirait son courage. Il ne voulait pas lui faire prendre de risques mais ils étaient en territoire ennemi. Il monta le premier, vérifiant à chaque instant si elle le suivait. Il ne voulait plus la perdre. Il était passé si près d’une catastrophe. Il tombèrent sur deux gardes. Isabella sortit son épée et assomma un des gardes pendant que David s’occupait de l’autre.

« - Viens ne traînons pas ! »

Il se dépêchèrent de rejoindre l’extérieur du château. David tenait fermement la main d’Isabella. Ils tombèrent alors face aux Shérif et à son fils. David entraîna Isabella sur les remparts, renversant les gardes sur son passage.

« -Tiens mais qui voilà ? David ! Bienvenue ! Tu es venu pour chercher ta douce amie ! Cria Grégory. J’espère que tu as pu profitez du spectacle que Harry et elle ont offert ? »

David serra des dents. Isabella posa sa main sur son bras. Elle voulait le calmer même si les raisons de sa colère était justifiée. Les gardes commençaient à les cerner. David s’inquiétait pour Isabella plus que pour lui-même. Il ne pouvait pas lui demander de sauter du haut des remparts. Elle était trop faible. Elle risquait de se briser les os. Il lui aurait fallu une aide extérieure …

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 972
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 17:49

Et là les aigles vinrent sauver Gandalf... ah non ? c'est pas ça ? mince...

Deux suites presque d'un coup ^^ on est gatés Very Happy

J'ai pas le droit de te demander une autre suite alors ? snif snif


PS : j'ai l'honneur de t'annoncer que tu as passé le contrôle, mdrrrrrrrrr mais faut pas prendre ce que je dis au sérieux, tu sais (quoique...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 17:56

WAHOU !!! Deux suites pleines d'actions !!!! Very Happy

Nan franch'ment il me fallait un petit remontant et PAF !! ça fait des chocapics Rolling Eyes !!

Vraiment merci Marianne ! Tu as illuminé ma journée !!

David ce héros !! J'ai bien cru que Lord Harry allait y arriver . . . hum !

Bon maintenant on tue les méchants !! Et d'abord on leur tranche leur chippo avec ma dague ! Okay ? Wink
Mais une suite ça pourrait être pas mal aussi !! J'veux trop savoir ce qu'il se passe après !! S'il te plaaait ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 19:00

Une superbe suite !!! YAAAAHOOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUU !!! C'est trop bien !!! Merci Marianne !!!
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 20:29

comme je ne pense pas pouvoir poster demain, je vous mets la suite maintenant. trop de gentillesse tue la gentillesse. je dois apprendre à être plus méchante. scratch Evil or Very Mad

« - Isabella, la corniche n’est pas très large. On doit pouvoir se débrouiller pour n’avoir à affronter qu’un seul adversaire à la fois. Quand je te le dirais, tu sortiras ton épée et tu engageras le combat. D’accord ? »
Isabella acquiesça. Elle s’en voulait de l’avoir entraîné là-dedans. Il lui sourit. Elle lui répondit timidement. Quand il lui donna le signal, elle engagea le combat. Les gardes ne lui laissait aucun répit et elle se sentait de plus en plus faible. Les heures de torture avait affaibli son corps. Ses côtes la faisaient souffrir. Ses poignets portaient difficilement son épée. Elle essayait de tenir autant qu’elle le pouvait. David se battait férocement. Voyant qu’Isabella faiblissait de minutes en minutes, il la plaça derrière lui et repoussa les adversaires venant des deux côtés. Il ne tiendrait pas longtemps comme ça. C’est alors qu’un sifflement se fit entendre plus bas. Djaq, Will et Much avait placé une charrette de paille sous les remparts et leur faisaient signe de descendre. David poussa Isabella vers le vide. Elle tomba droit dans la charrette. David repoussait encore les gardes en haut. Il donna un grand coup au garde à sa droite se dirigea vers la corde retenant la herse. Il la coupa et, après un salut impeccable sauta sur le toit en face. Il rejoignit ses compagnons. Ceux-ci soutenait une Isabella au plus mal. Ils coururent pour sortir de la ville et ne s’arrêtèrent qu’une fois dans Sherwood. Isabella ne pouvait plus continuer à courir. Elle marchait lentement. Elle était épuisée. Djaq se pencha vers David.
« - Seigneur que lui ont-ils fait pour qu’elle soit à ce point affaiblie ?
- Je ne sais pas. Quand je suis arrivé, Lord Harry essayait … Il essayait … »
Djaq mit sa main sur son épaule. Il inspira un grand coup. Il ressentait encore la même colère que quand il l’avait vu sur son Isabella. Il se retourna en cherchant la jeune femme des yeux. Sa démarche était chancelante. Will la soutenait du mieux qu’il le pouvait. David se dirigea vers la jeune femme. Il lui enleva ses armes qu’il jeta à Much. Sans dire un mot de plus, Il l’a prit dans ses bras et se mit à avancer vers le camp. Will regarda son épouse d’un air entendu. Ils avaient besoin de se retrouver. David s’en voulait et Isabella était faible. Il voulait se rendre utile, plus utile que ce qu’il avait fait au château. Ils arrivèrent au camp dans un grand silence. David l’emmena vers la partie du camp qu’il occupait. Il l’allongea sur sa propre couche et partit chercher de l’eau. Isabella, qui avait trouvé le sommeil dans ses bras sur la route, se réveilla regardant son fiancé. Il amena de l’alcool et des compresses. Il la regarda avec tristesse. Elle commença à enlever sa veste, révélant sa chemise, puis s’arrêta. La douleur de ses côtes était trop forte. Elle gémit. Il posa sa main sur son front. Il n’aimait pas la voir souffrir. Il finit de déboutonner sa veste et l’ouvrit. Elle avait mal. Elle était cependant contente qu’il prenne tant de soin à l’aider. Elle laissa échappé un petit cri quand il toucha sans le vouloir la source de sa douleur sur son flanc. Il avança sa main doucement, soulevant à peine sa chemise. Il vit son côté rougit. Il posa une compresse d’eau froide sur son flanc. Il ne parlait pas. Tous ses gestes se faisaient dans un silence quasi-religieux. Isabella souffla doucement. Le froid lui faisait du bien. Elle avança sa main et la posa sur la jambe de David. Il osa remonter son regard vers son visage. Elle lui fit un faible sourire. Elle savait pourquoi il ne disait rien. Il prit sa main et la monta à ses lèvres pour y déposer un doux baiser. Des larmes vinrent mouiller la main de la jeune femme. Elle posa sa main sur sa joue, puis la reposa , ne pouvant la maintenir tendue. David reprit les compresses et avec une délicatesse que la jeune femme ne lui connaissait pas, il entreprit de nettoyer ses blessures. Doucement, sans brusquer la jeune femme, il mit en place les bandages autour de ses poignets. Sous le doux contact de ses doigts, Isabella se laissa glisser dans le sommeil. Mais le sommeil n’est pas toujours de tout repos. Isabella revit les yeux furieux de Grégory puis le regard d’Harry sur elle, ses mains rudes sur son corps, sa violence, le désespoir ressenti. Elle se réveilla en sursaut, criant et pleurant. David, qui prenait le repas avec les autres, entendit le cri de la jeune femme et courut vers celle qui réclamait toute son attention. Il la prit dans ses bras la berçant dans ses bras. Elle pleurait.
« - Tout est fini. Je suis là. Tu ne crains plus rien. Je te promets que jamais plus il ne t’approchera. Il ne te touchera plus. Tu n’as plus rien à craindre. Je ne les laisserais plus te faire du mal. Plus jamais. Murmura-t-il.
- Je ne voulais pas … Je ne pouvais pas … David … Je m’en veux tellement de t’avoir trahi. Si tu savais. J’ai cru que je ne te reverrais plus. J’ai eu si peur.
- C’est fini ! Tu ne m’as pas trahi ! Tu es ma courageuse Isabella ! Mon Isabella … mon Isabella. »
Il se calla contre la roche et ne bougea plus jusqu’à ce qu’elle retrouve le sommeil contre son torse. Il la serrait dans ses bras comme pour la protéger d’un quelconque danger. Il voulait la garder près de lui. Isabella se réveilla le lendemain matin sur le torse et dans les bras protecteurs de David. Elle se leva sans faire de bruit, le laissant dormir encore. Elle remit sa veste et sortit sans faire de bruit. Elle se dirigea vers le foyer où Much s’activait déjà pour ses enfants impatients.
« - Comment vas-tu ce matin ? Demanda Much.
- Je me sens mieux. Mes côtes me font moins souffrir. Mais j’en suis quitte pour avoir quelques bleus bien marqués.
- Veux-tu manger quelque chose ?
- Non. Je n’ai pas très faim. Merci.
- Isabella, c’est vrai que tu vas vivre avec nous ici ? Demanda Robin, la bouche pleine de nourriture.
- Oui. Je ne peux plus rester à Nottingham.
- Pourquoi ? Demanda Sarah.
- Parce que c’est trop dangereux pour elle. Répondit la voix de David derrière eux.
- Je t’ai réveillé ? Demanda Isabella.
- Non. J’ai le sommeil léger. Comment vas-tu ?
- Mieux. Ne t’inquiètes pas. Lui répondit-elle avec un sourire. »
Il prit sa main et l’emmena en dehors du camp. Isabella savait qu’il s’inquiétait. Arrivés près de la rivière plus loin, il se retourna devant elle.
« - Je te demande pardon.
- Quoi ? Je ne comprends pas. Pourquoi demandes-tu mon pardon ? Tu n’as rien fait de mal. Reprit la jeune femme sans comprendre.
- J’aurais dû arriver plus tôt. Jamais il n’aurait dû pouvoir poser ses mains sur toi. Dit-il, la colère déformant son visage.
- Non ! Ne soit pas si dur envers toi ! Je suis aussi fautive. J’aurais dû me montrer plus prudente. Et puis ce qui compte c’est que tu sois arrivé à temps. J’aurais préféré mourir que de te faire subir une telle humiliation.
- Tu n’es pas responsable. Maintenant nous allons rester ensemble. »
Il l’a prit dans ses bras et passa les pans de sa cape autour d’elle. Il se pencha pour l’embrasser doucement. Elle eu un mouvement de recul puis se laissa faire. Elle devait réapprendre à recevoir l’affection d’un homme. David comprit son recul. Il faudrait du temps avant qu’elle recommence à s’abandonner dans ses bras. Il la sentait encore crispée dans ses bras. Elle se détendait peu à peu. David posait juste ses lèvres sur les siennes. Il ne cherchait pas à approfondir son baiser. Il voulait juste sentir ses lèvres contre les siennes, lui montrer qu’il n’était pas Harry et qu’il attendrait qu’elle puisse à nouveau lui faire confiance. Isabella se détacha de lui et le remercia avec un sourire. Elle ne savait pas ce qu’elle ferait sans lui.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Lun 10 Mar - 20:47

OOooh !! flower
C'est trop chou !! J'adore les p'tits passages comme ça en plus !! (moi romantique ? naaan !)

Ah mais Marianne tu sais vraiment tout écrire ! Action, torture, -15ans, mélodrames et aveux , passages romantiques . . .


Merci merci merci !!! Very Happy

Ne t'inquiètes pas je n'oublie pas de te demander la suite mais c'est juste que maintenant tu dois le savoir ! Et puis comme tu travailles bien en ce moment j'ai décidé de t'accorder un peu de répit Wink !!
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle
avatar
Soeur de Robin
Messages : 995
Date d'inscription : 22/01/2008
MessageSujet: Re: et après... Mar 11 Mar - 10:22

C'est franchement génial !! Je fais que dire ça, c'est pas très original mais c'est un pur régal mdr !
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 972
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Mar 11 Mar - 16:47

Bravo Marianne ! Mdr, le coup de la charrette c'est classique Very Happy
Mais non, fais pas cette tête je dis ça pour te taquiner !! ahah

Bref : 20

PS : ça y est !!! Je peux mettre les smiles que je veux, lalala !
Ya même robinet youhouhou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Mer 12 Mar - 19:46

La grippe ne m'a pas empêchée d'écrire ! voilà une petite suite qui vous fera surement plaisir ! mais c'est loin d'être fini !


Une semaine entière avait passé depuis qu’Isabella avait rejoint le camp des hors-la-loi avec Aurélia. Elle n’avait pas bougé depuis son arrivée et elle était extrêmement nerveuse. Depuis deux jours, les disputes étaient fréquentes entre elle et David. Il ne voulait pas qu’elle vienne en mission avec eux et elle voulait absolument repartir se battre. Ils avaient fini par trouver un accord disant que la jeune femme pourrait reprendre les distributions de vivres et de médicaments mais uniquement de nuit. Elle avait accepté sachant bien comment le faire craquer par la suite. Much s’activait au fourneau ce soir là. Djaq expliquait à Sarah comment nettoyer une épée. Le petit Robin tournait autour de Will et Isabella qui fabriquaient des filets pour les pièges de la forêt. David écrivait des lettres. Il y avait deux absent : Luke et Aurélia. Ils passaient beaucoup de temps ensemble. Robin commença à poser plein de questions.
« - Vous faîtes quoi?
- Des filets, Robin ! C’est la deuxième fois que tu nous pose la question. Répondit Will.
- Pourquoi ?
- Pour faire des pièges.
- Mais d’habitude on attrape pas du poisson ? Reprit le petit garçon.
- C’est pour un très gros poisson. Dit Isabella, voyant bien que Will commençait à perdre patience.
- Ah ! Et on pourra le manger après ?
- Cela risque d’être fort indigeste ! Dit en riant David.
- En parlant de manger, j’ai une de ces faims ! Reprit Will.
- Nous mangerons quand nous serons tous là ! Reprit Much.
- Il nous faut attendre que nos deux absents daignent se montrer. Dit David en s’asseyant à côté d’Isabella. Mais peut-être que j’aurais une compensation ? Demanda-t-il en regardant la jeune femme avec un sourire espiègle.
- Tu peux toujours rêver. Répondit-elle en riant.
- Mais que peuvent-ils bien faire ? Reprit Will.
- Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je crois qu’il y a quelque chose entre ces deux là ! Intervint Djaq.
- Comme pour vous deux ? Demanda Robin en regardant David et Isabella.
- C’est un peu ça ! Répondit la jeune femme en posant sa main sur la cuisse de son compagnon. »
David sourit. Les gestes d’affections de la jeune femme étaient rares. Il prit sa main dans la sienne tout en la laissant sur sa cuisse. Isabella sourit. Elle n’avait plus peur de le toucher. Elle retrouvait peu à peu la sensation de bien être qu’elle avait au contact de sa peau.
« - C’est vrai que vous allez vous marier ? Vous aurez des enfants ?
- Robin, on ne pose pas ce genre de questions. Le réprimanda son père.
- Laisse ! C’est légitime ! Reprit David en riant. Tu réponds où je m’en charge ?
- Tu es lancé. Continue !
- Bien. Oui, nous allons nous marier. Pour ce qui est des enfants … J’espère que nous en aurons. Mais cela ne dépend pas que de moi. Mais puisque tu veux une réponse … Ma chérie veux-tu que nous ayons des enfants ?
- Quoi ? David …
- Ce n’est pas pour moi ! Tu ne veux pas aider à répondre à la question de ce jeune homme ?
- Robin, nous aurons surement des enfants. Mais il faut d’abord que nous nous marions. Dit-elle en se retournant vers le jeune garçon.
- Quand est-ce vous allez vous marier ?
- Quand Isabella sera d’accord pour m’épouser. Si ça ne tenait qu’à moi, il y a belle lurette que ce serait fait !
- Qui as dit que j’étais contre ?
- D’accord ! »
David se leva et attrapa Isabella par la taille, la portant sur son épaule.
« - David ! Espèce d’imbécile ! Pose-moi ! Pose-moi je te dis !
- Ne nous attendez pas pour manger. Nous reviendrons tard !
- David pose-moi ! Qu’as-tu l’intention de faire ?
- T’épouser ! »
Isabella ne sut pas quoi répondre. Il la posa sur la selle de son cheval et monta derrière elle. Il la tenait fermement dans ses bras. Elle n’arrivait pas à réaliser ce qu’il lui avait dit. Ils arrivèrent devant un monastère. David tambourina à la porte. Il demanda à voir un prêtre sur le champ. Il ajouta que c’était pour une urgence. Isabella comprit qu’il n’avait pas plaisanté. Il la fit descendre de la monture et l’entraîna vers l’église. Un des moines arriva en courant.
« - Je ne pouvais le croire quand frère Ignace est venu me dire que tu étais devant la porte. Que veux-tu David que tu doives ainsi troubler la quiétude de cette abbaye ?
- Crois-moi Laurent, je ne t’aurais pas fait chercher si cela n’avait pas été extrêmement important. Isabella, je te présente Laurent. C’est un ami d’enfance qui rentré dans les ordres. Maintenant que les présentations sont faîtes, veux-tu nous marier ?
- Serait-il devenu fou ? Demanda le prêtre à Isabella.
- J’ai bien peur qu’il ne soit très sérieux. Dit Isabella en riant.
- Sais-tu quelle heure il est ? Cela ne peut-il pas attendre demain ?
- Ecoute. J’ai le plus grand respect pour toi. Mais si tu ne nous marie pas maintenant, je risque de faire une énorme bêtise !
- Par la Sainte Vierge ! Tu sembles très sérieux ! Mais êtes-vous consentante Isabella ? »
Isabella hocha la tête en riant. Elle ne comprenait plus vraiment ce qu’il se passait. David attrapa sa main et la conduit jusqu’à l’autel. Il se plaça en face d’elle et demanda à son ami de commencer. La jeune femme ne savait plus exactement où elle était. David la regardait droit dans les yeux avec un large sourire. Elle n’entendait pas un mot de ce que le père Laurent disait. Elle entendit David prononcer le « oui » rituel. Puis elle le vit froncer les sourcils. Elle se ressaisit, réalisant que c’était à elle de répondre. Elle prononça son « oui » et laissa les lèvres de David sceller leur alliance. Il remercia son ami et prit la main d’Isabella, l’entraînant en courant entre les bancs de l’église. Il ignora superbement les remarques de son ami sur sa tenue dans le lieu saint et sortit. Il fit monter Isabella sur la scelle devant lui et monta à son tour. Il lança alors sa monture au grand galop dans la nuit noir. Isabella ne réalisait pas. Il y avait moins de quelques minutes encore, elle était Isabella de Locksley et maintenant elle était Isabella de Clun. Ils galopèrent longtemps et arrivèrent près d’une grotte. David sauta au bas de son cheval et aida la jeune femme à descendre. Il l’entraîna à l’intérieur.
« - Tu es l’homme le plus fou que je connaisse !
- C’est sûrement ça ! Dit-il avec un grand sourire. Mais maintenant, je suis le plus comblé.
- Qu’est-ce qui t’as prit ?
- Je ne sais pas. Un moment de folie ? Tu regrettes ?
- Comment le pourrais-je quand je suis ici avec toi ?
- Du calme ! Je suis un homme marié ! »
Il l’embrassa en la serrant contre lui.
« - Je pense qu’ils vont nous attendre longtemps. Dit David avec un petit sourire aux coins des lèvres. »

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Mer 12 Mar - 20:15

Mdr !!! Aah l'innocence de l'enfance . . . ils ont quand même le don de poser les questions embarassantes ces braves petits ! Very Happy

Enfin mariés les cocos !! C'est un grand romantique ce p'tit David !! Mais d'un côté on peut comprendre son empressement à sa mission ! (y en a qui devrait prendre exemple ! XD)

Alors maint'nant qu'ça c'est fait . . . y a plus qu'à écrire le passage -15 ans ! lol!


C'est pas parce que t'as la grippe que t'es dans le potage apparemment, vu l'oeuf noeuf que tu viens de nous pondre ! Wink
Bravo Marianne !! Et viv'ment la suite ! Fais vite s'il te plait . . . je sens les jeunes marriés impatients ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: et après... Mer 12 Mar - 21:20

pour ceux que ça intéresse , la nuit de noces est disponible ! Attention âme sensible s'abstenir ! je ne l'envoie que par mail pour protéger le contenu !

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: et après... Mer 12 Mar - 21:23

Mdr !! Oui moi ça m'interesse !! S'il te plait !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: et après...

Revenir en haut Aller en bas

et après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Taverne (Hors Jeu) :: Fanarts et Fanfics :: Marianne de Fiswolter-