AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

A la recherche d'amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Carl
avatar
Hors-la-loi
Messages : 185
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 27
Localisation : la foret de Sherwood

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: A la recherche d'amis Sam 10 Mar - 19:48

Arrow Knighton Hall---Visite filiale

5 Avril 1192

Carl traversa la forêt le plus rapidement possible, il avait courut la majeure partie du temps. Il avait trouvé le chemin aussi long que la veille bien que moins fatigant, le jeune garçon n'étant pas dans ses bras. Il regretta cependant de ne pas avoir prit son cheval la veille, mais ce qui est fait, est fait comme on dit. Et il voyait enfin les remparts de la ville avec soulagement. Il devait faire vite pour que ses compagnons et lui puissent agir durant la messe. Le jeune hors-la-loi repensa à son chef et ce qu'il lui avait dit avant qu'il ne parte. Robin voulait qu'il prenne la direction des choses, Carl s'arrêta un instant. Il ne s'en sentait pas capable, loin de là. Il ne se voyait pas prendre les décisions, il n'avait que dix-neuf ans...
Il reprit sa marche en se disant que si il trouvait Azeem avec l'aide de Allan, il le laisserai diriger les opérations. Il en était bien plus apte que lui. Et puis Robin avait l'intention de les rejoindre il reprendrait rapidement les choses en main, enfin si il réussissait à sortir du lit.

Carl ajusta sa capuche sur sa tête et entra enfin dans Nottingham. Il savait qu'il devait faire vite mais il ne pouvait attirer l'attention sur lui. Il arriva cependant rapidement à la taverne. Des hommes sortaient de l'établissement en riant et de toute évidence ravi de leur matinée. Il aperçut alors du coin de l'oeil un homme qui restait à l'écart, capuche sur la tête et un foulard dissimulant à moitié son visage. Il le reconnu malgré tout. Azeem était là, il n'aurait pas à prendre de décisions, il sourit intérieurement. Il s'approcha lentement de lui.


"-Azeem, je suis ravi de te revoir. Je vais avoir besoin de ton aide et de celle d'Allan. On doit sortir un homme des geoles du château."

Il chuchota ces quelques paroles et vérifia autours de lui qu'aucun soldat n'était présent. Une chance, aucun d'entre eux n'était à leur porté. La voix de certaines personnes sortant de la taverne se fit entendre jusqu'à Carl et Azeem, apparemment un homme s'était fait arrêter. Carl secoua la tête, pauvre de lui...

_________________


"Quand la loi redevient celle de la jungle, c'est un honneur que d'être déclaré hors-la-loi."
Revenir en haut Aller en bas
http://sinbadetcie.skyblog.com
Azeem
avatar
Sage Maure
Messages : 233
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Niveau RP:
1/1  (1/1)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Sam 8 Déc - 17:45

Debout, à côté de l'entrée de la taverne, la tête sous une capuche, le visage recouvert tant bien que mal par un foulard, Azeem attendait John of Gamwell. Le Maure se remémorait la scène qui s'était déroulée quelques temps auparavant: Gamwell voulant punir un enfant de sa tentative de vol et Azeem et Carl s'interposant. Gamwell et Azeem en étaient presque venu aux mains et il en fallut de peu aux deux hors-la-loi de se faire arrêter par la garde. Juste avant de se séparer Gamwell avait mentionner le nom de la soeur d'Azeem. Ils s'étaient alors donné rendez-vous. Azeem devait avoir ses réponses... Pourquoi Gamwell connaissait sa soeur? Etait-elle encore vivante là-bas, en Terre Sainte?

Plongé dans ses pensées, Azeem ne fit pas tout de suite attention au jeune homme encapuchonné qui se dirigeait discrètement vers lui. Sa voix connue le fit sortie de son état second.


-Azeem, je suis ravi de te revoir. Je vais avoir besoin de ton aide et de celle d'Allan. On doit sortir un homme des geoles du château.

- Carl!, murmura le Sarasin. Je suis également ravi de te voir mon ami.

Azeem enregistra l'information, son habituel air neutre et calme affiché sur son visage. Un petit groupe de soldats se fit voir non loin de leur position. Ils n'auraient pas le loisir d'entendre plus longtemps les paroles des clients sortant de la taverne. Il posa gentiment la main dans le dos de Carl pour lui faire signe d'avancer. Le duo entrèrent dans la foule qui arpentait les ruelles.
- Quel est l'homme que l'on doit libérer et pourquoi? As-tu vu Robin, il va bien?

Carl paraissait quelque peu inquiet, et il était rare que Robin donne une mission à ses amis sans les accompagner. Surtout une mission de cette envergure! Azeem avait un mauvais pressentiment pour cette histoire.

- Et tu as parlé d'Allan. Vous ne savez donc pas où il est?

Il n'était pas rare que leur compagnon leur fausse compagnie pour gagner de l'argent de son côté. Pour "régler ses affaires" comme il disait. Cet homme malin avait toujours une idée derrière la tête. Quoiqu'il était entrain de faire, Azeem espérait juste que tout se passait bien pour lui. Mais le Maure étiat relativement serein, il n'avait jamais vu un homme avec autant de chance!

Azeem et Carl progressait gentiment dans la rue, se dirigeant incognito vers le château du shérif de Nottingham. Si la vie d'un homme dépendait d'eux, il fallait faire vite, et ma foi tant pis pour Allan...
Revenir en haut Aller en bas
Carl
avatar
Hors-la-loi
Messages : 185
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 27
Localisation : la foret de Sherwood

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Dim 9 Déc - 16:51

Azeem murmura qu'il était lui aussi heureux de le revoir, mais il ne pouvait pas l'être autant que Carl. Il était content de ne pas à avoir de prendre de décision. Azeem saurait comment agir avec le moins de risque possible. Le jeune homme ne pouvait s'empêcher de penser à leur chef allongé sur le lit de Marianne et dans l'état où il était. Carl était inquiet pour Robin, il n l'avait jamais comme ça. Azeem posa une main dans son dos et ils commencèrent à avancer dans les rues de Nottingham dans la direction du château.

Quel est l'homme que l'on doit libérer et pourquoi? As-tu vu Robin, il va bien?


Ils faisaient en sorte de se frayer un chemin parmi la foule. Carl lança un regard de côté les soldats qu'ils avaient vu devant la taverne ne les suivaient pas, au soulagement du jeune hors-la-loi. Il tenta de se rappeler toutes les informations que Lady Marianne .


« - Il s'appelle Louis, c'est un ancien chevalier et un ami d'Ariane, la tavernière. Robin et Lady Marianne pense qu'il pourrait peut-être nous rejoindre en reconnaissance. Robin... Oui je l'ai vu. Il a eu un problème. Il a été attaqué par un homme, un certain Fenry. Il est en piteux état mais il a l'intention de nous rejoindre dès qu'il sera seul, enfin si il réussit à se sortir du lit. »

Les portes du château commençaient à être visible et avec lui le nombre de soldats augmenta, même si la plus part étaient encore à la messe. Tant mieux pour eux, ce serait plus facile.


- Et tu as parlé d'Allan. Vous ne savez donc pas où il est?

Carl secoua la tête légèrement. Il pensait le trouver à la taverne, soin coin de prédilection mais à la place il était tombé sur le Maure.

"- Nous pensions le trouver à la taverne, mais de toute évidence, il n'était pas là. J'ignore où il peut bien être. Dommage, il aurait pu nous aider à libérer ce pauvre homme. D'ailleurs, t'as une idée de comment on va s'y prendre?

_________________


"Quand la loi redevient celle de la jungle, c'est un honneur que d'être déclaré hors-la-loi."
Revenir en haut Aller en bas
http://sinbadetcie.skyblog.com
Azeem
avatar
Sage Maure
Messages : 233
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Niveau RP:
1/1  (1/1)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Mer 12 Déc - 1:51

Les portes du château se faisaient plus proches. Les deux amis avaient progressé dans la foule relativement vite, frôlant les cages à poules et leurs porteurs en guenilles, évitant les charettes et les chèvres des commerçants, faisant un pas de côté pour éviter les nobles ou les bourgeois montés sur leur destrier ou confortablement assis dans leur calèche.

- Il s'appelle Louis, c'est un ancien chevalier et un ami d'Ariane, la tavernière. Robin et Lady Marianne pense qu'il pourrait peut-être nous rejoindre en reconnaissance. Robin... Oui je l'ai vu. Il a eu un problème. Il a été attaqué par un homme, un certain Fenry. Il est en piteux état mais il a l'intention de nous rejoindre dès qu'il sera seul, enfin si il réussit à se sortir du lit.

Tout en avançant tant bien que mal, Azeem réfléchissait. Louis était donc un ami à Ariane... Un souvenir revint à l'esprit du Maure: la fête de Gamwell. Ce jour-là les hors-la-loi étaient intervenu au beau milieu de la réception pour humilier Gamwell, lui faire comprendre qu'ils n'avaient pas oublier son acte de trahison et qu'ils comptaient bien se venger de la perte de leur camps et de leurs compagnons. Et biensûr, ils en avaient profiter pour le dépouiller.Si les hors-la-loi étaient parvenu à se faufiler dans la demeure Gamwell, ç'avait été grâce à un plan échaffaudé par Azeem. Les hors-la-loi avaient réussi à se faire passer pour du personnel par le biais d'une lettre volée par ses soins. Tout avait paru si facile. Mais en se faisant passer pour des valais et en circulant surtout dans les cuisines, Azeem ne s'était pas douté une seule seconde qu'Ariane, la tavernière nommée organisatrice de cet évènement, en patirait. Aussitôt la fête terminée à cause de l'intervention inattendue et mal acceuillie des hors-la-loi, Gamwell s'était vengé sur la pauvre femme, l'accusant injustement de tous les torts commis. Ariane s'était faite flageller publiquement par la main de Gamwell, par la faute d'Azeem...

Ariane avait juré ce jour-là de ne plus jamais à faire aux hors-la-loi, qui disait-elle pourrissaient sa vie ainsi que celle des autres paysans plus qu'ils ne l'amélioraient... Le sauvetage de Louis était non seuleemnt un acte qu'Azeem estimait normal en tant qu'humain et en tant qu'ennemi du shérif, mais il serait également le moyen de présenter des excuses à Ariane, de montrer qu'il est désolé et que même si ce qu'elle avait vécu était impardonnable, elle verrait que les hors-la-loi pensaient à elle et à n'importe qui d'autre dans le besoin, n'importe qui d'autre qui avait foi en eux et en leur cause.

Lorsqu'Azeem entendit parler de Robin, il ressentit de la colère et du soulagement en même temps. Il ne connaissait pas ce soit-disant Lord Fenry, mais il ne tarderait pas à le rencontrer et à en savoir plus sur cet individu suspect et potentiellement dangereux pour leur bande. Le fait de savoir que Robin pouvait les rejoindre poussa ce début de colère de côté. Plus que du soulagement il ressentit une once d'amusement: Même alité, son ami ne pouvait s'empêcher de se lever pour sauver la veuve et l'orphelin. Azeem espérait juste que Robin n'avait en effet vraiment pas besoin de soin, et que cette idée de repos n'était qu'une idée exagéré provenant de l'espirt inquiet de Marianne. Sinon, à quoi leur servirait un associé éclopé! Déjà que Carl et lui devraient sans doute traîner Louis pour le faire sortir du château avec Duncan qui rôdait dans les géôles. Alors un cadavre de plus aurait été plus freinant et inutile qu'autre chose!

Duncan... Décidément ce sauvetage lui permettrait plus d'une chose... Depuis la mort de Serena, Azeem ne pensait plus qu'à venger leur amie. Peut-être parce qu'il s'en sentait coupable. Coupable de s'être fait prisonnier avec elle. Coupable de n'avoir pas agit d'une meilleure façon qu'en la suivant bêtement dans les géôles. Coupable de ne s'être fait torturer à sa place. Coupable de n'avoir pas trouver meilleur plan que de donner de fausses information à Duncan. Coupable de ne l'avoir tué avant qu'il ne la tue. Mais toute cette culpabilité disparaîtra bientôt, très bientôt, il l'espérait...

Les deux hommes avaient atteint les portes du château. Toujours précautionneusement encapuchonnés et dissimulés dans la foule, ils s'arrêtèrent. Azeem fit signe à Carl de le suivre. Le Maure regarda furtivement à gauche puis à droite, se mit sur le côté de la foule pour la longer, puis accéléra le pas pour gagner le creux situé sous le petit pont plat en bois qui était devant les portes. Il approcha son regard ébène des planches et regarda à travers une interstice. Pas moins de cinq soldats gardaient la portes. Il était impossible d'entrer dans les environs sans être contrôler. Hommes, chevaux, bêtes, calèches, tout passait sous le radar de la garde. Heureusement pour les deux hors-la-loi, leur cachette leur procurait un peu de temps pour réfléchir et établir un plan d'action, car depuis où ils étaient, ils pouvaient tout voir, mais on ne pouvait les voir. Un chariot de foin conduit par un paysan roula sur le pont, faisant un bruit infernal au-dessus de la tête des deux hommes. Azeem changea quelque peu sa position pour mieux voir. Les soldats demandèrent la raison pour laquelle le paysan voulait entrer, jetèrent un simple coup d'oeil au tas de foin derrière lui, puis lui accordèrent le passage d'un signe de main. Le contenu du chariot n'avait pas été vérifié! Azeem regarda Carl pour voir s'il pensait à la même chose que lui, puis reporta à nouveau son attention sur la foule et ceux qui s'en détachaient pour passer les portes du château. Un second chariot de foin arrivait gentiment vers eux.


- Carl, on tient notre chance d'entrer sans se faire voir. murmura le Sarasin. Dès que je te le dirai, tu sauteras dans ce chariot rempli de foin, d'accord? Ce chariot s'arrêtera soit dans la cour, soit aux écuries, vu que c'est du foin, il y a de forte chance pour que ce soit la seconde option. Une fois dans les écuries, nous prendrons la porte qui permet d'entrer dans le château. Elle nous mènera à des couloirs. Il faudra prendre celui qui donne l'accès aux sous-sol pour ensuite rejoindre les géôles. Pour le reste, je te donne comme autres indications de me suivre et surtout de ne faire aucun bruit. Si tu dois fuir ou te battre n'hésite pas, car une seconde d'hésitation peut être fatale.

Azeem avait expliquer tout cela calmement, mais sans pour autant tenter de diminuer l'envergure de la situation. Le chariot allait bientôt passer sur le pont. Azeem s'approcha du début du pont puis décolla son regard assuré du véhicule pour le planter une dernière fois dans celui de Carl. Une lueur de peur brillait dans ses yeux, mais il semblait néanmoins sûr de lui. Azeem serra les planches en bois avec ses mains pour se hisser quelque peu, prêt à prendre de l'élan pour rapidement sauter par derrière le chariot lorsqu'il passera.

- Tu es prêt? 3...2...

Le Maure n'eut pas l'occasion de finir son décompte. Une pair de main s'était posée sur ses épaules et l'avait violemment tiré en arière.
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 973
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Mer 12 Déc - 9:58

Le voyage de Robin n'avait pas été de tout repos, le chemin qui reliait Knighton Hall à Nottingham n'était pas très long à dos de cheval mais, il avait dû s'arrêter de nombreuses fois. Marianne avait bien prit soin de lui mais, ses blessures étaient encore fraiches et lui causaient quelques soucis. Ainsi, le prince des voleurs avait dû faire quelques arrêts pour reprendre son souffle et quand il aperçut enfin le château, il décida d'attacher le cheval dans un coin et rajusta sa capuche pour continuer à pied. Durant son petit voyage, Robin avait eu l'occasion de réfléchir et il était à présent partagé entre une espèce de colère et de peur. Il n'avait pas peur pour sa vie mais, pour celle de Marianne, de Christelle et de tous ses amis. Le danger était plus que jamais présent et il avait pu voir de quoi était capable Fenry et il avait bien faillit disparaitre à tout jamais. Marianne l'avait sauvé mais, il s'en voulait de l'avoir mit une fois de plus en danger, pourquoi fallait-il qu'il mette constamment ses proches en périls?

Tout en marchant discrètement dans les rues, Robin chassa ses idées noirs et se concentra davantage en commençant à réfléchir au moyen de rentrer dans le château, ce n'était pas la première fois qu'il le ferait mais, jamais il n'avait été dans un tel état et tendit qu'il marchait, ses cotes lui faisaient mal et il avait quelques soucis pour respirer. Il aurait sans doutes du mal à utiliser son arc, le célèbre prince des voleurs se sentait bien diminué et espérait pouvoir conter sur ses compagnons. Il avait demandé à Carl de retrouver Azeem et Allan et ne doutait absolument pas de la réussite de son ami mais, d'un autre coté, il ne voulait pas risquer encore leur peau, pour sauver un seul homme.
Alors, Robin en venait à espérer que Carl n'est pas trouvé les autres et entendait bien se débrouiller seul. Au fond de lui, il entendait déjà la voix de Marianne qui le suppliait de rester prudent mais, d'une certaine façon, elle comprenait les risques qu'il devait prendre et c'était en grande partie pour cela qu'il l'aimait à ce point. Elle le comprenait mieux que personne et malgré leurs nombreuses disputes, dû en partie à son immaturité, l'amour était toujours présent entre eux et il ne pouvait pas concevoir sa vie sans elle. Un jour peut être, leur vie serait plus simple et ils n'auraient plus à se cacher mais, en attendant, il devait se contenter de leur relation furtive. Tout de fois, s'il parvenait à rallier John, il aurait un très bon allié et pourrait peu être accélérer un peu les choses, en commencent par se débarrasser de Fenry.

Quand le prince des voleurs arriva près du château, il s'arrêta un moment le long d'une maison, pour reprendre son souffle et se massa les cotes. Il grimaçait et la douleur semblait se réveiller. Il ferma un moment les yeux et respira lentement en se disant que pour une fois, il aurait peu être du suivre les conseils de Marianne et profiter un peu plus de la chaleur de son lit qu'il espérait un jour partager avec elle. Cette pensée le fit sourire en pensant a sa belle qui le repousserait en lui disant qu'il est intraitable. Il se décolla un peu du mur et observa les gens au tour de lui et comme il l'avait prévu, beaucoup s'était rendu à la messe et le château était beaucoup moins gardé qu'à son habitude. La cérémonie était probablement terminé et il se dit qu'il ne devait pas trainer s'il voulait profiter de l'occasion pour rentrer dans le château.

Comme un fin stratège, Robin évaluait les possibilité qui s'offrait à lui et observait le passage de quelques gardes. C'est alors que son regard se posa prêt du pont, sur deux personnes qu'il reconnu immédiatement. Carl et Azeem était là et observait le passage d'un chariot et étrangement Allan demeurait absent. Robin baissa un moment la tête en comprenant qu'il ne pourrait pas éviter de les mettre en danger et entreprit ensuite d'aller à leur rencontre, en essayant de ne pas trop boiter, à fin de ne pas les inquiéter de trop, même si Carl connaissait parfaitement son état.

Robin avait compris l'idée des deux hommes mais, il n'était pas décider à les laisser agir seul. Il longea le mur et se laissa glisser le long du pont et empoigna Azeem par les épaules. Même dans une situation comme ca, le prince des voleurs n'en oubliait pas son humour et il était trop amusant de voir la surprise de ses deux compagnons. Robin se mit à chuchoter en retenant un rire.


- Et bien, les amis? Vous avez vue un fantôme ou quoi? Je rêve ou vous alliez rentrer dans le château sans moi? Où est Allan?


Tirer Azeem vers l'arrière avait été plutôt éprouvant pour Robin qui affichait une très mauvaise mine et ce de plus en plus. Il tentait de dissimuler ses douleurs du mieux qu'il el pouvait mais, ses amis n'étaient pas dupe et il devait surement se rendre compte de son mauvaise état.


-Quoi? vous allez rester la à me regarder comme ca encore longtemps? On parlera plus tard, regarder! Un autre chariot approche.

Et sans plus attendre, Robin se jeta temps bien que mal, dans le chariot de foin, sachant pertinemment que ses amis le suivraient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Carl
avatar
Hors-la-loi
Messages : 185
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 27
Localisation : la foret de Sherwood

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Ven 14 Déc - 11:46

Arrivés aux portes du château, Carl et Azeem se faufilèrent sur le côté et se cachèrent sous un pont en bois. Cachette idéale, ils voyaient tout sans être vue. Il n'y avait pas à dire, Carl avait bien fait de laisser le Maure diriger les opérations. Il saurait les mener avec moins de risques que si c'était lui comme l'avait demandé Robin. Un bruit de tout les diables se fit entendre au-dessus d'eux, une charrette remplit de foin passa sans se faire contrôler. Azeem et Carl échangèrent un regard. C'était leur chance !

-Carl, on tient notre chance d'entrer sans se faire voir. murmura le Sarasin. Dès que je te le dirai, tu sauteras dans ce chariot rempli de foin, d'accord? Ce chariot s'arrêtera soit dans la cour, soit aux écuries, vu que c'est du foin, il y a de forte chance pour que ce soit la seconde option. Une fois dans les écuries, nous prendrons la porte qui permet d'entrer dans le château. Elle nous mènera à des couloirs. Il faudra prendre celui qui donne l'accès aux sous-sol pour ensuite rejoindre les géôles. Pour le reste, je te donne comme autres indications de me suivre et surtout de ne faire aucun bruit. Si tu dois fuir ou te battre n'hésite pas, car une seconde d'hésitation peut être fatale.


Le jeune homme acquiesça. Il suivrait toutes les indications du Maure, Carl voulait que tout se passe pour le mieux. Sauf une, il ne fuirait pas, il en était hors de questions. Il n'abandonnerait personne. Même si Carl devait bien se l'avouer, il n'était pas rassuré. Le hors-la-loi vit son compagnon se préparer et commencer son décompte, il se mit alors lui aussi en position alors qu'ils allaient sauter, il aperçut Azeem se faire tirer en arrière. Ils étaient fichus. Il se tourna en posant la main sur le pommeau de son épée. Le jeune homme ne cacha pas sa surprise et son soulagement en voyant leur chef. Il avait réussit à se sortir du lit, et surtout à les rejoindre avant qu'ils arrivent aux geôles. Robin se retenait de rire cela se voyait, mais il ne pouvait pas cacher non plus son mal. Il n'aurait pas du venir.


-Et bien, les amis? Vous avez vue un fantôme ou quoi? Je rêve ou vous alliez rentrer dans le château sans moi? Où est Allan?


Carl acquiesça, c'est ça, un fantôme. Robin avait mauvaise mine, c'était une mauvaise idée qu'il les rejoigne comme il venait de le faire.


« - On n'a pas trouvé Allan. Il n'était pas à la taverne et nous n'avons pas le temps de le chercher plus. La messe est terminé, le château va bientôt grouiller de soldats. »

Carl détailla un peu plus leur chef, non il ne pouvait pas renter avec eux, c'était trop dangereux. Il avait mauvaise mine. Mais il n'eut pas le temps de parler de ses doutes à son chef car une nouvelle charrette s'approcha et Robin s'y jeta dedans. Le hors-la-loi secoua la tête lança un regard à Azeem et sauta à son tour dans la carriole, pensant qu'Azeem ferait de même. Il n'y avait aucun doute la dessus. Il garda la main sur son épée en espérant que les soldats ne la fouillerait pas celle non plus, sinon la mission de sauvetage se terminerait plus vite que prévu. Mais ils eurent encore une fois de la chance le chariot passa sans encombre et il s'arrêta. Carl hésita un instant et sortit la tête du foin pour voir où ils étaient. Il soupira ravi de voir qu'ils étaient dans l'écurie et que celle-ci était des plus tranquille. Il chuchota alors plus pour lui que pour ses amis.


« - On y est, espérons que le reste soit aussi facile... »

_________________


"Quand la loi redevient celle de la jungle, c'est un honneur que d'être déclaré hors-la-loi."
Revenir en haut Aller en bas
http://sinbadetcie.skyblog.com
Azeem
avatar
Sage Maure
Messages : 233
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Niveau RP:
1/1  (1/1)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Dim 6 Jan - 4:39

- Imbécile d'Anglais! susurra Azeem lorsqu'il sortit de la charrette, des brins de foin encore un peu partout sur lui. Il s'épousseta rapidement, puis se dirigea droit sur Robin le pointant du doigt. Tout en murmurant il fulmina.

- C'est quoi cette histoire avec ce dénommé Fenry? Comment pourrais-je te garder en vie si tu te fourres constamment dans les ennuis? Et au moins si tu te mets dans un sale état, aies au moins l'intelligence de te reposer! T'aurais dû rester chez Marianne, pas faire cette mission suicide avec nous! Et quelle entrée spectaculaire! T'as pas pu t'empêcher hein?! Nous surprendre comme ça? T'aurais eu l'air malin avec mon sabre dans ta figure!

Robin ne dit rien, se contentant de sourire, amusé. Carl aussi semblait amusé, mais il n'osa pas sourire devant la colère du Maure. Azeem grogna. Il poussa Robin de côté et marcha vers la porte en bois conduisant à l'intérieur du château. La main sur la poignée, il se tourna vers Robin, toujours le même doigt pointé sur lui.

- En tout cas je te préviens, si tu frises la mort aujourd'hui Chrétien, je ne t'aiderais pas. Je sais que je t'ai fait une promesse, mais tu pourrais au moins y mettre du tien! Sur ce, allons sauvé ce maudit Louis Vifargent!

Azeem sortit une dague de sa ceinture, ouvrit la porte, et fit signe à ses amis de le suivre. Juste avant que Carl referme la porte sur le dernier rayon de lumière, un hennissement se fit entendre, puis plus rien. Le silence régnait dans le château. Un silence lourd, inquiétant, aussi froid que les pierres qui constituaient les murs. Une fois les yeux d'Azeem habitués à la pénombre de l'intérieur, le Maure avança prudemment, dague au poing. D'une part pour anticiper un éventuel danger, et de l'autre pour atténuer le plus possible ses pas afin qu'ils ne fassent pas d'échos assourdissant. Le petit groupe avançait dans un dédale de couloir. Azeem savait exactement quel chemin il leurs fallait emprunter pour accéder aux geôles, ayant été lui-même emmené comme prisonnier, quelques mois auparavant. Il traversa le couloir dans lequel ils étaient engagés, puis tourna à droite.

Les trois hommes progressèrent ainsi pendant quelques minutes, longeant les couloirs de pierres et de portes et obliquant. Enfin, ils parvinrent à la porte menant aux sous-sol. Azeem murmura à ses amis de s'arrêter net, des échos de bottes de l'autre côté de la porte lui parvenaient aux oreilles. Des gardes s'avançaient vers eux. Les hors-la-loi firent demi tour et se cachèrent dans une salle adjacente. Azeem fixait l'entrée des sous-sol par l'entrebâillement de la porte. Deux gardes en sortirent.


- ...pis tu vois la j'lui ai répondu, j'suis d'la garde royale grosse morue! Et cette catin m'a payé une pinte! J'te jure qu'elle...

Le soldat s'arrêta de parler en même temps qu'il stoppa son pas. Le second le relança.

- Bah vas-y continue! Qu'est-ce qu'i' y a?

- Chut! Attends! Tu sens pas une odeur bizarre? Une odeur de...foin!

- Oh non tu vas pas me dire que ces foutus écuyer on recommencés à traîner par-ici! Je vais leur foutre une tourniole qu'ils n' vont pas oublier de si tôt!

- Ouais justement... Mais boucle-la un peu!


Azeem referma doucement mais rapidement la porte de leur cachette.

- Bon les gars, nous avons un léger problème, deux gardes se dirigent droit sur nous... Je vous propose de les assommer et de prendre leurs vêtements. Ils sont deux, nous sommes trois dont un Sarrasin, le compte est vite fait... Vous ferez les gardes, et moi le prisonnier.
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois
avatar
Prince des Voleurs
Messages : 973
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Dim 6 Jan - 17:15

Sauter dans un chariot, dévaler une pente et jouer les risques tout, sans se soucier des risques, était le quotidien de celui qui était censé être le vrai seigneur de Locksley. Pourtant, cette énième saut dans une charrette, Robin aurait préféré sans passer et même s'il n'avait pas hésité une seul seconde à se lancer dans ce tas de foin, l'arrivée était plutôt désagréable. S'il était une fois de plus en état de faire des cabrioles, le prince des voleurs le devait uniquement à ses amis et à sa douce Marianne. Malgré tout, il n'était pas totalement rétablit et ses blessures le faisaient toujours au temps souffrir, ses plaies risquaient de s'ouvrir à tout moment. C'est pourquoi il aurait peu être dû écouter les conseils de ses proches et s'abstenir mais, rien au monde ne pouvait le changer et il avait une mission sauvetage à réaliser et n'allait tout de même pas laisser ses deux compagnons s’amuser tout seul.

Les risques étaient grands et Robin le savait mais, il avait besoin de l'aide d'un maximum de personnes pour arrêter Fenry et Marianne avait fait une promesse à Ariane. De plus, s'il pouvait faire enrager un peu le shérif et sa petite troupe de bras cassé, Robin n'allait pas s'en gêner. S'il devait craindre quelqu'un s'était plutôt ca bien aimé qui risquait encore de lui faire quelques sermons qui conduiraient encore sur une prise de bèque inutile mais, qui en finalité finirait sur des mots d'amour et quelques blagues de Robin. Généralement, les tentions ne duraient pas très longtemps et s'il ramenait Louis, tous iraient très bien.

Une fois dans la roulotte de foin, Robin reprit difficilement son souffle et tentait du mieux qu'il pouvait de cacher sa souffrance mais, ses amis n'étaient pas dupe et devaient bien se rendre compte de son état. Pendant que la charrette se dirigeait vers sa destination, Robin restait silencieux et pensait à Allan, se demandant où il pouvait bien se trouver, il était étranges que les deux autres ne l'ai pas trouvé, il avait probablement du s'attirer une fois de plus, quelques ennuis et Robin espérait qu'il n'avait pas été trop loin même s'il avait confiance en lui pour se sauver par lui-même. Le chef des hors la loi sortit de cette pensée en commençant déjà à envisager un plan, c'est alors que la charrette s'arrêta et il suivit ses compagnons en sortant à la suite d'un Azeem plutôt mécontent. Les reproches d'Azeem étaient logiques et louables mais, Robin comme à son habitude, se contentait de sourire aux menaces du Sarrasin.


- Mais, j'y met du mien voyons, la preuve! Je suis là, devant toi mon ami, en chaire et en os, enfin, en ce moment plutôt en os qu'en chaire mais bon...

Robin toussota en rigolant, ses cotes lui faisait mal et il commençait à se sentir un peu mal, ses amis avaient raisons, il le savait mais, il était tout de même là et ne pouvait s'imaginer autre part. Robin suivit ensuite son groupe, en restant silencieux, il tenait encore debout et s'en estimait heureux et tentait de rester concentrer. Le prince des voleurs avait beaux balancer des vannes foireuses à tout va, il n'en demeurait pas moins un fin stratège et savait quand il devait se concentrer sur une situation. Tout en suivant Carl et Azzem dans leur cachettes, il observa le Sarrasin gérer leur petite troupe. L'homme savait s'y prendre et Robin lui faisait une confiance aveugle, ainsi, quand il proposa de prendre la place des gardes, Robin acquiesça silencieusement en sortant son arc.

- Je passe devant, je commence à m'ennuyer et j'ai une profonde envie de titiller les hommes du shérif, j'ai bien trop dormit comme ça !

Robin passa devant ses deux acolytes et poussa délicatement la porte en laissant passer les deux gardes et brandissait son arc.L'archer qu'il était ne ratait jamais sa cible mais, cette fois quand il brandit son arc il dû cacher son hésitation. Il lâcha une grimace en tirant sur les cordes de son arc et ne pu la dissimuler aux deux autres et avant qu'Azeem ne lui conseil de rester tranquille, Robin lâcha une flèche qui pour une des rares fois de sa vie, rata sa victime et ricocha sur le mur, juste à coté de l'un des deux gardes. A cet instant, le prince des voleurs se sentait non seulement mal physiquement mais, il avait un peu de mal à diriger son échec, car il réalisait à cet instant que son état était plus mal qu'il ne le pensait.

Avant de se faire étriper ses deux amis et lui, Robin se jeta sur le garde le plus proche de lui et le fit basculer au sol, le martelant de coup de poing et assommant contre le mur. Ce type de combat était loin d'être la prédilection de Robin mais, il n'avait pas eu d'autre solution et tendit qu'il regardait l'autre garde se faire immobiliser avant de pouvoir crier à l'aide, le combat terminé, l'archer soupira. Robin regarda ses deux camarades mais, ne leur fit aucun sourire, il n'avait pas envie de rire à cet instant.

Quoi? C'est bon! Ça vas! Arrêter de me regarder comme ça!

Puis, il tira l'un des corps pour prendre ses vêtements et le cacha dans l'autre pièce avec sa tenu et son arc qu'il préférait ne pas utiliser pour le moment, il la cracha rageusement dans la pièce. Une fois la tenu, enfilé, il se plaqua un moment contre le mur et prit une profonde inspiration, avant de s'approcher de ses amis qui se tenaient prés pour l'étape suivante. Il se mit dans le dos d'Azeem pour se faire passer pour son gardien et marcha lentement derrière Carl et Lui, soufrant à chaque marche qu'il descendait dans l'escalier, qui menait au geôles. Il cracha discrètement un peu de sang en grimaçant de dégout. Il s'en voulait d'avoir loupé sa cible avec son arc, cela ne lui arrivait jamais et il avait fait prendre un gros risques à ses camarades. En plus de cela, il avait plutôt l'impression d'être un boulet pour ses amis et sa fierté en prenait un gros coup.

[HRP: Mon prochain poste, que je rédigerais après vos réponses ici , sera directement dans le topique : (" Une tite séance torture... histoire de passer le temps" ) sauf si vous voulez directement faire vos réponses là-bas. A vous de voir ! Very Happy ]

Arrow Les Geoles ---- Une tite séance torture... histoire de passer le temps

_________________


Dernière édition par Robin des bois le Dim 6 Jan - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Carl
avatar
Hors-la-loi
Messages : 185
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 27
Localisation : la foret de Sherwood

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Dim 6 Jan - 18:36

Azeem grommela quelques reproches bien mériter à Robin. Carl était d'accord avec le Maure, leur chef était inconscient d'être là, même si malgré tout il était content de le voir en meilleur état que la veille. Le jeune homme ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Il était assez drôle de voir leur chef se faire remettre à sa place par Azeem mais surtout la tête de Robin était comique, il ne semblait pas le moins du monde ému par le discours de leur ami. Ils finirent par sortir de leur cachette et sortirent de l'écurie. Le Maure continua à diriger les opérations à l'étonnement de Carl, il pensait que Robin prendrait la tête de la mission. Azeem semblait savoir ce qu'il faisait, ce qui évapora les quelques doutes du jeune homme.

L'avancée dans le château se fit dans le silence le plus complet. Carl gardait sa main sur le pommeau de son épée. Il reçu alors l'ordre de s'arrêter, des bruits de pas. Ça se gâtait. Tout les trois se cachèrent dans une pièce à côté. Azeem leur annonça son plan. Robin et lui serait donc des soldats et lui un prisonnier, oui ça pouvait fonctionner. Robin sortit le premier arc à la main et pour la première fois Carl vit son chef rater sa cible. Il se jeta alors sur le garde qui allait s'attaquer à eux.
Voyant le deuxième près à fondre sur son compagnon Carl tomba à son tour sur le deuxième soldat. Il l’assomma d'un coup de pommeau d'épée sur le crâne. Il observa Robin avec inquiétude.


Quoi? C'est bon! Ça vas! Arrêter de me regarder comme ça!

Il fronça les sourcils et tira le corps du soldat dans leur cachette de fortune. Il se changea et sortit de la pièce en garde. Il se posta derrière Azeem, il lui enleva son épée, un prisonnier ne pouvait se promener avec et la mit dans sa ceinture pour la redonner à son propriétaire dés qu'il aurait besoin. Puis il se tourna vers leur chef, il grimaçait. Carl poussa un soupire, Robin n'était pas en état pour cette mission. Pourquoi Allan ne s'était-il pas trouvé à l'auberge comme à son habitude? Il soupira silencieusement une nouvelle fois. Ils avancèrent vers les geôles. Plus ils avançaient dans l'escalier, plus l'inquiètude monter. Il espérait tellement que ce sauvetage se passerait bien, mais surtout que Louis les aiderait en retour. Ils en avaient besoin, les hors-la-loi n'étaient pas assez nombreux à présent que Percy était à Nottingham. Il ne restait plus que quelques marches pour arriver aux geôles, Carl croisa les doigts, espérant qu'il n'y aurait pas trop de monde et qu'ils pourraient ressortir aussi vite qu'ils étaient entrés .


Arrow Les Geoles ---- Une tite séance torture... histoire de passer le temps

_________________


"Quand la loi redevient celle de la jungle, c'est un honneur que d'être déclaré hors-la-loi."
Revenir en haut Aller en bas
http://sinbadetcie.skyblog.com
Azeem
avatar
Sage Maure
Messages : 233
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Niveau RP:
1/1  (1/1)
Inventaire:
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis Jeu 24 Jan - 1:40

La porte donnant sur les sous-sols s'ouvrit sans peine. Carl qui ouvrait la marche commença à descendre les escaliers tandis que Robin qui la fermait, rabattait le loquet de la vieille porte en bois. Les trois hommes s'enfoncèrent dans les entrailles du château faiblement éclairés par la chiche lumière des torches accrochées aux murs. En bas des escaliers en colimaçon, deux voix graves se firent entendre. Les trois amis ralentirent légèrement le pas. Malgré leur couverture qu'il savait plutôt réussie, Azeem ne pu empêcher son coeur de battre plus vite dans sa poitrine.

Une fois arrivé en bas, Azeem jeta un regard autour de lui. Il se trouvait à l'entrée des geôles. Une nouvelle porte en bois mais cette fois-ci noire se présentait à eux. Le Maure savait qu'elle donnait l'accès aux long couloir et divers embranchements de cellules, et il savait également qu'elle salle se trouvait au bout de ce couloir... Sur la gauche de l'entrée des geôles, il y avait une petite pièce à la porte constamment ouverte: la salle de garde. C'était dans cette salle que se relayaient régulièrement les hommes du shérif pour surveiller les allées et venues ainsi que les possessions -en grande majorité des armes- des prisonniers. Bien sûr rares étaient les occasions de rendre le bien à son propriétaire, le plus souvent, armes, pièces d'or et parfois habits des torturés et condamnés à mort étaient un ajout au salaire des soldats.

Les deux voix graves provenaient de l'intérieur de la pièce. Il y eut un bruit d'un objet qu'on pose fort sur la table, un rire, un silence puis des raclements de tabourets contre le sol de pierre.


- Tenez-moi les bras de chaque côté.

Robin et Carl eurent juste le temps d'exécuter l'indication d'Azeem avant que les deux gardes sortent en trombe de la pièce voisine.

- Qui va-là? demanda le plus petit des deux, se rapprochant du petit groupe, une main gantée sur le pommeau de son épée. Une légère odeur d'alcool provint de sa bouche. L'haleine expliquait le bruit sourd sur la table...

- On amène ce vaurien à notre cher bourreau! expliqua Robin avec un sourire sadique très convaincant.

- Le shérif pense que ce Sarrasin est un espion, trempant dans une affaire avec le roi Richard. renchérit Carl sur un ton plus neutre, mais tout aussi ferme.

Ils jouaient leur rôle de garde à merveille. Un peu trop bien d'ailleurs, car quand Azeem fit mine de se débattre l'air énervé, ses deux amis serrèrent encore plus leur prise. Son sang commença à battre à la hauteur des biceps. Toujours muet, le Maure pensa que c'était parfait. Aucune énonciation concernant les hors-la-loi ou Robin, ou encore la ville, juste le sous-entendu d'une conspiration en Terre Sainte contre Jean et donc le shérif. Les deux mots-clefs pour que les hommes de ce-dernier soient dans leurs poches et n'aient pas la puce à l'oreille en entendant le nom de Robin des bois. Mais en même temps, il était risqué de parler d'un endroit à des kilomètres de Nottingham. De mentionner plus une sorte de vague concept pour la majorité du peuple, plutôt qu'une réelle lutte de pouvoir. Les trois amis attendirent le verdict, soit ça passait, soit ça cassait, mais Azeem espéra ardemment qu'ils ne seraient pas obligés de tuer.

- C'est vrai ce qu'ils disent l'étranger? Tu complotes contre notre vrai seigneur?

C'étai bon! L'homme exprimait de la colère. Le sentiment l'emportait sur la raison. Il avait tout gobé. Le second homme se rapprocha d'eux.

- Répond quand on te pose une question, chien!

Azeem soutenu le regard du garde. Il ne savais pas quoi répondre et puis c'était même mieux comme ça. Robin sentant certainement que les évènements allaient dégénérer tira Azeem en avant pour s'éloigner des gardes et surtout passer la porte. Carl suivit l'exemple.

- On pense qu'il ne parle pas notre langue...

Une fois face à la porte, Carl posa sa main valide sur la poignée.

-Hé!

Les trois amis se retournèrent en même temps. Le premier garde s'avança vers eux.

- Dites à Duncan de lui montrer ce que c'est que l'hospitalité anglaise!, et sur ces mots haineux, il cracha aux pieds du Sarrasin.

Les deux hors-la-loi acquiescèrent et pénétrèrent dans le dédale de cellules en poussant Azeem. Une fois la porte fermée, les trois amis laissèrent une certaine distance entre elle et eux, avant de quitter quelque peu leur rôle. Ils restèrent néanmoins proches les uns des autres au-cas où
ils croisaient une autre patrouille.

- Bon, ben il n'y a plus qu'à trouver Louis... murmura Azeem.


(HRP: J'espère que ça vous va Carl et Robin, si je vous ai trop PNJisé ou qu'un truc ne vous plaît pas, dîtes-le moi.^^ Pour ce qui est de Duncan et Louis, ne vous inquiétez pas vous deux, on a un petit moment avant de vous trouver dans ce "dédale de cellules". Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la recherche d'amis

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche d'amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Recherche des amis!
» Loan et Arthur ? « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. ».
» A la recherche d'amis (Libre, venez publier avec moi) [E.N.D]
» Des informations, on peut même en trouver dans des lettres [Terminé]
» A la recherche d'amis - Emilie (LIBRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Zone RP Principale :: Nottingham :: La Ville :: La Taverne-