AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

La messe de Pâques [Ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Père Seymour
avatar
Pacificateur du Prince
Messages : 17
Date d'inscription : 18/02/2012
MessageSujet: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Ven 2 Mar - 19:57

Arrow Cloître --- Visite du couvent


5 avril 1192


Après avoir pris un malin plaisir a montrer ce don il était capable en effrayants les sœurs et les orphelins du couvent de Nottingham, le père Horton Seymour avait pris congé de la sœur Françoise en lui demandant de le rejoindre à l'église avant que la messe ne commence. Il y aurait surement des choses a finaliser, étant donné qu'il venait de débarquer dans cette ville et qu'il n'avait pas encore pris toutes ses marques. Il se disait aussi que pour çà première messe et de plus, une très importante en raison des fêtes de pâques, un coup de main ne serait pas de refus.

En ce levant ce matin, il s'était précipité a l'église pour y rencontrer la sœur Françoise et avait perdu beaucoup de temps en s'amusant avec les nerfs de la pauvre sœur qui n'avait pas eu d'autre choix que d'accueillir cette homme manifestement perturbé, ce temps perdu aurait pu lui servir à préparer la messe.

Ainsi il y avait encore beaucoup a faire, et le père Seymour qui était désormais revenu dans l'église commençait a préparer l'office en prenant son temps. Il était très décontracté et n'avais pas vraiment l'intention de se donner a fond pour les villageois qu'il trouvait un peu trop négligés à son gout. Son réel travail commencerait après, quand il devrait s’occuper de chasser les démons intérieur des gens et de les guider vers la lumière. Il allait également surveiller de très prêt le couvent et son orphelinat car il avait une très faible confiance dans la gestion de l'établissement.

Le père Seymour jeta un œil au chant qui allait servir d'entrée durant la messe. C'est chant lui paraissait très convenable, il enleva juste celui qui parlait du pardon car ce n'était pour le moment pas dans ses pensée. Pour lui le pardon se méritait e ne s'obtenait pas si facilement. Âpres les chants, le père prévoyait d'enchainer sur quelques prières qu'il avait déjà préparé, viendrais ensuite la lecture de divers texte et citation religieuse qu'il pris soin de choisir attentivement.

Il installa le pupitre et alluma quelques bougies au tour. Il fit ensuit un tour dans l'église pour s'assurer que tous était propre et conforme. Il remplit des coupelles d'eau bénite qu'il plaça a l'entré de l'église et y ajouta d'autre coupe pour la quête. Il continua ainsi sa préparation de la messe en attendant la sœur Françoise et les enfants qui devaient arrivé pour s'entrainer au chant. Horton espérait ne pas avoir effrayé trop les enfants de manière a ce qu'ils ne fassent pas de fausse notes, choses qu'il n'accepterait certainement pas et ne laisserait pas passer.

Cela était déjà arrivé dans l'une de ses messe et les enfants avaient bien regrettés leur fausses notes qui avait très vite joués sur les nerfs du père Seymour qui pour les punir, les avaient privé de repas pendant plus d'une journée. Il s'était pris un légère avertissement pour ça, très vite effacé par le Prince Jean mais, pour Horton ,la messe était très importante et il ne tolérait aucun écart. Durant ses messes,il restait toujours très calme et respectueux et réglait ces soucis a la fin de la séance en punissant ceux qui avait fait des bavures et perturber la messe.

Le père Seymour estima qu'il avait plutôt bien avancé sur la préparation, même si il y avait encore pas mal de chose a faire et en attendant l'arrivé des sœurs et des enfants de cœurs, il décida de prié un peu devant l'autel.


"Pardonné moi mon dieu pour tous mes péchés mais il y a temps de mal dans ce monde que je n'arrive plus a trouver les bonnes méthodes. Je sais que vous me pardonne toujours et je fait en sorte de vous servir et tous ce que je fait , c'est uniquement pour vous. Je suis certain que m'avoir envoyé dans cette ville ,pourris par les hors la loi le non respect du peule envers la loi, est un teste. Je vais honoré ce teste et l'accomplir, les voix ne cesse d'affluer dans ma tête et il faut que je soit apaisé."

Le père Seymour s'arrêta de parlé et se mis soudainement a hurler dans l'église.

"Je dois chasser les esprit corrompus!!!"

Puis il se remis a prier.

"Pardonner moi seigneur tous puissant mais je vais bientôt devoir commettre, une fois de plus, un acte très sombre, pour le bien de tout le monde. Je suis certain qu'il y a dans cette ville des gens qui ne mérite pas d'être sur cette terre. Je fait peu être partis de ces gens que je méprise, je vous en pris mon dieu, sauver ce qu'il reste de bon en moi."


Il se releva ensuite et repris la préparation de la messe en murmurant des mots incohérents et en lutant contre ses mauvaises pensées, afin de ne pas gâcher la cérémonie. Il y avait temps de sang qui avait coulé entre ses mains et ce n’était pas prêt de ce terminé. Il y avait déjà des gens a Nottingham qui tenaient tête à Horton et il entendait bien les surveiller pour ne pas qu'il y est trop de débordement et qu'il n'est pas a faire couler leurs sang.

Il secoua la tête en souriant et parla à haute voix.

"Temps de choses a accomplir et si peu de reconnaissance." Tous ça vas changer!





Dernière édition par Père Seymour le Sam 3 Mar - 19:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Sam 3 Mar - 11:04

Arrow Knighton Hall --- Visite filiale

5 avril 1192



Theodor avait hésité puis avait finit par accepté de la suivre à la messe. Ce que le jeune garçon lui avait dit l'avait beaucoup touché, lui dire qu'elle lui faisait penser à sa mère n'était pas rien pour la jeune lady. Elle sourit lorsque l'enfant refusa de prendre sa main et la suivit de prés. Elle se dirigea vers les écuries et prit son cheval. Elle fit monter Theo et monta derrière lui. Le voyage jusque Nottingham se fit dans le silence le plus complet. Christabelle n'avait pas voulu le rompre, elle avait laissé ses pensées s'échapper jusqu'à Fenry. Elle était toujours mécontente de ne pas l'avoir vu plus longtemps, mais elle savait qu'elle passerait un peu plus de temps avec lui le lendemain. Un léger sourire se forma sur son visage à cette idée.

Ils arrivèrent à Nottingham et ni l'enfant ni la lady n'avait décroché un mot. Christabelle dirigea sa monture vers l'église. Les ruelles étaient plutôt calme et personne n'était encore présent devant l'église, il était encore tôt mais peu lui importait. Theo serait loin des plans dangereux de Marianne et de Robin. Elle descendit du cheval et aida Theodor à faire de même. Elle attacha l'étalon non loin de là et le caressa quelques instants en souriant au jeune garçon.


-Tu n'as rien dit durant le voyage. Tu ne te sens pas bien ?

Elle ne cessa de sourire à Theodor, espérant sincèrement qu'il allait bien. Il était tellement attachant, elle aurait aimé que sa vie soit plus facile.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Theodor
avatar
Rapporteur de Robin
Messages : 135
Date d'inscription : 20/04/2009
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Sam 3 Mar - 22:36

Arrow Knighton Hall --- Visite filiale

5 avril 1192


Âpres avoir dit au revoir à tous le monde, Theodor quitta la demeure de Marianne en suivant Christabelle. En sortant, le jeune garçon savoura les rayons du soleil qui faisait son levé et qui venait réchauffer son visage ,puis il regarda un peu au tour de lui et à l'horizon. Quand Carl l'avait amené l'a veille, il était à demi-inconscient et par conséquent ignorait ou il avait été amené et combien de temps il fallait pour aller à l'église. Theodor se demandait aussi si Christabelle et lui allaient devoir marcher de longes distances. Marcher ne le dérangeait pas mais, malgré les bon soin qu'il avait reçu il se sentait encore un peu malade et fatigué. La réponse ne se fit pas attendre lorsque Christabelle se dirigea vers les écuries et en ressortit avec un cheval.

Theodor était à la fois ravis de savoir qu'il n'aurait pas a marcher mais, ne pu s'empêcher de reculer de quelque pas quand la jeune femme arriva avec le cheval pour le faire monter. Quand il était plus petit, en allant se promener avec son père, Theo était tombé de cheval et depuis avait un peu peur de monter. Mais, c'était un petit garçon qui avait une certaine fierté et il ne voulais pas être un fardeau pour Christabelle alors, il ne dit rien et se contenta de se laisser porter et installer sur le cheval. Theodor était plutôt petit pour son âge et il se sentait encore plus petit en haut de se cheval. Il fut plus rassuré quand la jeune femme monta a son tour et qu'il pu s'accrocher a elle.

Durant le voyage, Theodor somnola un peu et ne dit pas un mot. Il était très crispé sur le dos du cheval et avait peur de tombé. De plus, il ne pouvais s'empêcher de penser au gens qu'il rencontrerait à cette messe. Il y avait la sœur Françoise qui lui reprocherait surement de cette enfui de l'orphelinat et il n'en avait pas encore parlé a Christabelle. Le jeune hors la loi avait aussi peur de rencontré l'homme qui l'avait brutalisé au marché, John! S' il se souvenait bien de son nom. Theodor resta ainsi silencieux jus qu' a ce que la milady est attaché le cheval et l'ai fait descendre.

-Tu n'as rien dit durant le voyage. Tu ne te sens pas bien ?

"Si ! J'ai juste un peu peur des chevaux et il y a un truc que je doit vous dire."

Il fit un sourire timide à Christabelle et se demandait comment elle réagirait quand elle apprendrait qu'il s'était échappé et qu'il n'était peut être pas un enfant si gentil qu'il le semblait. Il réfléchit un court moment en se demandant s'il devait ou non raconter son évasion a cette jeune femme. Il fini par se dire que s'il ne le faisait pas elle l'apprendrait de toutes les manière et qu'il valait peu être mieux qu'il soit honnête avec elle car c'était ce que ses parents lui avait souvent répété.

Theodor s'écarta un peu du cheval et attrapa la main de Christabelle, il l'attira ensuite prêt d'un banc ou il s'assis avec elle, le banc se trouvait sur la place, en face de l'église. Le jeune garçon tenait toujours la main droite de Christabelle et se trouvait a sa gauche, assis prêt d'elle. Il ne regarda pas la jeune femme, il se contentait de regarder en face de lui car il avait peur de pleurer en croisant le regard de Christabelle, ce regard qui lui rappelait trop de souvenir, des bon souvenirs, mais, qui était quand même douloureux et qu'il aurait parfois préféré oublier.

"Mademoiselle, je doit vous dire quelque chose, parce que je n'ai pas été gentil. Quand mes parents son partis au ciel..."

Il s'arrêta un moment et pris une profonde inspiration.

J"'ai habité tous seul dans les rues et après, une dame, la sœur Françoise, ma amené dans son orphelinat pour que je soit a l’abri et soigné parce que j'étais très malade. Mais, c'est la que je n'ai pas été gentil, je faisait plein de bêtise et un jour je me suis sauvé et je suis repartis dans les rues et devenu comme un hors la loi. J'avais peur, je me suis sauvé parce que je voulais aller aider les gens, faire comme Robin des bois. Je veux aider plein de gens avant que je ne sois plus là.

De grosse larmes se mit a couler sur le visage de Theodor car il savait très bien pourquoi il avait dit cela et ça lui faisait mal d'y penser, il plongea ensuite son regard dans celui de Christabelle.

"Je ....ne sais plus quoi .....faire, mes..... parents me manque mais, je sais que...... je les retrouverais... très vite..trop vite....."

Theodor s’arrêta un moment et tenta de se calmer car ce qu'il avait a dire a Christabelle était très grave et concernait sa santé.

"J'ai un secret, je vais vous le dire mais, vous ne devez pas le répété, vous devez promettre." "dit-il en insistant sur les derniers mots et en fixant Christabelle.


Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Dim 4 Mar - 16:50

Christabelle grimaça légèrement, elle n'avait pas pensé qu'il puisse avoir peur des chevaux. Elle avait toujours aimé cet animal et adoré les monter depuis sa plus tendre enfance. C'était son père qui le lui avait apprit, ils avaient partagé peu de choses tout les deux, elle avait toujours été plus proche de sa mère. Elle fit un sourire d'excuse au jeune garçon alors que celui-ci lui sourit timidement.

Elle ne cessa de caresser l'étalon en attendant que Theodor lui dise ces confidences. Il s'écarta légèrement du cheval et prit la main de la jeune femme, celle-ci lui sourit et se laissa emmené par le garçon jusqu'au banc en face de l'église. Elle s'assit, Theo ne lâcha pas sa main et se posta près d'elle. Christabelle ne put croiser le regard de l'enfant, il ne cessait de regarder l'église. Elle l'observa donc en silence.


"Mademoiselle, je doit vous dire quelque chose, parce que je n'ai pas été gentil. Quand mes parents son partis au ciel..."

Christabelle en eut le souffle coupé, ce jeune garçon était orphelin. Elle n'avait jamais envisagé que ses parents pouvaient être morts, elle était même persuadé qu'ils étaient enfermés dans les geôles du château. Elle resta cependant silencieuse, ne voulant pas coupé le jeune garçon dans ses explications.

J"'ai habité tous seul dans les rues et après, une dame, la sœur Françoise, ma amené dans son orphelinat pour que je soit a l’abri et soigné parce que j'étais très malade. Mais, c'est la que je n'ai pas été gentil, je faisait plein de bêtise et un jour je me suis sauvé et je suis repartis dans les rues et devenu comme un hors la loi. J'avais peur, je me suis sauvé parce que je voulais aller aider les gens, faire comme Robin des bois. Je veux aider plein de gens avant que je ne sois plus là.

Il avait été à l'orphelinat, Soeur Françoise était une femme bien et elle n'avait pas du apprécier de perdre un enfant tel que lui. Mais les derniers mots de l'enfant avaient choqué Christa. Pourquoi avant qu'il ne soit plus là? Il était jeune et avait la vie devant lui. Elle se tu en voyant de grosses larmes rouler sur les joues du jeune garçon, son coeur se serra. Lorsqu'il plongea son regard dans le sien.

"Je ....ne sais plus quoi .....faire, mes..... parents me manque mais, je sais que...... je les retrouverais... très vite..trop vite....."

Elle fronça les sourcils, comment pouvait-il dire une chose pareille. Elle n'avait pas lâcher la main de l'enfant et elle la serra un peu plus. Elle passa sa main libre dans les cheveux du garçon.

"-Je suis désolée pour tes parents, sincèrement... Je sais qu'il te manque. Mais tu ne dois pas dire que tu vas vite les rejoindre, tu es jeune et tu as la vie devant toi. Je suis certaine qu'ils ne voudraient pas te voir près d'eux si tôt.

Elle s'arrêta un instant et le jeune Theo reprit la parole.

"J'ai un secret, je vais vous le dire mais, vous ne devez pas le répété, vous devez promettre."


Elle fronça un peu plus les sourcils et acquiesça d'un signe de tête.

"-Tu peux me faire confiance, je ne dirait rien à personne. Je sais garder un secret.

Elle fixa le jeune garçon, attendant la suite de ses révélations.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Theodor
avatar
Rapporteur de Robin
Messages : 135
Date d'inscription : 20/04/2009
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Dim 4 Mar - 18:16

Theodor était toujours assis sur le banc et ce demandait comment aborder son terrible secret. C'était quelque chose de très grave ,même si l'enfant n'était pas sûr d'avoir tous compris. Ce secret était un mal qu'il avait au fond de lui, depuis sa naissance. En effet, Theodor était né avec des problèmes respiratoire et personne n'avait réussi a trouver un moyen de le guérir. Quand plus petit, ses parents avaient demandé l'avis de différents médecin ambulant car ces derniers était moins chère et la famille n'avait pas les moyens de s'offrir les gens les plus compétant et devaient se contenter de peu.

Theo avait donc subi de nombreux test de la part de diffèrent médecin ou du moins qui prétendaient l'être. Hélas les avis était toujours différents, certains disaient qu'il avait des problèmes de cœur, d'autres de poumon et d'autres encore disaient que c'était une mal formation des poumons. Les traitement avec donc été diffèrent mais, a part apporter quelques soulagements au jeune garçon, cela n'avait en aucun cas supprimé le mal qui revenait le plus souvent lorsqu'il faisait froid ou par temps de pluie. Les symptômes étaient toujours les même, il avait de plus en plus de mal a respirer, avait froid et tombait dans l'inconscience.

Lorsqu'il avait été à l'orphelinat, la sœur Françoise avait fait appel a des gens plus compétents qui en avaient conclus que c'était du a une infection qu'il avait eu étant bébé et qui avait laissé de lourde séquelles dans les organes respiratoire de l'enfant. Ce n'était pas soignable, juste atténuable et les médecins avait dit a la sœur qu'ils n'étaient pas sûr que Theodor atteigne l'âge adulte. Le jeune garçon avait entendu cette conversation en espionnant la discutions et il en avait été très choqué, ce qui l'avait conduit a fuguer de l'établissement. Personnes n'avait concrètement évoqué le fait que Theodor perdrait la vie très vite mais, l'allusion des médecins avait effrayé l'enfant qui ne comprenant pas toute la discussion, en avait conclus un peu trop vite que sa vie s'arrêterait bientôt.

Theodor sécha ses larmes pour parler à Christabelle qui était en train de lui caresser les cheveux et tentait de le rassurer car elle ne pouvait pas devenir que ce gamin était souffrant. La jeune femme le regardait dans le yeux en lui donnant sa parole de ne pas trahir son secret. Theo lui fit un petit remerciement de la tête et s'adressa a elle avec sa voix innocente d'enfant mais, sur un ton très sérieux et adulte que l'on ne rencontrait pas toujours chez les enfants de son âge.


"Je suis très malade, depuis que je suis tous petit et des gens on dit a sœur Françoise que j’allais mourir sans devenir adulte. J'ai très peur, je veux revoir mes parents mais, je ne veux pas mourir. On ma dit que dieu décidait mais, pourquoi il veux ma vie?"

Il attendit la réponse de Christelle et continua ensuite.

"Je suis un petit garçon, pas toujours sage mais, pas méchant. Je veux vivre et faire plein de chose, même remonter a cheval j'aimerais bien, je veux être grand et fort, comme Robin des bois et ensuite aider plein de gens et rester avec toi Avec vous! pardon..."

Theodor avait peur de la réaction de Christabelle car son but n'était pas de la rendre triste, il lui devait juste la vérité car il commençait a vraiment apprécier cette femme, au point qu'il en oubliait de la vouvoyer. IL baissa la tête un petit moment en séchant ses larmes qui ne s'arrêtaient pas de couler, il eu ensuite une réaction imprévisible.

"De toute façon, qui tien a moi? Je n'ai plus de famille!"

Il couru alors jus-qu’ au cheval et se mit devant lui criant de lui marché dessus pour en finir. Bien évidement, l'animal ne comprenait pas mais, s'agitait de plus en plus et dangereusement.





Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Lun 5 Mar - 15:30

Theodor sécha ses larmes, il la remercia d'un signe de tête. Christabelle garda ses yeux plongés dans ceux du jeune garçon attendant ses révélations. Il prit un ton si mature pour son âge que la lady en fut étonnée.

"Je suis très malade, depuis que je suis tous petit et des gens on dit a sœur Françoise que j’allais mourir sans devenir adulte. J'ai très peur, je veux revoir mes parents mais, je ne veux pas mourir. On ma dit que dieu décidait mais, pourquoi il veux ma vie?"


Christabelle resta silencieuse un instant, il était malade ? Non, il ne pouvait pas mourir si jeune, cela était injuste. Que pouvait-elle bien répondre au jeune garçon ? Elle sentit les larmes lui monter aux yeux mais réussi à les retenir. Elle inspira profondément et sourit timidement à Theodor.

"- Tu sais les médecins peuvent parfois se tromper. Je sais que tu as envie de revoir tes parents, je le comprend mais tu sais, ils sont toujours à tes côtés. Ils sont là.Elle posa sa main sur sa poitrine, pour désigner le coeur. Effectivement c'est Dieu qui décide mais on peut lui demander de ne peut pas te ramener trop tôt à ses côtés. Pour ça il faut prier très fort, pour qu'il nous entende. Je suis persuadée que tes parents lui demande également de te laisser vivre, tu as le temps avant de les rejoindre."

Oui, il avait le temps. Comment un petit garçon de son âge pouvait déjà penser à sa propre mort? Soeur Françoise n'avait pas été discrète à ce sujet, même si cet enfant était si malade, il n'aurait pas dû le savoir. Il avait droit à l'insouciance de son âge. Theodor reprit et la lady se tut à nouveau l'écoutant attentivement.

"Je suis un petit garçon, pas toujours sage mais, pas méchant. Je veux vivre et faire plein de chose, même remonter a cheval j'aimerais bien, je veux être grand et fort, comme Robin des bois et ensuite aider plein de gens et rester avec toi Avec vous! pardon..."

Elle lança un regard autour d'eux lorsque le petit garçon parla de Robin, heureusement personne n'était assez proche pour entendre leur conversation. Il ne valait mieux pas qu'on sache que le petit garçon qui se trouvait avec elle appréciait le hors-la-loi et le prenait comme exemple. Christabelle sourit lorsqu'il la tutoya. Il baissa la tête et s'excusa. Elle le vit sécher ses larmes, elle allait répondre lorsqu'il reprit la parole.

"De toute façon, qui tien a moi? Je n'ai plus de famille!"

Elle ne s'attendait pas à une telle réaction et encore moins à ce qui suivit. Theodor se leva et couru jusqu'à son étalon, lui criant dessus et faisant de grand geste. Il demandait au cheval de le piétiner. Christabelle fut choquée par ce qu'elle entendait, et fut prit de panique lorsqu'elle vit, Cirius, son étalon commencer à s'énerver et s'agiter dangereusement face au garçon qui lui faisait peur. Elle se précipita vers eux et éleva la voix contre l'enfant.

"-Theodor sort de là, tout de suite."

Cirius se cabra, elle en profita pour prendre la main de l'enfant et le mettre à l'écart juste à temps. Les sabots de l'étalon frappa le sol, à l'endroit précis où se trouver le jeune garçon quelques secondes plutôt. Christabelle s'approcha lentement du cheval en lui murmurant quelques paroles pour l'apaiser. Il finit par se calmer et elle le caressa un court instant avant de se tourner vers Theodor. Elle s'accroupit devant lui et prit le visage du garçon dans ses mains.

"-Ne refait plus jamais ça. C'est extrêmement dangereux. Tu n'as peut être pas de famille mais moi je tient à toi et je n'ai aucune envie de te voir partir. Et je suis certaine de ne pas être la seule."

Quelques passants avaient été alertés pour les hennissements nerveux du cheval et les cris de Theodor et de Christa, voyant que tout s'était calmé ils s'étaient éloignés aussi vite qu'ils étaient arrivés. La jeune femme observa attentivement le garçonnet pour vérifier qu'il n'avait pas de blessure et soupira de soulagement en voyant qu'il n'avait rien.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Theodor
avatar
Rapporteur de Robin
Messages : 135
Date d'inscription : 20/04/2009
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mar 6 Mar - 11:28

Tous était aller vraiment très vite, Theodor avait eu une réaction irréfléchi et cela aurait pu également mettre al vie de sa protectrice, Lady Christabelle, en danger. Mais, sur le moment et sous le coup de l'émotion, le jeune garçon n'avait pas pensé à tous cela, il s'était précipité sur le cheval dans le but que celui ci mette fin à sa vie. Depuis quelque temps, Theodor se sentait très seul et avait perdu le gout de la vie, se sachant malade il avait du mal a trouvé réconfort. Tous ceci lui avait donc conduit a faire ce mauvais geste.

En arrivant sur l'animal , Theo e pensait plus a rien et avait effrayé le cheval de Christabelle qui commençait a s'énerver de plus en plus. Quand l'animal se cabra, le garcon se pétrifia, sentant la fin venir et regrettant soudainement d'avoir fait cela. Il était certes malade mais, avait quand même un but dans la vie, il voulait aider les hors la loi et venger ses parents et il se disait que pour cela il devrait peu être rester en vie aussi longtemps que possible.

Theodor ferma les yeux en priant le ciel pour que le cheval ne le piétine pas ou qu'il le fasse sans douleur. Le temps lui paru interminable et il pouvait entendre la forte respiration du cheval qui s'accélérait en même temps que sa propre respiration qui s'emballait, le pauvre animal n'était pas agressif et était juste apeuré, comme l'enfant. Theo entendit plusieurs voix, des passants avaient crié de frayeur et parmi ces voix, il fut ravis d'entendre celle de Christabelle qui venait le secourir.


"-Theodor sort de là, tout de suite."


Theo sentit alors la main de Christabelle l'attraper et le mettre en retrait de l'animal dont les sabots venaient de marteler le sol, faisant sursauter l'enfant qui avait de plus en plus de mal a respirer. La chaleur de la jeune femme, réussis quand même à faire ouvrir les yeux à Theodor qui se trouvait dans un état très choqué et qui commençait a voir trouble au tour de lui. Il avait du mal a respirer et cela s'entendait.

"J'en ai mare..."

"-Ne refait plus jamais ça. C'est extrêmement dangereux. Tu n'as peut être pas de famille mais moi je tient à toi et je n'ai aucune envie de te voir partir. Et je suis certaine de ne pas être la seule."

Les mots de la jeune femme réchauffait le cœur de Theodor et a ce moment là malgré le fait qu'il allait bientôt s'évanouir, il se dit qu'il avait peu être trouvé une personne capable de le guérir et de prendre soin de lui.


"Merci...je vous demande pardon..je ne recommencerais plus.. vous m'avez.. sauvé."

A partir de maintenant, l'enfant décida qu'il se bâterait pour vivre car il ne serait plus seul désormais et il se devait de respecter cette personne qu'il voyait comme un ange, avec une âme qui brille de mille feux.

"Mademoiselle... vous êtes un ange, ne m'abandonnez pas..."

Puis l'enfant, à bout de souffle, sourit avant de s'évanouir dans les bras de celle qu'il s imaginait être comme sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mar 6 Mar - 15:29

"Merci...je vous demande pardon..je ne recommencerais plus.. vous m'avez.. sauvé."

Elle espérait bien qu'il ne referait plus une bêtise pareille. Parce qu'un coup de sabot de cheval était terriblement dangereux pour un adulte alors pour un enfant de son âge.. Christabelle préféra ne plus y penser, elle se concentra surtout sur la respiration difficile de Theodor. Elle réfléchit quelques instant et se demanda ce qu'elle pouvait faire pour l'aider. Car le sauver de Cirius était une chose relativement simple elle connaissait son cheval et savait comment l'apaiser, mais pour une respiration difficile elle ne savait quoi faire. Elle n'avait pas lâcher le visage du garçon et l'observait dans les yeux.

"Mademoiselle... vous êtes un ange, ne m'abandonnez pas..."

Il sourit et la lady sourit timidement à son tour. Elle était loin d'être un ange mais elle n'avait aucune intention de l'abandonner alors qu'il avait besoin d'aide. Elle voulait l'aider du mieux qu'elle pouvait, elle ne le connaissait que depuis la veille, mais l'histoire de cet enfant l'avait touché. Il était tellement attendrissant... Elle ne pouvait décidément pas le laisser seul en de telles circonstances. Theodor s'évanouit et tomba dans les bras de Christabelle. Elle fronça les sourcils. Qu'allait-elle faire? L'apothicaire était un peu loin, elle observa alors l'église. Soeur Françoise était peut-être déjà là et elle pourrait sûrement l'aider. Elle prit le corps du garçonnet dans ses bras et prit la direction de la maison de Dieu. La porte était ouverte au soulagement de Christa. Elle entra en ne lâchant pas Theo du regard, elle murmura à l'enfant.

"-Ne t'en fait pas, je vais tout faire pour t'aider..."

Elle releva la tête et aperçu une personne au fond de l'église.

"-S'il vous plaît j'aurais besoin d'aide."

Lorsque l'homme se retourna, elle s’aperçut qu'il s'agissait d'un prêtre qu'elle n'avait jamais vu. Elle ignorait qu'un nouveau prêtre devait prendre place à Nottingham. Ou bien lui avait-on dit, sans qu'elle n'y fasse attention ? Tellement de choses s'étaient produites sans qu'elle n'y prête une quelconque attention, son esprit trop souvent tourné vers Fenry et encore à ce moment là, elle ne pouvait s'empêcher de penser à lui. Mais à cet instant précis, elle se moquait de savoir si on l'avait informer de l'arriver de cet homme, elle voulait venir en aide à Theodor. Elle s'arrêta au milieux de l'allée et observa le prêtre.

"-Pardonnez-moi mon père de vous déranger durant les préparatifs de la messe. Mais ce jeune garçon, vient de s'évanouir. Il m'a dit avoir des problèmes de santé. Pourriez-vous m'aider ?"

Christabelle était persuadée qu'il lui viendrait un aide, un homme de Dieu ne pouvait faire autrement.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Père Seymour
avatar
Pacificateur du Prince
Messages : 17
Date d'inscription : 18/02/2012
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mer 7 Mar - 11:05

Il restait encore du tmeps avant que la messe ne commence et le père Seymour commençait a s'impatienter. Il avait déjà préparé pas mal de chose et vérifié a plusieurs reprises les textes afin de ne pas se tromper dans leur choix. Il avait également trié les différents chants que les enfant de la chorale devaient chanter durant la messe de pâques. A présent qu'il commençait à tourné en rond, Horton Seymour n’espérait qu’une seul chose, que les enfants de la chorale arrive bientôt afin de s’entrainer a leur chant, de manière à ne pas faire de fausse notes. Le père Seymour attendait également la sœur Françoise à qui il avait demandé de le rejoindre pour l'aider a préparer cette messe. Mais, le retard de la sœur n’étonnait pas le père car il avait été plutôt brutal dans sa première approche et avait légèrement choqué les sœurs et enfants du couvent. Cella ne voulait pas non plus dire qu'il regréait ses actes qu'il jugeait utile car il pensait que pour se faire respecter il devait se montrer sévère et sans scrupule.

Il se trouvait a présent au fond de l’église et réajustait les bougeoirs de manière a ce qu'il soit parallèle a l'entrée car il aimait que les choses soit bien faite et ordonnées, il procédait de la même manière lorsqu’il punissait les gens pour leur accordé le pardons et dans ce domaine, il avait une bonne expérience. Il ferma ensuite les yeux et décida de profiter du moment de calme pour se ressourcer un peu et adresser de nouvelles prière a dieu en lui demandant une fois de plus son pardon. Horton aimait profité du calme des église qui l'apaisait énormément et canalisait sa fureur. Il aurait aimé profiter d' un peu plus longtemps de cette sérénité mais, quelqu’un venait d'entrée dans l’église. A ce moment la, il n'avait qu’une envie, dire a la personne qu'il était en préparation et de revenir plus tard mais, il savait pertinemment que l’église était accessible à tous le monde et qu'il n'avait aucune bonne raison pour en refuser l’accès, surtout qu'il appréciait toujours que les gens vienne prier ou se confesser même si cette dernière chose, il n'aurait pas le temps de l’accomplir dans l' immédiat.

Il pris comme d'habitude, un ton peu courtois mais, sans tout de fois ce montrer trop sec.

"Si c'est pour prier, soyer le bienvenu mais, fait le en silence et si c’est pour une confession, je craint qu'il vous faille repasser plus tard."

"-S'il vous plaît j'aurais besoin d'aide."

Le père Seymour se retourna alors en s'apercevant que la voix était celle d'une jeune femme et des plus ravissante, probablement une noble de bonne famille et Horton fut agréablement surpris de ne pas se retrouver face a une mendiante ou a ce qu'il appel un piétineur des rues, un vagabond. Ça joie redescendit un peu quand il s’aperçut que la jeune femme portait dans ces bras un enfant évanouis et a en juger sa tenu, devait être un petit miséreux, porteur du diable. Mais, le père Seymour allait quand même aider cette femme car il ne refusait jamais d'aider les enfant qu'il jugeait un peu plus innocent que les adultes, surtout quand il y avait quelqu’un de noble a coté./

"-Pardonnez-moi mon père de vous déranger durant les préparatifs de la messe. Mais ce jeune garçon, vient de s'évanouir. Il m'a dit avoir des problèmes de santé. Pourriez-vous m'aider ?"

"Bien sûr mon enfant, je vais vous aider mais, j’espère que vous ne ramener pas dans la demeure du seigneur, un enfant possédé par le démon. Suivez moi on vas l’installer dans une autre pièce."

Tous en conduisant la demoiselle et l’enfant dans une petite pièce qui se trouvait dans l’église, le père continua de parler avec la jeune femme.

"Dieu me pardonnera mais, avec le temps, j'ai appris à me méfier des miséreux qui ont vite tendance à devenir des hors la loi et il parait que cette région en conte un bon nombre. Mais a en jugé par votre tenu, vous devez être quelqu’un de très respectable, même si vous me ramener cette enfant qui viens de je ne sais où."

Il ouvra ensuite la porte et fit entré la femme dans une petite pièce a peine éclairé, cette endroit servait de débarras. Le père Seymour de gagea une petite table et demanda a la jeune femme d'y installer l'enfant pendant qu'il ramenait un sceau d'eau.

Il déposa le sceau prêt de la femme et sortit une fiole d'eau bénite de ça poche et aspergea l’enfant avec en murmurant des prières incompréhensive. Il fit ensuite un sombre sourie a la jeune femme.

"Simple précaution mon enfant, inutile de prendre un air si méfiant. Ho! j’oubliais les bonne manières, je suis le père Seymour, le nouveau prêtre de cette église, envoyé par notre bon prince Jean."

Il aurait très bien pu ne pas dévoiler qui l'envoyait pour mieux espionner les gens mais, le père Seymour était un homme d’église et n'était pas du genre à mentir.

"Prenez ce sceau et mouiller un peu le visage du garçon, ça lui fera grand bien.

Il versa ensuite un peu d'eau bénite sur les mains de la jeune femme.

"Ça évitera de vous souiller. Et vous ne m'avez pas dit? Quel est votre nom mon enfant? et d’où venez vous avec ce jeune garçon?"
Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mer 7 Mar - 16:10

"Bien sûr mon enfant, je vais vous aider mais, j’espère que vous ne ramener pas dans la demeure du seigneur, un enfant possédé par le démon. Suivez moi on vas l’installer dans une autre pièce."

Christabelle s'arrêta dans son mouvement, un enfant possédé par le démon ? Elle posa les yeux sur Theodor, comment pouvait-on penser qu'un jeune garçon de cet âge puisse être possédé? Elle ne releva pas ce qui venait de la choquer et suivit le prêtre en silence vers une autre pièce. L'homme de Dieu continua alors dans sa lancé.

"Dieu me pardonnera mais, avec le temps, j'ai appris à me méfier des miséreux qui ont vite tendance à devenir des hors la loi et il parait que cette région en conte un bon nombre. Mais a en jugé par votre tenu, vous devez être quelqu’un de très respectable, même si vous me ramener cette enfant qui viens de je ne sais où."


La lady garda le regard posé sur le prêtre, en général les hommes de l'église de la région, appréciaient dans une certaine mesure les hors-la-loi car ils savaient la dureté de la vie à Nottingham. Le prêtre dégagea une table et fit signe à Christabelle de poser l'enfant dessus, elle s’exécuta. Elle caressa tendrement la joue de Theodor. Le curé posa un seau d'eau prés de la jeune femme puis aspergea le jeune garçon d'une autre eau tout en prononça des paroles incompréhensibles. Elle fronça les sourcils et observa l'homme avec méfiance. A quoi jouait-il ? Theodor était malade rien de plus.

"Simple précaution mon enfant, inutile de prendre un air si méfiant. Ho! j’oubliais les bonne manières, je suis le père Seymour, le nouveau prêtre de cette église, envoyé par notre bon prince Jean."

Christabelle retint une grimace, un nouvel envoyé du Prince Jean à Nottinghma. Après Sir Percy qui surveillait tout ce qu'il se passait au château. Ce prêtre allait veiller sur l'église et tout le reste. Elle ne devait en aucun cas montrer sa désapprobation.

"Prenez ce sceau et mouiller un peu le visage du garçon, ça lui fera grand bien.

Elle acquiesça d'un signe de tête, prit un linge le trempa dans le seau et avant qu'elle ne put tamponner le visage de Theodor. Le père Seymour lui mit quelques gouttes d'eau bénite sur les mains. Elle lui lança un regard interrogateur. Pourquoi faisait-il ça?

"Ça évitera de vous souiller. Et vous ne m'avez pas dit? Quel est votre nom mon enfant? et d’où venez vous avec ce jeune garçon?"

Se souiller, en peu d'eau fraîche sur le visage du petit garçon ? Elle ne releva pas une nouvelle fois, mais elle se dit qu'elle aurait peut être mieux fait de ne pas venir dans l'église lorsqu'il lui demanda d'où elle venait avec l'enfant. Elle devrait peser chaque mot qu'elle prononcerait et surtout ne pas trop en dévoiler, notamment éviter de dire que c'était Carl, un hors-la-loi qui l'avait amené à Knighton. Elle se rendit compte aussi de son manque de politesse lorsqu'il lui demanda son nom, mais la peur que lui avait fait Theodor l'avait bouleversé. Elle sourit poliment au prêtre.

"-Pardonnez mon manque de politesse. Je suis Lady Christabelle. Hier, j'étais à Knighton Hall, chez mon amie Lady Marianne de Fitzwalter et un homme nous a porté ce jeune enfant qui semblait mal en point pour qu'on s'occupe de lui. Nous lui avons donné à manger et laisser se reposer. Je suis revenu à Nottingham pour la messe et j'ai emmenée le jeune Theodor avec moi pour qu'il puisse prier."

Elle baissa ensuite le regard sur le garçon, elle espérait que lorsqu'il reprendrait conscience il ne parlerait pas ni de Robin, ni de Carl, ni des hors-la-loi. Sinon elle ne serait pas la seule à avoir des ennuis, mais Marianne aussi. Elle ne pouvait éviter de mentionner son nom dans son récit.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Père Seymour
avatar
Pacificateur du Prince
Messages : 17
Date d'inscription : 18/02/2012
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Sam 10 Mar - 23:20

Le père Seymour se tenait légèrement en retrait comme si l'enfant était atteins d'une maladie contagieuse. Il observait la jeune femme qui passait de l'eau sur le visage de l'enfant. Bien qu'il était un homme d'église, il ne pouvait s'empêcher de regarder les belle courbe de la jeune femme, il la trouvait ravissante et de plus c'était une noble. La seul chose pour le moment qui avait dérangé le père Seymour chez cette femme, était qu'elle avait amené un enfant qui semblait malade et pauvre. Horton tait un curé qui avait appris dans les séminaires qu'il fallait aimé tous le monde mais, les pauvres avaient tendance a commettre de nombreux péché et cela héritait le père a un point que parfois il regardait ces pauvres gens avec un certain dégout. Hélas, Notthingam contait de nombreux gens dans le besoin et le nouveau père de cette ville allait devoir s' y habituer et faire preuve de plus de compassion s'il voulait rester suffisamment longtemps dans cette région. Il regardait toujours la jeune femme quand cette dernière se présenta enfin.

"-Pardonnez mon manque de politesse. Je suis Lady Christabelle. Hier, j'étais à Knighton Hall, chez mon amie Lady Marianne de Fitzwalter et un homme nous a porté ce jeune enfant qui semblait mal en point pour qu'on s'occupe de lui. Nous lui avons donné à manger et laisser se reposer. Je suis revenu à Nottingham pour la messe et j'ai emmenée le jeune Theodor avec moi pour qu'il puisse prier."

Quand le père Seymour entendit la jeune femme prononcer le nom de Lady Marianne de Fitzwalter, il se rapprocha un peu car il connaissait ce nom et savait que Lady Marianne était la cousine du prince Jean, l'homme qui avait envoyé Horton à Nottingham afin qu'en plus d'y exercer le métier de curé, serve un peu d'espion et rapporte certaine chose à Londres. Le père Seymour adopta soudainement une attitude plus respectable car Christabelle était l'ami de la cousine du Prince et ce n'était pas rien.

"La cousine de notre bien aimé prince a été très généreuse d’accueillir ce pauvre enfant et je suis ravis que vous l’ayez amené ici pour le faire prié car cela lui permettra peu être de se faire pardonné. Voyer vous, les pauvres non pas choisis ce qu'il sont mais, on tendance a en oublier le bon dieu et c’est une chose impardonnable. Après la messe je vous conseil de placer cette enfant a l'orphelinat ou il sera en sécurité et apprendra a suivre le droit chemin."

Horton avait donné se conseil a Christabelle mais, au fond de lui l savait qu'il ne laisserait pas le choix a l'enfant car les rue n'était pas sur et orphelinat était un bon moyen de retrouvé un équilibre. Cela rappela au père Seymour qu'il attendait toujours que sœur Françoise ramène les enfants de cœur pour la répétition. Il avait encore des petites choses a préparer avant la messe et il allait s’apprêter a laisser la femme seul avec l'enfant quand, le gamin commença a remuer. Horton se demanda quel mal infectait l'enfant mais, était plutôt satisfait de le voir se réveiller, ainsi il pourrait gagner la confiance de la jeune femme.

"Et bien, on dirait que j'ai bien fait de vous acceuilir et que l'eau bénite a eu de l'effet."

Il regarda la jeune femme puis l'enfant qui était en train d'ouvrir les yeux en murmurant des paroles plus ou moins incompressible. Horton regarda par la fenêtre le soleil qui commençait a monter dans le ciel et se dit que si la sœur Françoise ne venais pas rapidement il devrait sévir.

"A présent, je vais vous laisser un peu avec l'enfant, je doit finir de préparer l’église pour la messe."

Il reposa son regard sur l'enfant et pris un air très amicale et des plus rassurant.

"Et toi jeune homme, repose toi un peu et si tu a besoin de quelque chose, je ne suis pas loin."

Theodor s’était assis au bord de la table et regarda le père Seymour sortir de la pièce et le remercia, quand ce dernier partit, Theo regarda ensuite Christabelle.


"Je me suis évanouis ? Est ce que je peu avoir a boire s'il te plait?"

Horton Seymour retourna dans la pièce principale de l’église et se remit au préparation de la messe tous en se demandant qui seront les gens présent et s'il aurait l’occasion de parler un peu avec le shérif car le prince lui avait dit qu'il pouvait faire confiance a cette homme et qu’il devait l'alerter de tous comportement suspect. Le père Seymour venait justement d’en remarquer un. Lady Christabelle paraissait être une femme honnête mais, il avait détecté des doutes au fond de son regard, comme si la jeune femme ne lui avait pas tous dit. Il aurait pu interroger d’avantage la jeune femme mais, cela n'aurait servis qu'a la refermer sur elle même. Il pensa alors a autre chose, s'il pouvait se mettre dans la poche le jeune garçon, peu être que ce dernier pourrait lui apprendre des choses intéressante.



Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Dim 11 Mar - 16:07

Christabelle passait le linge humide sur le visage du jeune enfant en espérant de tout coeur que celui-ci se réveille rapidement. La lady sentait le regard du prêtre peser sur elle, il restait toujours éloigner de Theodor comme ci celui-ci pouvait l'attaqué à tout moment. Mais l'attitude du Père Seymour changea immédiatement lorsque Christa mentionna son lien d'amitié avec Marianne, bien sûr il savait qui elle était. Quelque chose chez cet homme lui déplaisait fortement. Malgré son changement de comportement, elle ne cessa pas de se méfier du prêtre.

"La cousine de notre bien aimé prince a été très généreuse d’accueillir ce pauvre enfant et je suis ravis que vous l’ayez amené ici pour le faire prié car cela lui permettra peu être de se faire pardonné. Voyer vous, les pauvres non pas choisis ce qu'il sont mais, on tendance a en oublier le bon dieu et c’est une chose impardonnable. Après la messe je vous conseil de placer cette enfant a l'orphelinat ou il sera en sécurité et apprendra a suivre le droit chemin."

La lady stoppa son geste et leva les yeux vers l'homme de Dieu. Que pouvait-il bien avoir à pardonner ? Theodor était un orphelin qui tentait de survivre. Elle ne releva pas une nouvelle et retint un sourire ironique lorsqu'il parla des pauvres et de Dieu.. Cet homme mélangeait tout, Christabelle connaissait des nobles qui oubliait fréquemment de prier alors des gens dans la misère continuait d'implorer Dieu. Elle ferma les yeux quand il lui conseilla de mettre l'enfant à l'orphelinat. Le père Seymour avait sûrement raison, il y serait en sécurité mais elle lui avait promis de l'aider.

Elle ne répondit pas au prêtre et réfléchissait à ce qu'il ne venait de lui dire, elle allait trahir sa parole. Elle allait abandonner le jeune garçon alors qu'il lui avait demander de ne pas le faire. Seigneur, que devait-elle faire ? Elle posa les yeux sur Theo lorsqu'il commença à remuer enfin. Elle sourit au jeune garçon.


"Et bien, on dirait que j'ai bien fait de vous acceuilir et que l'eau bénite a eu de l'effet."


Elle n'était pas certaine que l'eau bénite y soit pour grand chose mais n'en dit rien, elle leva le regard vers le prêtre et sourit.

"-Je vous en remercie une nouvelle fois mon père."

Theodor ouvrit enfin les yeux et Christabelle en fut soulagée. Il murmurait des paroles qu'elle ne comprit pas mais peu lui importait, Theodor était enfin conscient.

"A présent, je vais vous laisser un peu avec l'enfant, je doit finir de préparer l’église pour la messe."

Elle sourit au prêtre et le remercia d'un signe de tête, il se tourna ensuite vers Theo et lui parla d'une voix aimable et rassurante. Cet homme était des plus bizarre. L'enfant s'assit sur le rebord de la table et Christabelle ne se départit pas son sourire.

"Je me suis évanouis ? Est ce que je peu avoir a boire s'il te plait?"

La jeune femme lui sourit et posa une main sur la joue de l'enfant en acquiesçant. Elle chercha d'un regard dans la pièce si il y avait une coupelle pour lui donner un peu d'eau et n'en trouva pas. Elle allait sortir de la pièce puis se tourna vers Theodor et se mit devant l'enfant. Elle regarda une dernière fois ou était le prêtre et chuchota ces quelques paroles pour éviter que Seymour ne l'entende.

"-En effet tu t'es évanouit. Tu m'as fait drôlement peur aujourd'hui. Je vais aller voir le père Seymour pour voir si il peut te donner à boire mais tout d'abord. Elle jeta un nouveau regard derrière elle. Il a voulu savoir beaucoup de chose, je ne lui ai pas parler de Carl bien-sûr et je compte sur toi pour que tu n'en parles pas. Nous pourrions avoir des ennuis si il apprenait que Marianne, toi ou moi avons de quelconques relations avec des hors-la-loi. Je te fait confiance. Je revient."

Elle sourit une nouvelle fois à l'enfant en le regardant droit les yeux, puis déposa un léger baisé sur le front de Theodor. Il lui serait difficile après la messe de le laisser à l'orphelinat. Elle s'était très vite attaché à lui. Elle soupira et sortit de la pièce et rejoignit le père. Elle se demanda vaguement ce qu'il pouvait penser d'elle, puis elle se posta près de lui et lui fit un sourire d'excuse.

"-Je suis navrée de vous déranger une nouvelle fois mon père mais Theodor voudrait boire, serait-il possible d'avoir un peu d'eau? S'il vous plaît.'

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Theodor
avatar
Rapporteur de Robin
Messages : 135
Date d'inscription : 20/04/2009
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mer 14 Mar - 11:27

Quand Theodor ouvrit les yeux, il observa un court moment le plafond qui tournait au tour de lui et constata qu'il était allongé sur une table. Une fois de plus, sa maladie avait fait reparler d’elle et il s'était évanouis. Il attendit que la pièce arrête de bouger au tour de lui, avant de se relever. Il commençait a être habitué a ce genre de choses, le plus souvent cella lui arrivait sous le coup de l'émotion, lorsqu’il entendait son cœur vibré de plus en plus vite et sa respiration accélérer, il manquait alors d'air et se trouvait très mal. Quand il se sentit capable de se redresser, l'enfant se releva doucement et s'assis sur le bord de la table en souriant a Christabelle. Il pouvait également constater qu'ils n'étaient pas seul dans la petite pièce, il y avait avec eux un homme d'église et c’est à ce moment là que Theo compris ou la jeune femme l'avait amené.

Ce père était bien différent de ceux que Theodor avait déjà aperçu. Cette homme semblait plutôt froid et impatient. L’enfant regardera l'homme dans les yeux en s’efforçant de ne pas le dévisager. Le père leur avait offert l'hospitalité alors Theo se devait d’être courtois comme ses parent le lui avait toujours appris. De plus, le ton du père changeait constamment et l'enfant avait du mal a comprendre cette homme qui venait subitement de se montrer plutôt prévenant et amical.

"Et toi jeune homme, repose toi un peu et si tu a besoin de quelque chose, je ne suis pas loin."

"Merci, mon père."

Une fois que le père était partit, le jeune Theodor s'adressa à Christabelle qui lui souriait et lui offrit a son tour, son petit sourire d'enfant.


"Je me suis évanouis ? Est ce que je peu avoir a boire s'il te plait?"

Il observa Christabelle qui ne trouvant pas de quoi lui donner a boire allait quitter la pièce, avant de se retourner soudainement en lui chuchotent des paroles qui avait l'air très importantes.


"Il a voulu savoir beaucoup de chose, je ne lui ai pas parler de Carl bien-sûr et je compte sur toi pour que tu n'en parles pas. Nous pourrions avoir des ennuis si il apprenait que Marianne, toi ou moi avons de quelconques relations avec des hors-la-loi. Je te fait confiance. Je revient."

Theodor avait parfaitement compris ou voulait en venir la jeune femme et il était évident qu'il ne dirait rien au sujet des hors la loi, même si parfois il se montrait un peu trop bavard sur certaine choses. Il était comme tous les enfant de son age, il n'avait pas toujours conscience du danger et se montrait parfois un peu naïf en faisant confiance a tous le monde. Mais, avec le temps il devenait un peu plus méfiant car la vie ne lui avait pas offert que de bonnes choses.

Encore un peu secoué par son évanouissement et ce qui lui était arrivé un peu plutôt avec le cheval et par sa propre bêtise, Il ne répondit pas a Christabelle et se contenta de lui faire un signe d’approbation de la tête. Il regarda sa protectrice quitter la pièce en se disant qu'il avait eu bien de la chance de la rencontrer et qu'il ne serait plus prêt de vouloir en finir avec sa vie. Cette femme lui avait affirmé qu’elle tenait a lui et par conséquent il ne se sentait plus seul et avait l'impression de retrouver une famille et quelqu’un qui ne l'abandonnerait pas.

Theodor resta un petit moment a réfléchir a se qu'il deviendrait plus tard, s'il survivait assez longtemps pour devenir adulte. Il y avait temps de chose qu'il voulait faire et d'apprendre, la première des choses serait d’apprendre a lire et écrire. Il n'en voulait pas a ses parents mais, il espérait avoir un meilleur destin et ne pas finir dans la pauvreté, même s'il avait yen certaine amertume envers les nobles et qu'il ne voulait pas devenir comme eux.

Il sortit un peu de ses pensée et se trouvant en meilleur forme, décida de quitter la pièce et d'aller rejoindre Christabelle. Quand il arriva dans l’église, il se dirigea vers la Christabelle qui était au prêt du père. Tous comme la jeune femme , Theodor aussi trouvait cette homme un peu étrange. Il se rapprocha d'eux et le père avait dans les main une petite coupelle remplit d'eau et plutôt que de la donné a Christabelle, la tendit directement au gamin.

" Tiens! Bois cette eau et évite d'en mettre partout."


Theodor pris timidement l'eau et la bue d'un trait en constatant que le père avait une fois de plus un comportement des plus étrange, il n y avait plus rien d'amicale dans ces paroles et paraissait même être dérangé par la présence de la jeune femme et de l'enfant. Ils 'adressa d’abord a Chistabelle puis a Theodor qui lui rendit la coupelle vide.

"La messe ne commencera pas immédiatement, vous pouvez tous de même rester dans l’église et vous installer. Veiller a ce que l'enfant ne fasse pas n'importe quoi ma fille.

Cette fois, Theodor qui se sentait visé, ne pu s’empêcher de dévisager le père.

"Je ne suis pas un bébé, je ne fait pas n'importe quoi, je vais aller m'assoir."

"Mon enfant, évite ce genre de paroles avec moi et contente toi d’obéir. Maintenant, vas t'assoir et puis ce que tu m'a l'air d’être un déserteur d’église, laisse moi te faire un petit rappel. Durant la messe les femmes et enfants ne son assis avec les hommes alors, ne t’assois pas n'importe ou."

Theodor, un peu vexé et légèrement énervé, baissa la tête en s'excusant puis sans attendre Christabelle, partit trouver une place en grommelant. Il n'avait pas trop compris le sens des paroles du curé et ne savait pas trop ce qu'était un déserteur, il demanderait le sens de ce mot à Christabelle. Il regarda un peu dans l’église en remarquant que des gens commençait a arrivé. Il vit en premier un homme avec une drôle d’allure et un étrange visage entrer puis se placé dans un coin. Theo regarda un peu cette homme mystérieux et étant donné qu'il s’était installé d'un coté, Theodor chercha une place dans les bancs, de l'autre coté, la ou seraient installés les femmes et les enfants. Il assis au troisième rang, a l’extrémité, du coté de l’allée, de là, il verrait mieux et pourrait observer les gens qui passe.

Theodor était un enfant très curieux et aimait voir ce qu'il se passait. Il s'installa et remarqua que plusieurs personnes commençait a entrer dans l’église et a s’installer un peu partout. Les lieux était encore calme et plus de monde allait surement arriver bientôt. Une vielle femme passa prêt de lui en lui fit un sourire. Dans les rangés d'en face , il y avait deux hommes qui était installé en plus de celui qui se trouvait au fond de l’église. Theo regarda ensuite un peu partout dans l’église et jeta un œil la porte en espérant y voir Marianne et Betty. Il s'ennuyait un peu seul sur le banc et se mis a regarder le plafond et la fresque qui était habilement gravé.
Revenir en haut Aller en bas
Cadfaël
avatar
Apothicaire
Messages : 480
Date d'inscription : 30/03/2008
Age : 26
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Ven 16 Mar - 23:34

Arrow Les Commerçants ; Herboristerie

    Émergeant d'un sommeil plus que douloureux et pas du tout réparateur, Cadfaël cligna plusieurs fois des yeux avant de pouvoir voir à nouveau correctement. Se levant en gémissant et pestant contre ses vêtements tout collant de sueur, le jeune homme passa son visage dans l'eau de son broc de toilette et se changea après un rapide nettoyage de sa personne à l'aide d'un linge. Troquant sa tunique en lin brun et son pantalon du même tissu et de la même couleur contre un ensemble de meilleure qualité de couleur verte, il descendit avec son broc et ses vêtements.

    Allant changer l'eau de son récipient contre de la bien fraîche du puits, il plongea ses frusques moites dans la bassine en bois qui contenait déjà tous les vêtements en attente de lavage. Mais pour pouvoir les laver, encore faudrait-il que lui ou sa sœur puisse se procurer du savon. Or ces derniers temps, cette denrée venait à manquer et le peu qui restait était hors de portée de la bourse de l'apothicaire. Les jumeaux s'étaient donc résolu à attendre que les prix baissent. Si vraiment cela n'arrivait pas, ils prendraient des herbes odorantes et les plongeraient dans l'eau pour qu'au moins les vêtements sentent bons.

    Se rendant dans sa boutique, Cadfaël se demanda s'il était sage de prendre Broyeuse, son épée. Se disant qu'il allait à une messe et qu'il y avait peu de probabilités pour qu'un conflit éclate, il écarta cette hypothèse. Passant sur ses épaules une cape en laine banale et une écharpe tout aussi neutre, il cacha sa bourse, qui contenait juste quelques piécettes d'argent, sous les replis de ses habits avant de sortir dans la rue. Fermant sa boutique à double tour après y avoir accroché la pancarte « fermé » avec une grosse croix rouge dessus pour ceux qui ne savaient pas lire, il se dirigea à une allure rapide vers l'église.

    Au fur et à mesure qu'il s'avançait vers l'édifice, la masse grossissait et il craignit soudain d'être bloqué dehors. Par ce temps frisquet, il tenait à éviter, surtout qu'il combattait encore un rhume assez costaud. Se frayant un passage parfois à un peu musclé jusqu'au bâtiment, il réussit à passer le barrage des soldats du shérif qui décidaient qui entrait et qui restait dehors. Ses vêtements de facture correcte le faisait passer pour un bourgeois assez aisé, en tout cas assez riche pour être proche et sentir bon. Passant les hautes portes épaisses en chêne, il entra dans l'église, ému comme à chaque fois qu'il entrait.

    Une fois à l'intérieur, il se fit discret et se glissa jusqu'à un banc au milieu de la nef, du côté réservé aux hommes. S'asseyant dans un froissement discret de sa cape, il enleva sa capuche et posa les mains sur ses genoux en attendant que l'office commence. Il pensait bien que Mara viendrait également mais ils ne seraient de toute façon pas à côté l'un de l'autre alors... Soupirant discrètement, le jeune homme baissa la tête et laissa ses pensées s'envoler vers d'autres lieux, d'autres temps...

_________________
Apprends, médecin, à ne tuer personne ; sinon, bêche la terre !
[Paracelse]
Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Lun 26 Mar - 11:57

Christabelle se trouvait auprès du prêtre en attendant le verre d'eau qu'elle avait demandé pour le jeune Theodor. Elle lança un coup d'oeil dans l'église et vit qu'elle se remplissait peu à peu. Elle vit aussi que l'enfant allait mieux car il venait de les rejoindre. Elle lui sourit. Père Seymour donna alors alors la coupelle à l'enfant avec peu de délicatesse, il venait une nouvelle fois de changer d'humeur. Il était décidément difficile à suivre. La lady retint un soupire exaspéré. Le nouveau prêtre de Nottingham ne semblait décidément pas être des plus compréhensible. Christa détourna le regard de l'homme vers Theo et l'observa boire, il allait de mieux en mieux et elle en était ravi.

"La messe ne commencera pas immédiatement, vous pouvez tous de même rester dans l’église et vous installer. Veiller a ce que l'enfant ne fasse pas n'importe quoi ma fille.


Christabelle acquiesça même si le ton du prêtre lui déplaisait de plus en plus. Elle ne connaissait pas l'enfant depuis bien longtemps mais elle avait remarqué que c'était un enfant bien élevé, il ne serait pas turbulent durant la messe, elle y veillerait. Mais le jeune garçon n'avait pas apprécier la remarque du curé et se défendit rapidement en affirmant ne pas être un bébé et qu'il allait s'assoir. Seymour enchaîna une nouvelle fois et rabaissa encore une fois l'enfant qui se vexa et partit s'assoir comme il l'avait dit. La jeune femme resta calme malgré le fait qu'elle n'aime pas beaucoup la façon d'agir de l'homme de Dieu mais elle n'avait rien à dire de toute façon. Elle lui sourit une nouvelle fois garda sa politesse.

"- Je vous remercie une nouvelle fois, mon père, pour votre aide."

Elle s'éloigna de l'homme et rejoignit le jeune garçon qui s'était installé eu troisième rang. Elle s'assit à ses côtés et lui sourit. Il lançait de temps à autres de regards vers la porte d'entrée et Christabelle l'imitait. Marianne et Betty ne devait plus tardé. La jeune femme espérait que son amie avait trouvé une solution pour l'homme qui se trouvait dans les cachots de Nottingham et surtout qu'elle ne se mettrait pas trop en danger. Elle espérait également apercevoir Fenry lors de la messe, mais rien n'était sûr. Elle posa alors les yeux sur Theodor et murmura autant pour éviter qu'on n'entende sa conversation que pour le respect des gens qui étaient déjà présent dans l'édifice.

"-Je sais que le père Seymour n'a pas été très aimable et je suis désolée que tu ais dû en subir les conséquences, si j'avais su que le nouveau prêtre était aussi... Enfin tu vois ce que je veux dire, je serais allé demander de l'aide ailleurs. Comment te sens-tu ? Cela t'arrive souvent de t'évanouir ?"

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Theodor
avatar
Rapporteur de Robin
Messages : 135
Date d'inscription : 20/04/2009
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Lun 26 Mar - 18:42

Theodor avait toujours les yeux rivé sur la porte dans l’espoir d'y voir Marianne et Betty mais, au delà de cette espoirs il avait aussi certaine crainte de rencontrer des gens qu'il n'avait pas du tous en vie de voir. Il pensa notamment a l'homme qui l'avait malmené dans les rue de Nottingham, cette homme qui n'avait éprouvé aucune pitié envers le garçon, était un chevalier et il y avait d forte chance que Theo le rencontre dans l’église. Il se dit que finalement il n'avait pas eu une très bonne idée en s'installant prêt de l’allée, peu être aurait-il du se placer dans un petit coin. Il se dit aussi qu'il allait rencontré la sœur Françoise, la femme qui l'avait trouvé dans la rue puis recueilli, avant qu'il ne décide de se sauver. Avec le tmeps et en prenant un peu de recul, il avait regretté son geste car la femme était douce et lui avait offert un abris dans l’orphelinat. Il avait souvent éprouver l’envie de retourner dans établissement et de présenter ces excuse à la sœur mais, il y avait d'autres choses qui le retenait a l’extérieur, comme une profonde envie de venger ses parents. Bien évidement ceci il ne pourrait pas le faire seul et avait besoin d'aide comme celui de Robin par exemple. Hélas quand il avait vue ce dernier qui était mal en point, le jeune Theodor avait vue ses espoirs commencer a disparaitre.

Il sortit un peu de ses pensés en se demandant toujours comment il expliquerait ça fugue a la sœur et si elle accepterait de le reprendre prêt d’elle car il en avait assez de courir les rues comme un jeune animal et la belle Christabelle lui avait redonner un peu gout a la vie et il ne voulait plus se laisser aller.
Theodor regarda d'autres gens entré, l’église commençait a se remplir et a discuter calmement en chuchotent car le père Seymour faisait des grimaces a chaque fois qu'il y avait trop de bruit et ce même si la séance n’avait pas commencer. Quand Theo tourna la tête il fit un grand sourire en voyant que Christabelle l'avait rejoint et s’était installé prêt de lui.


"-Je sais que le père Seymour n'a pas été très aimable et je suis désolée que tu ais dû en subir les conséquences, si j'avais su que le nouveau prêtre était aussi... Enfin tu vois ce que je veux dire, je serais allé demander de l'aide ailleurs. Comment te sens-tu ? Cela t'arrive souvent de t'évanouir ?"

Theodor regarda un moment Christabele avant de lui répondre. Il appréciait énormément cette femme car elle parlait avec douceur et le m'était toujours alaise. Par contre, au fond des yeux de la jeune femme Theo voyait encore autre choses, il avait l'impression que la femme était triste ou bien qu'elle n'avait pas encore trouvé ça voie. Théo était un enfant mais, arrivait assez facilement a discerner les sentiments des gens.

"C’est pas grave, c'est juste que je n'aime pas être pris pour un bébé et je sais me tenir, j'ai été bien élevé tu sais. Ho! et oui, je me sens mieux, je m’évanouis de temps en temps , souvent quand j'ai peur ou quand je suis très malade."

Avant de retomber dans la tristesse, Theodor décida de changer de conversation et de plus il voulait poser quelques question à la jeune femme.

"Est ce que tu pourrais m’expliquer comment ce passe une messe?Je n’en ai jamais vue et je ne voudrait pas faire n'importe quoi, après ce méchant curé pourrait être énervé et en plus j'ai envies de retourner vive avec la sœur Françoise à l'orphelinat. Grâce à toi j’ai envie de vivre comme tous les enfants de mon age. Tu passera me voir j’espère?"

Il mit soudain une main devant sa bouche et étouffa un rire en constatent qu'il avait parlé un peu fort et que le père Seymour le faisait signe de se taire.

De son coté, le père finissait de trié les dernier texte qu'il lirait durant la messe de pâques et tous en faisant cela, il observait du coin de l’œil la jeune femme qui parlait avec l'enfant. Il se demandait pourquoi une femme de son rang et de plus amie de lady Marianne, fréquentait un pauvre enfant qui trainait peu être dans les rue comme un hors la loi. Horton Seymour regarda au tour de lui en constatant que l’église se remplissait et i se dit que des que le sherif et Marianne arriveraient il commencerait la messe peu de temps après. Il fallait aussi réunir les enfants de cœur qui hélas n'auraient pas trop le temps de s'exercer avant.


Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Jeu 29 Mar - 17:41

Christabelle ne se départit pas de son sourire alors que l'enfant la fixait du regard. Que pouvait-il bien voir dans ses yeux ? Devinait-il combien Christabelle se sentait enfin vivre depuis qu'elle connaissait Fenry, pouvait-il sentir, que malgré tout elle avait l'impression d'être inutile? Non, bien sûr que non comment un si jeune garçon pourrait savoir tout ça juste en la regardant dans les yeux, alors que sa meilleure amie n'avait rien remarqué.

"C’est pas grave, c'est juste que je n'aime pas être pris pour un bébé et je sais me tenir, j'ai été bien élevé tu sais. Ho! et oui, je me sens mieux, je m’évanouis de temps en temps , souvent quand j'ai peur ou quand je suis très malade."


La jeune femme acquiesça d'un signe de tête, elle aurait apprécier que le petit Theo lui dise plutôt. Elle aurait eu moins peur en le voyant perdre connaissance comme il l'a fait. Christabelle sentit un regard pesait sur elle, et vit que le prêtre ne cesser de jeter des regards insistant dans leurs directions comme partout où des personnes discutaient. La jeune femme lui sourit poliment. Elle reposa les yeux sur le jeune enfant .

"Est ce que tu pourrais m’expliquer comment ce passe une messe?Je n’en ai jamais vue et je ne voudrait pas faire n'importe quoi, après ce méchant curé pourrait être énervé et en plus j'ai envies de retourner vive avec la sœur Françoise à l'orphelinat. Grâce à toi j’ai envie de vivre comme tous les enfants de mon age. Tu passera me voir j’espère?"


Il avait donc l'intention de retourner à l'orphelinat, voilà qui serait plus facile pour Christabelle de l'y laisser. Elle sourit plus franchement à sa dernière question. Il était hors de questions qu'elle reste sans nouvelle de l'enfant. Elle lança un regard vers la porte, mais Marianne n'était toujours pas en vue. Elle sourit lorsqu'elle vit le regard agacé du prêtre et elle lui fit un regard d'excuses.

"-Tu veux savoir comment se passe une messe ? Ce n'est pas très compliqué, pour ne pas te tromper tu n'auras qu'à faire comme moi. Et tu seras sûr de ne pas faire de bêtises. Elle soupira, c'était bien le seul endroit où elle était sûr de ne pas faire d'erreur. Tu veux finalement retourner à l'orphelinat ? Tu as prit une bonne décision, tu y seras en sécurité, et rassures toi je viendrait te voir aussi souvent que tu le voudras. Je suis contente que tu ais envie de vivre comme tous les enfants de ton âge et si j'y suis un peu pour quelque chose je n'en suis que plus heureuse."

Elle sourit de nouveau en passant une main dans les cheveux du garçonnet. Il était agréable de passait un moment avec ce jeune garçon, il ne semblait pas la juger et Christabelle appréciait beaucoup cela. Elle regarda rapidement vers la porte et reposa son regard sur Theodor.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Shérif de Nottingham
avatar
Aussi Appelé Vasey
Messages : 104
Date d'inscription : 08/03/2008
Age : 26
Localisation : Mon château, bouffon !

Feuille de personnage
Age: il préfère le taire...
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Sam 21 Avr - 13:50

Arrow Le château - Bureau privée du Shérif

Stanley Duncan et Guy de Guisbourne n'avaient pas pointé le bout de leur nez bien que le Shérif ait envoyé Aishuu les chercher. C'est pourquoi, lorsque Vasey arriva en voiture à l'entrée de l'église - comme s'il allait MARCHER jusque là-bas - son humeur était massacrante.
Mais peut-être était-ce aussi dû aux heures de tortures qui l'attendaient...

La messe de Pâques!

Quelle cruelle invention!

Malheureusement, le Prince Jean avait une certaine éthique et si Vasey voulait rester dans ses bonnes grâces, il devait faire bonne figure.
Il se rendit donc à sa place habituelle, tout devant sous l'oeil avisé d'un nouveau Père. Encore un envoyé du Prince. Décidément, quelque chose se tramait, le Shérif en était de plus en plus persuadé.
En passant dans l'allée principale, il croisa Aishuu, discret, non loin de Sir Percy.

Un sourire satisfait apparut sur son visage en songeant que ce dernier ne se doutait de rien.
C'était tellement jouissif d'avoir le contrôle. C'est pourquoi, il ne voulait en aucun cas le perdre.
Le Shérif de Nottingham s'assit avec volonté sur son siège et inspira profondément.

Pourvu que cela passe vite !
Revenir en haut Aller en bas
Soeur Françoise
avatar
Eleveuse d'Orphelins
Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2008
Age : 29
Localisation : Nottingham

Feuille de personnage
Age: 43 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Ven 4 Mai - 16:42

Arrow Le couvent

Sœur Françoise avait eu un peu de mal à se remettre de sa rencontre avec le nouveau prêtre. Comment ne pas se trouver désorientée face à un tel homme ? La moitié des enfants était apeurée et l'autre moitié définitivement mortifiée. Il en était de même pour les soeurs. Et quand Sœur Françoise pensait au fait qu'elle devrait annoncer son renvoie à l'une d'elle ... Pauvre enfant, que trouverait-elle à lui dire ? Pour la plupart de ces femmes, le couvent était leur seule maison, leur seule famille. Les en arracher était cruel. Sœur Françoise l'enverrait chez leur supérieure à Londres. Elle y serait bien et en sécurité. Il lui faudrait une escorte évidemment.

Elle fulminait cependant de ne rien pouvoir faire d'elle-même. Il lui restait un espoir avec la petite Marianne. Mais utiliser cette enfant n'était pas une chose qui faisait particulièrement plaisir à la sœur. Elle aurait préféré la tenir à l'écart de cette histoire.

La petite troupe des enfants encadrés par les soeurs fit son entrée dans l'église. Tout était déjà prêt. Sœur Françoise remarqua Lady Christabelle et la salua d'un signe de tête. Un jeune garçon était à ses côtés. Mais où était Marianne ? Elle aurait voulut lui parler avant la messe. Il serait plus difficile de le faire ensuite quand le père Seymour serait tout à fait libre de les écouter ou de les interrompre.


Elle fit s'installer les enfants et les soeurs. Pourvu que cette messe se passe bien et qu'il n'y ait pas de nouveaux incidents. Sœur Françoise avait déjà eu bien du mal à accepter d'être déposséder du peu de liberté qu'elle avait. Mais voir ses protégés être maltraités par ce prêtre serviteur du diable, elle ne le supporterait pas longtemps c'était certain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fairyclochettewd@skyrock.com
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mer 9 Mai - 18:25

Arrow Knighton Hall

Marianne avait passé le voyage vers Nottingham en silence, la petite Betty serrée contre elle. Elle savait que beaucoup de choses étaient en train de changer. Son père était de plus en plus mal. L'arrivée de Sir Percy allait rendre le Shérif encore plus furieux que dans les premiers jours et la situation plus dangereuse encore. Il faudrait plus encore se méfier de Fenry, qui avait prouvé qu'il pouvait aller jusqu'au meurtre. Christabelle devait être prévenue. Et il fallait mettre Betty en sûreté. Que de choses qui rendaient la situation plus délicate encore qu'elle ne l'avait été jusque là.

Une fois arrivée devant l'Église. Marianne descendit et pénétra avec la petite fille dans l'édifice religieux non sans avoir fait la charité aux mendiants à l'extérieur. Elle entra et se signa. Puis avança dans la nef jusqu'à sa place devant du côté des dames. Christabelle était déjà installé. Marianne s'agenouilla pour saluer l'autel puis s'installa à sa place. Tout le monde était là. Enfin, presque ...

La jeune femme remarqua Soeur Françoise et les enfants de l'orphelinat, les soeurs, les nobles et le Shérif. Mais il n'y avait pas traces de Guy et de Sir Percy. Étrange. Deux hommes comme eux ne devait jamais manquer une occasion de se montrer en seigneurs et maîtres. Alors où étaient-ils ? Se trouvaient-ils au château ? Torturaient-ils l'ami d'Ariane ? Si ils y étaient les hors-la-loi tomberaient sur un os en venant porter secours à ce dernier !

Mais elle n'eut pas le temps de pousser plus ses réflexions car déjà le prêtre entrait. Elle ne le connaissait pas. Elle se tourna vers Christabelle et l'interrogea du regard. Qui était cet homme ? Il semblait d'allure posée et réfléchit mais dégageait une froideur presque palpable. Encore un autre détail à prendre en compte. Décidément oui tout était en train de changer. On distribuait de nouvelles cartes et le jeu serait serré !

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Père Seymour
avatar
Pacificateur du Prince
Messages : 17
Date d'inscription : 18/02/2012
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Jeu 10 Mai - 10:14

Le père Seymour était installé devant son pupitre et regardait l’église se remplir en se demandant quand les sœurs se décideraient a venir avec les enfants du couvent. Il était prévu que les enfants chantes quelques texte qu'Horton avait choisit mais, ce dernier savait maintenant qu'il serait trop tard pour que les petit chanteurs s'exerce avant qu'il ne démarre la messe. Il se mordit les lèvres en esperant que tous ce passe bien. Il était arrivé à Notthingam depuis peu mais, commençait déjà à regretter d'avoir été envoyé ici parce que les gens semblaient bien indiscipliné et cela l’irritait à très haut niveau. Il avait été envoyé dans cette ville à la demande du Prince Jean qui voulait surveiller d'un peu plus prêt ce qu'il s'y passait parce qu'il commençait à douter de l'efficacité du shérif et il était bien connu que les gens se confiait très facilement au hommes d’églises. Le père Seymour avait un passé des plus douteux et ses fautes avait souvent été effacé par le prince et en venant à Notthingam il savait parfaitement que personnes ne le connaissait et qu'il pourrait agir à sa guise.

Le père Horton Seymour était en train de classer pour la dernière fois les differents textes qu'il devrait lire durant la cérémonie, de temps à autres il levait la tête pour voir ce qu'il se passait dans l’église et son regard s’arrêta sur la porte quand il aperçu le shérif entrer dans l’église. Il lui fit un petit signe de la tête et le regarda s'asseoir, avant de se replonger dans ses textes. Maintenant que le shérif était arrivé, la messe pourrait bientot commencé, né en moins, le père Seymour voulait attendre que la nièce du prince arrive et il fallait aussi que la sœur Françoise rejoigne la cérémonie. Horton n'avait pas trop appréciée cette personne parce qu'il la jugeait trop douce et aimante, choses parfaitement logique pour une femme d’église mais, lui avait une tous autre idée de ce que devait représenter l'église et les religieux.

Le père était en train de s'impatienter quand la sœur Françoise arriva enfin avec les autres sœurs et les enfants. Horton dévisagea la femme en lui faisant comprendre qu’elle s'était fait trop attendre. Il contourna son pupitre et distribua les textes aux sœurs et au groupe d’enfants qui allait devoir chanter. Il retourna ensuite à sa place pour présider la cérémonie et il fut ravit en apercevant Marianne qui pénétrait dans l’église en compagnie d'une gamine et toutes deux s’installait prés de Christabelle et de Theodor. Tous de fois, quand il vit la nièce du prince s’installer prés d'eux il les regarda fixement en se demandant ce que les deux femmes pouvait bien se dire et il se promit de leur pauser quelques questions quand l’occasion se présenterait.

Maintenant que les personnes qu'il jugeait importante était présentes dans l’église, Horton estimait qu'il pouvait démarrer la cérémonie en esperant que cela ne s'éternise pas trop parce qu'il avait d'autres projets en vue et devait commencer à enquêter un peu pour rendre des compte au prince Jean. Le père Seymour s’éclaircira un peu la voix et bue un peu d 'eau avant de démarrer. Il se força ensuite a sourire malgré que son regard restait glaciale et il s'adressa enfin aux sujets de l’église sur une voix un peu plus douce.

- Un peu de silence je vous pris. Mes enfants, tout d’abord laissez moi vous souhaitez la bienvenu dans l’église. Je suis le père Seymour, le nouveau serviteur de cette église. Je suis ici parce que certaine personnes dans cette ville semble peu a peu s’écarter du droit chemin et je suis là pour vous apporter mon aide. Ainsi attend de vous la plus grande fidélité en vers notre seigneur dieu et ses serviteurs et j’espère que des demain vous serez nombreux à venir vous confesser parce que ceci est la première choses à faire pour s’approcher de la rédemption.

Le serviteur de l’église commença ensuite la cérémonie en se livrant a la lecture de plusieurs textes et fit chanter les enfants entres deux lignes et demanda régulièrement aux gens de prier et leur rappela peut être un peu trop souvent que la loyauté devait être respecté et que les écarts n'était pas toléré. Pendant toute la cérémonie,le père Seymour garda le même ton et tentait de faire de gros effort pour ne pas écourter la messe qui l'ennuyait un peu même si elle était nécessaire et que cala lui servait à attirer un peu les gens vers lui et a gagner leur confiance. Il continua donc la cérémonie en parlant beaucoup et en observant les différentes personnes qui était dans l’église.

Non loin du père, assis sur son banc a coté de Marianne Christabelle et Betty, Theodor tendait de suivre la cérémonie en répétant les mots que le père Seymour demandait et de temps à autres regardait ses amies en leur souriant et remerciant le ciel d'avoir croisé leur route parce qu'il serait peu être déjà mort sans elles.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Ven 11 Mai - 15:25

Christabelle n'avait pas bougé de sa place, attendant le début de la messe et l'arrivé de son amie, mais au grand damne de la lady l'un comme l'autre se faisait attendre. Elle ne cessait de lancer des regards vers la porte, espérant voir Marianne apparaître ou bien Fenry... La jeune femme n'arrivait pas à comprendre pourquoi elle ne pouvait plus chasser cet homme de son esprit. Elle soupira et se demanda pourquoi son amie mettait autant de temps à venir. Y avait-il un problème à Knighton ? Avec Robin? Christabelle inspira profondément, pour tenter de garder contenance, elle devait rester impassible devant le nouveau prêtre. Il ne lui inspirait pas spécialement confiance, surtout après tout ce qu'il avait pu faire comme réflexion au jeune garçon qui l'accompagnait. Un étrange silence s'installa dans l'église. Christa jeta alors un coup d'oeil sur l'allée et vit le Shériff s'avancer jusqu'à sa place. La messe ne tarderait plus. Soeur Françoise entra à son tour avec les soeurs du couvent et les enfants de l'orphelinat, la lady posa alors les yeux sur Theodor. Après la messe, il irait les rejoindre, elle lui sourit et lui prit la main. Elle s'était rapidement attaché au jeune garçon et elle savait qu'il serait en sécurité avec eux. Soeur Françoise tourna le visage vers Christa et lui fit un signe de tête. La jeune femme lui sourit et la salua de la même manière, poliment.

C'est alors que la lady vit son amie entrer. Il était temps. Un léger sourire se dessina alors sur les lèvres de Christabelle. Elle observa Marianne qui se posta quelques places devant elle, elle se rendit alors compte que c'était la première fois qu'elle n'était pas placé auprès de son amie pour la messe. Étaient-elles en train de s'éloigner l'une de l'autre ? Christabelle l'ignorait mais elle espérait que non, elle tenait à leur amitié. Elle n'eut pas le temps d'y penser plus, le père Seymour venait de faire son entrée et il commençait la messe. Elle vit alors son amie se tournait vers elle, l'interrogeant du regard. De toute évidence, elle non plus n'était pas au courant de l'arrivé du nouveau curé. Christa en fut soulagée, ce n'était pas son manque d'inattention qui était coupable de son ignorance sur le nouveau prêtre. Elle haussa les épaules à son amie, avec un regard lui indiquant qu'elle était tout aussi étonnée qu'elle de la présence du prêtre. Il faudrait cependant qu'elle lui dise de se méfier de cet homme de Dieu et de son aversion pour les pauvres gens et les hors-la-loi, même si il avait commencé à révéler ses intentions dans son discours. Lorsqu'il les invita à prier, les demande de Christabelle se tourna vers le peuple de Nottingham, Theodor et les hors-la-loi. Elle espérait que dans un avenir proche la vie serait plus facile pour eux et pour tout le monde.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Marianne de Fiswolter
avatar
Nightwatchman
Messages : 1008
Date d'inscription : 28/01/2008
Age : 29
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Lun 14 Mai - 21:43

Nottingham disposait d'un nouveau prêtre bien singulier. Ce père Seymour semblait faire parti de ces hommes qui n'aimaient pas être contrarié ou défié. Marianne fermait les yeux, faussement concentrée sur ses prières, et ne perdait pas une miette du discours du prêtre. On apprenait beaucoup plus en écoutant qu'en dévisageant les gens.

D'abord il y avait ces hommes qui s'étaient écartés du droit chemin. Ils pouvaient être beaucoup de personnes à commencer par les hors-la-loi. Mais on pouvait aussi glisser dans cette catégorie tous les mauvais payeurs de l'impôt et les pauvres qui ne pouvaient acquitter leurs dettes envers l'autorité. Il attendait la plus grand fidélité envers Dieu et ses serviteurs. Voulait-il parler de lui ou de quelqu'un de plus haut placer. Chaque homme était serviteur de Dieu. Le Shérif aussi. Et plus haut encore il y avait Jean. Marianne doutait cependant que son cousin ai pu à ce point prendre le contrôle de l'Église d'Angleterre. Enfin, cet appel à une confession massive était très préoccupant. La population par crainte pourrait céder à la peur et révéler en confession des choses qui pourraient les conduire tous à leur perte. Un appel aussi impérieux à venir confesser ses fautes ne pouvait laisser de place au doute. Il voulait les faire avouer pour trouver des motifs de chantage ou pire de punitions. Tout cela n'augurait rien de bon.

Marianne remarqua que le Shérif aussi était attentif aux dires du prêtre. Peut-être que lui aussi avait senti venir le danger ? Elle continua à suivre la messe. Elle regarda vers Christabelle et lui sourit. Il fallait qu'elle lui parle du danger que représentait Fenry.

Plus la cérémonie s'avançait plus le prêtre se faisait menaçant et impérieux. Il fallait obéir et ne pas faire un seul écart. Marianne avait déjà entendu ça dans la bouche de Sir Percy et surtout dans celle de son cousin. Ce n'était pas le moment que Jean envoie un autre homme à lui dans la région. Le Shérif avait déjà tendance à se montrer plus dure et cruel depuis que Percy était là alors avec un nouveau chien de garde de Jean, ça deviendrait vite l'enfer. Mais peut-être que pour une fois leurs intérêts ne divergeraient pas et qu'elle pourrait convaincre Guy de marcher avec elle. Il fallait rétablir l'équilibre au plus vite ou cette marmite déborderait très vite.

Une fois la cérémonie terminée, elle se leva suivit de Betty et se dirigea vers Christabelle. Elle voulait remercier son amie.


"- Christabelle. Excuse-moi de t'avoir un peu abandonner ce matin. Je voulais te dire merci pour tout ce que tu fais. Tu n'es pas obligée et pourtant tu m'aides toujours. Alors merci."

Elle sourit à son amie. Puis observa que Guy venait de rentrer dans l'église accompagné de Percy. Ils se dirigeaient vers le Shérif avec l'air sérieux et pourtant fier d'eux.

_________________



fondatrice de la SCMPDQSLP fiche mise à jour le 17 Septembre 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://fairyclochettewd.skyblog.com
Theodor
avatar
Rapporteur de Robin
Messages : 135
Date d'inscription : 20/04/2009
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mar 15 Mai - 9:50

Theodor était resté sagement assis prés de Christabelle durant toute la durée de la messe en asseyent de comprendre a quoi servait cette cérémonie. Avant que ses parents ne meurt, quand il habitait encore avec eux, le jeune garçon avait souvent essayé de prié le seigneur pour que la richesse soit apporté à sa famille qui vivait très pauvrement mais hélas, le ciel ne semblait pas avoir entendu ses prières et ses parents étaient à pressent mort et n'avaient jamais connu la moindre richesse hormis celle de l'amour et de la famille. A cause de cella, Theo doutait un peu de dieu et se demandait souvent si les prières servaient à quelque choses. Il y avait temps de pauvres et d'injustices dans ce monde et cella rendait parfois le jeune Garonne très triste parce qu'il n'aimait pas le injustices et voir des gens souffrir.

Durant la messe, Theodor regardait de temps à autres Marianne qui était installé un peu plus loin et il faisait de temps à autres de petit cou-cou à la jeune Betty et lui rendait ses sourires. IL était resté quelques temps seul dans les rues et dans le désarrois mais, il avait maintenant l’impression d'avoir trouvé une famille sur qui compter et il se sentait moins seul. Né en moins, le danger était pressent et il le savait et avait par conséquent accepté la proposition de Christabelle qui lui avait demandé de rester à l’orphelinat avec la sœur Françoise, les sœurs, d' autres enfants et Betty qu'il protégerait du mieux qu'il pourrait. Marianne et Christabelle allait lui manquer et plus particulièrement cette dernière qu'il voyait comme une mère et qui avait su le rassuré dans ses craintes et interrogations.

Quand la messe se termina et que les gens commençait à quitter l’église, Theodor se leva suivit sa nouvelle famille un petit moment. Quand les deux jeune femmes commençaient à parler ensemble, Theodor pris Betty part la main et s'adressa à Marianne et Christabelle. Il était temps pour lui de les quitter et de se rendre au prés de la sœur Françoise qu'il connaissait déjà un peu. Il s'était échappé de l’orphelinat et maintenant qu'il allait revenir il devait des excuses à la sœur et voulait aussi lui présenter Betty.

" Je vais aller voir sœur Françoise et lui demander si je peux revenir à l'orphelinat avec Betty. Je vous remercie d'avoir été gentille avec moi et j’espère que ça ira pour vous."

Il embrassa Marianne et sauta au coup de Christabelle en la remerciant une fois de plus et lui demanda de venir le voir aussi souvent que possible. Il lâcha ensuite la main de Betty pour qu'elle puisse dire au revoir au deux jeunes femmes et se rendit au prés de la sœur Françoise en indiquant à Betty de le rejoindre des qu’elle aurait dit au revoir. Il chercha la sœur du regard et quand il l’aperçut il rapprocha d'elle, se doutant également que Marianne et Christabelle iraient saluer la sœur et probablement discuter un peu avec elle. Une fois devant la sœur, Theodor la salua et lui fit un grand sourire un peu timide et honteux de l'avoir ainsi quitté la dernière fois.

" Bonjour sœur Françoise, je..heuu.. je suis désolé de m’être sauvé la dernière fois, Lady Christabelle et Marianne mon dit que je pouvait revenir au prêt de vous avec la petite fille qui est avec eux. La dernière fois je me suis sauvé parce que quand j’ai entendu le docteur dire que j’étais très malade, j'ai eu un peu peur. Je suis désolé je ne recommencerait pas."

Theodor embrassa la sœur Françoise et rejoignit le groupes d'enfants qui l’accompagnait.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Christabelle
avatar
Meilleure Amie de Marianne
Messages : 644
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 27
Localisation : Château de Nottingham

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous] Mar 15 Mai - 17:06

La messe terminee, Christabelle se leva et laissa sortir les gens souhaitant quitter l'édifice. Elle observa les personnes s'en aller sans dire un mot, essayant de voir si Fenry avait été présent, mais nul trace de lui. Elle posa alors son regard sur le jeune garçon qui l'accompagnait. Elle avait un certain mal à se faire à l'idée qu'il irait à l'orphelinat, il n'était pas normal qu'un garçon de cet âge se retrouve orphelin de cette manière. Elle aurait faire plus pour le petit Theodor, mais elle savait aussi que ça place était auprès de soeur Françoise et il y serait en sécurité. Elle soupira et sourit à l'enfant avant d'être rejoins par Marianne et sa filleule. Elle sourit à son amie qui prit la parole immédiatement.

"- Christabelle. Excuse-moi de t'avoir un peu abandonner ce matin. Je voulais te dire merci pour tout ce que tu fais. Tu n'es pas obligée et pourtant tu m'aides toujours. Alors merci."


La jeune femme sourit alors plus franchement, elle savait ce que signifiait être l'amie de Marianne. Et jamais elle n'avait regretté lui avoir donné son amitié, loin de là elle en était extrêmement fière. Même si souvent, elle se sentait inutile face au courage et à la force de Marianne. Mais elle était son amie sa meilleure amie et elle était prête à tout pour la garder.

"-Tu n'as pas à me remercier Marianne, nous sommes amies. Je serait toujours là pour toi quoi qu'il arrive tu le sais. Et puis ne t'en fait pas, je n'était pas seule, j'avais de la compagnie grâce au jeune Theo et j'ai également fait la connaissance notre prêtre..."

Christabelle donnerait ses impressions à Marianne sur le prêtre une fois qu'elles seraient seules. Inutile que les autres personnes sachent ce qu'elle pouvait penser de cet homme. C'est alors que Theodor prit la main de la jeune Betty et se planter devant les deux jeunes femmes.

" Je vais aller voir sœur Françoise et lui demander si je peux revenir à l'orphelinat avec Betty. Je vous remercie d'avoir été gentille avec moi et j’espère que ça ira pour vous."


La jeune femme en eut le souffle coupé, elle n'avait pas prévu qu'il parte ainsi. Elle l'observa embrasser Marianne puis il se jeta à son coup. Christabelle sourit et le serra aussi fort qu'elle le put contre elle. Le jeune garçon la remercia une fois de plus et lui demanda d'aller le voir.

"-Je te promets de venir de te voir très souvent. Prends bien soin de toi."

Elle le relâcha et l'observa s'éloigner et rejoindre soeur Françoise, il allait lui manquer. Elle irait parler à la religieuse plus tard. Elle se tourna vers Marianne et Betty et fronça les sourcils, si la jeune fille devait aller à l'orphelinat c'est que Marianne pressentait un danger. Christabelle n'aimait pas ça, qu'allait-il encore arrivait ? Elle devrait lui poser la question plus tard, seule à seule.

_________________


Spoiler:
 



Membres de la  SCMPDQSLP
Membre de la CQS
Revenir en haut Aller en bas
http://lalouve-feerique.skyrock.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La messe de Pâques [Ouvert à tous]

Revenir en haut Aller en bas

La messe de Pâques [Ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Zone RP Principale :: Nottingham :: La Ville :: L'Eglise-