AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

Isobel of Kent - Duchesse Diabolique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Isobel of Kent
avatar
Duchesse Diabolique
Messages : 19
Date d'inscription : 28/09/2015
Age : 27
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age: 30 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Isobel of Kent - Duchesse Diabolique. Lun 28 Sep - 16:58



Isobel of Kent
"Duchesse Diabolique"


Mon identité...



¤ NOM : Kent

¤ PRÉNOM : Isobel

¤ SEXE : Femme

¤ ÂGE : 30 ans

¤ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Dans le domaine familial du Kent, Angleterre du Nord. Née en l'an de grâce 1162.

¤ LIEU DE RÉSIDENCE : Château de Nottingham, son domaine ou la Cours du Prince Jean.

¤ CLAN : Noble.

¤ MÉTIER OU TITRE DE NOBLESSE : Duchesse de Kent.






Caractère


Description Psychologique

Isobel est froide. C’est la première chose que vous penserez d’elle la première fois que vous la verrez. Froide et impénétrable. Son visage, distant et impassible vous sera totalement hermétique. Ses yeux félins se contenteront de vous sonder profondément, vous donnant l’impression de passer sous une douche froide.
Puis un fin sourire carnassier étirera sa bouche sensuelle et vous ne saurez pas plus quoi penser. Est-elle en train de penser à vous empoisonner ou apprécie-t-elle tout simplement ce qu’elle voit ? Impossible de le dire.

Si d’aventure elle décide de se rapprocher de vous, dans l’intimité, et uniquement parce qu’elle l’aura décidé, elle se montrera comme une lionne : sensuelle et dangereuse à la fois. Il faudra sans cesse marcher sur des œufs en sa présence. Vous ne saurez jamais ce qu’elle attend, ce qu’elle souhaite… Sauf si elle vous le confie. A ce moment-là, en général, il est trop tard.

En société cependant, Isobel est aimable, presque chaleureuse, amusante et pleine d’intelligence. C’est une invitée de marque que tous ceux qui ne la connaissent pas apprécient et invitent régulièrement à leurs réceptions. Tout cela bien entendu n’est qu’un masque. Comment récupérer un maximum de confidences et de secrets si ce n’est en se constituant amie d’untel ou d’unetelle ?

En somme, Isobel a tellement de visages que sans doute, même elle parfois s’y perd. Mais rien n’est trop perfide ou mesquin pour parvenir à ses fins, quelles qu’elles soient.


Rêves & Ambitions

Isobel est venue officiellement pour aider le Shérif à se choisir une épouse pour assurer sa position à la tête de Nottingham. En réalité, elle cherche également à percer les secrets de la tour est, autrefois celle d’une sorcière qui habitait là.



Apparence


Description Physique

Isobel est grande pour l’époque : un mètre soixante-seize. Sur son domaine, on avait coutume de dire que que sa famille avait du sang de géant nordique dans les veines. C’est sans doute faux n’empêche qu’elle reste incroyablement grande.

Elle possède une longue chevelure ondulée et noire, aux reflets aile de corbeau. Elle en prend grand soin, étant fière de cette chevelure propre à sa famille. Elle les ornera souvent d'un diadème ou de perles tressées dans ses cheveux. Elle les arbore souvent détachés, libres et magnifiques.

Son visage anguleux garde un certain charme grâce à ses yeux félins verts et ors et à sa bouche rebelle. Elle peut paraitre effrayante mais possède ce charme magnétique qui vous empêche de détourner le regard de son visage. Sa peau d'albatre est parfois à la limite de la paleur maladive mais semble douce au toucher.

Isobel, malgré sa grande taille, possède quelques formes appréciables souvent dissimulées sous des vêtements longs et amples. En effet la lady ne se contente pas de porter des robes, elle y ajoutera souvent châle, pelisse ou manteau léger aux manches fendues trainant au sol.
Toutes sa garde robe est constituée de vêtements couteux et soignés incrustés de pierreries fines et de fils d’argent. Les coloris sont variés, Isobel ne se refuse rien.


Signes praticuliers

Isobel boite légèrement, une ancienne blessure due à une chute de cheval qui la fait souffrir quand il pleut ou qu’il fait humide.



Votre Vie

Famille & proches

Isobel a été mariée quatre fois, la première fois à quatorze ans. Tous ses maris sont morts de façons si mystérieuses qu’elle n’a plus reçu de demande en mariage depuis son dernier veuvage.
Ses parents sont morts peu après son premier mariage, de vieillesse.
Elle a un frère jumeau, Peter of Kent, qui est un peu débile. Pour le sauvegarder du monde, elle l’a placé dans un monastère à la mort de leurs parents. Isobel l’aime profondément et va lui rendre visite aussi souvent qu’elle le peut.


Histoire

Isobel et son frère sont nés par un jour de pluie dans le riche domaine de Kent. Sa mère, déjà presque incapable d’avoir des enfants, avait fait appel aux simples et aux pouvoirs d’une sorcière du village pour être bénie et ainsi déjouer les plans de Dieu.

En paiement, elle avait accepté que son premier enfant reçoive l’enseignement obscur de la vieille femme. Ainsi, tandis que le frère malingre et idiot de la petite fille, Peter, était béni par tous les prêtres de la région afin de lui rendre son esprit, sans succès, elle apprenait elle à empoisonner, invoquer et maudire.
Plus son frère était choyé, plus elle était délaissée, ses parents ayant honte de ce qu’elle devenait, lui payant toutefois une éducation de petite fille modèle. Elle apprit à sourire, à lire, chanter, converser, faire la révérence… Et il fallait bien admettre qu’Isobel était douée pour ça.

Les jours passaient et la différence d’affection entre Peter et elle se creusait. Cependant la petite fille esseulée adorait son frère. Après tout, il était une partie de son âme, comme la sorcière lui avait dit. Il était la bonté qu’elle n’aurait jamais. Alors elle l’adorait et se sentait toujours meilleure quand elle était près de lui. Peter l’aimait aussi, refusait qu’elle s’en aille et faisait des crises quand elle ne venait pas le voir assez souvent. Ses parents avaient beau essayer de les séparer, craignant pour l’âme du garçon, les jumeaux étaient affectivement inséparables.

Un jour, à l’aube de ses douze ans, son père et sa mère la firent venir. Ils lui annoncèrent qu’elle allait être mariée à un vassal récalcitrant pour apaiser les tentions. Elle sourit paisiblement et se contenta de hocher la tête. Ses parents ne furent pas dupes et continuèrent leur traitement distant.

Quand elle fut en âge, on la maria à un homme de quarante ans. Elle en avait quatorze. Le vassal, un rustre qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez, s’enivra le soir de leurs noces si bien qu’il fut incapable de les consommer. Isobel, effrayée malgré sa froideur extérieure, en fut reconnaissante à l’homme.
Deux ans passèrent et la jeune fille devenait de plus en plus belle. Son mari, qui ne l’avait jamais ni touchée, ni regardée jusqu’alors, commença à la voir comme un homme et une nuit la prit rudement. Elle saigna et le mariage, ainsi consommé, fut complet.
Le vassal mourut un mois plus tard, d’une maladie incurable qui lui avait rongé les entrailles dans la douleur sans interruption pendant trente jours. Veuve pour la première fois, Isobel ne versa pas une larme mais porta le noir comme convenu.
Dans le même temps, rappelés à Dieu, ses parents décédèrent et elle devint alors la Duchesse de Kent.

Pour mettre son frère en sûreté et le protéger de son influence néfaste, elle envoya Peter dans un monastère sur ses terres et fit en sorte qu’il soit le mieux traité possible.
Elle espérait qu’un séjour prolongé dans la lumière du Seigneur l’aiderait à retrouver son esprit perdu mais rien n’y fit et elle se résolu à le laisser là-bas, loin des horreurs du monde.

Cependant qu’elle grandissait encore, la rumeur de sa sombre beauté se répandit et elle reçut de nombreuses demandes en mariage. Elle choisit le plus riche, un noble du comté voisin et l’épousa. Le mariage dura trois ans à la suite de quoi son mari mourut, empalé par les bois d’un cerf que les hommes de la chasse qualifièrent « d’immortel ».
Elle reprit une seconde fois les habits du deuil sans toutefois pleurer.

Elle continuait se faisant les visites à son frère, qui semblait aller de pire en pire. Les frères du monastère lui annoncèrent qu’étant né mal formé, Dieu avait décidé de le rappeler avant elle afin de le guérir au Ciel.
Furieuse, elle repartit, froide et déterminée à trouver une autre solution.

Elle accepta un an plus tard une troisième demande en mariage et épousa cette fois un galant de la Cours qui n’avait pas de terres mais un titre et des accès auprès des Grands du royaume. Ce mariage durant quatre ans. Puis le galant mourut, égorgé par une maitresse jalouse d’une autre. Il se murmura que la rumeur qui avait poussé la meurtrière à passer à l’acte lui avait été soufflée par l’épouse bafouée elle-même. La meurtrière fut retrouvée noyée dans la beignoire de sa suite, une lettre d’excuse à ses côtés.
La veuve prit une troisième fois le noir et ne pleura pas plus que les deux premières fois.

Ses entrées dans les hautes sphères ayant aidé, Isobel se mit à chercher discrètement des traces de savoir obscur et mystique pour essayer de maintenir son frère en vie. Elle avait beau être discrète, il se murmura peu de temps après son entrée à la Cours qu’elle était en fait une sorcière.

Un dernier prétendant, peu effrayé par les rumeurs mais attiré par la beauté de la dame et par ses possessions matérielles et terrestres fit son entrée. Il était noble étranger souhaitant s’installer en Angleterre. Le mariage durant cinq ans. Et il mourut, étranglé dans son sommeil par un ami d’enfance qui devait, comme il le confessa plus tard, prouver à sa bien-aimée sa valeur. Le nom qu’il donna à son amante était celui d’une morte. On le crut fou et il fut pendu en place publique.
Isobel porta le noir pour la quatrième fois et ne pleura toujours pas.

Les rumeurs sur ses sombres pouvoirs s’intensifièrent et attirèrent à elle l’attention de Jean Sans-Terre qui en fit une de ses favorites. Elle devint sa maitresse pendant un an avant de lui susurrer l’idée que, si le Shérif de Nottingham prenait épouse alors sans doute serait-il plus à même de se faire obéir.
Le Prince trouva l’idée attrayante et l’envoya en émissaire de charme pour aider son sous-fifre incapable à trouver son futur parti. Il lui accorda par la même carte blanche.

Ce qu’il ignorait c’est que dans le château de Nottingham, quelques temps auparavant avait vécu une sorcière puissante qui avait depuis disparut. Mais Isobel ne désespérait pas de trouver dans cette ville crasseuse la solution à la survie de son frère, dut elle invoquer Satan lui même. Elle était prête à tout.



Derrière l'écran...


¤ Quel est ton pseudo? : Cad, Siwan, Louis... Oui je sais, encore un perso huhu.
¤ Quel est ton âge? : Née en 1990, comme d’hab.
¤ Crédits de l'avatar : Katie McGrath as Morgana Pendragon, série Merlin BBC.

¤ Comment as-tu découvert ce forum? : Par Ariane !
¤ Comment trouves-tu l'intrigue de ce forum? : Top !
¤ Comment trouves-tu le design de ce forum? : Magnifique !

¤ As-tu lu le règlement? : [Code Ok by Cad]
¤ As-tu vu le tchat? : Yes sir !
¤ Sais-tu comment voter pour le forum? : Yes sir !

¤ As-tu des questions ou une demande particulière? : No sir !


©never-utopia & Aki

_________________
“Le mal a deux façons de nuire : en faisant le mal, et en faisant le bien. ”
Joseph Roux.
Revenir en haut Aller en bas

Isobel of Kent - Duchesse Diabolique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un post DIABOLIQUE!!!!
» Comment transformer une Duchesse en Abbesse
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Inès de Soltariel [Duchesse de Soltariel]
» Un kit pour la duchesse de Noailles-Norfolk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Annonce à la Population (Hors Jeu) :: Personnages :: Fiches Validées-