AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

Entrainement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Louis Vifargent
avatar
Maitre d'Arme de Gamwell
Messages : 180
Date d'inscription : 19/05/2008
Age : 27
Localisation : LYON

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Entrainement. Mer 22 Juil - 7:17

Arrow Alentours de Nottingham et de Sherwood > Gamwell > Manoir > Pièce principale


13 Mai 1192 – Matin de bonne heure


La veille, Louis avait fait porter le message contenant le contrat qui liait désormais Ariane et Gamwell. Pas peu fier de cet accord, il n’avait pas trainé à en écrire les termes et dès le lendemain, la tavernière verrait arriver chez elle les précieux bouts de parchemins.
Ayant noté en termes très précis la discussion qui avait eu lieu dans un livre de rapports qu’il prenait désormais soin de mettre à jour à chaque évènement important, il avait glissé son exemplaire de parchemin entre les pages, le collant à l’aide d’une bout de cire fondue.
Actuellement, il n’avait pas de blason, sa chevalière ainsi que ses effets personnels datant du temps où il était encore chevalier nommé, ayant été vendus ou perdus dans le désert. Il avait fait appel au forgeron de Gamwell, Herbert, pour lui confectionner une nouvelle chevalière.

En attendant, le jeune homme s’était levé à l’aube pour honorer une autre demande, qu’il avait hélas longtemps négligée, celle d’entrainer les hommes d’Edwinstowe au combat. Entre son combat au campement des hors-la-lois, son emprisonnement puis son rétablissement, sa maladie… Il n’avait pour ainsi dire pas trouvé le temps de respecter sa promesse. A présent qu’il était officiellement en charge de Gamwell, mais aussi, par extension, de Locksley, il prenait à cœur de tenir ses engagements, afin d’être homme d’honneur.

A cheval donc, sur son alezan Ripaille, il allait au pas, profitant du soleil qui se levait sur le monde. Sur le chemin qui menait au village de bucherons, il flânait, laissant sa monture aller tranquillement tandis que ses propres pensées vagabondaient ça et là.
Il se demandait où avait bien pu disparaitre John, lui qui avait tant sacrifié pour retrouver son domaine, quitte à trahir son entourage. Il avait finalement obtenu ce qu’il avait tant désiré, était rentré chez lui… Et avait subitement disparut, un matin, sans rien dire à personne. De nombreuses rumeurs couraient à Gamwell, certains disaient qu’il s’était pendu à un arbre, là-bas, dans la foret, trop honteux de sa trahison pour continuer. D’autres avançaient qu’il était simplement parti à la recherche de son frère ainé, Edward, véritable seigneur des domaines… Les on-dit allaient bon train mais impossible en réalité de démêler le vrai du faux.

Ses pensées allèrent ensuite à Ariane, leur dernière entrevue, bien que clairement joyeuse et amicale, lui avait quand même donné à réfléchir. Il regrettait presque d’être parti de la taverne, il avait l’impression d’avoir trahi la jeune tenancière d’une certaine façon. Mais à présent, il commençait à prendre ses marques à Gamwell, les gens commençaient à retenir son nom, à lui sourire poliment… Il devait le reconnaitre, il se plaisait à jouer les petits chefs… Tant que cela durerait.
Mais la jeune femme, dans les étreintes qu’ils avaient échangées, avec parut troublée parfois, la rougeur de ses joues trahissant un émoi selon lui pas seulement du aux retrouvailles… Secouant la tête, il se morigéna. Il se faisait encore des idées… Et de toute façon à présent, cela n’avait plus d’importance. Il avait des responsabilités. Tant qu’il était encore chevalier sans nom et sans terres, il pouvait la courtiser comme un homme du peuple… A présent… A présent il la couvrirait de honte à se comporter de la sorte.

Secouant de nouveau la tête, il soupira et releva la tête pour apercevoir, au détour d’un petit virage, les bâtisses de bois et de chaux des habitants de la bourgade. Retrouvant sa bonne humeur contagieuse, il récupéra son sourire et mit Ripaille au petit trot pour arriver plus vite.
Il était tôt et pourtant tout le monde était déjà au travail, les femmes à nettoyer le linge ou à cuisiner les repas, les hommes se préparaient à partir couper du bois avec leur chariots tirés par des mulets ou leur chevaux de trait, de bêtes robustes et pommelées.

Le premier à l’apercevoir fut Teddy, le petit garçon rachitique à la maladie de cœur. Poussant une exclamation ravie, il se précipita en courant vers lui et lui attrapa la bride, comme un bon palefrenier. Rigolant doucement, Louis mit pied à terre et lui ébouriffa les cheveux affectueusement.
Teddy était maigre mais il avait l’air en forme, les cernes sous ses yeux presque gommées. Il ne mangeait pas à sa faim, mais il mangeait. Et les racines toniques faisaient des merveilles. Prenant la parole haut et fort tandis que les gens s’approchaient, le reconnaissant, il s’expliqua en ces termes :


« Bonnes gens d’Edwinstowe, je suis venu à vous, en ce mercredi, et comme tous les mercredis à venir, afin de tenir ma promesse faite à Edwin, l’ancien. Je suis ici pour entrainer les hommes à se battre, à défendre leurs terres, leurs femmes et leurs enfants. Moi Louis Vifargent, maitre d’arme de Gamwell et Locksley, vous le jure sur mon honneur retrouvé. »

Les bonnes gens restèrent un moment silencieux puis Edwin, encore plus vieux et courbé que la dernière fois qu’il l’avait vu, prit sa main et la serra faiblement en souriant. Les mots ne furent pas nécessaire pour exprimer sa gratitude, Louis l’avait bien comprit.
Souriant à son tour, il se tourna vers les hommes, les sépara en deux groupes, l’un irait couper du bois comme prévu, l’autre commencerait à s’entrainer.

_________________
Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.
[François de La Rochefoucauld]
Revenir en haut Aller en bas
Anya
avatar
Hors-la-loi
Messages : 7
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Entrainement. Sam 26 Sep - 16:34

13 Mai 1192 – Matin



Cela faisait maintenant sept mois que le fiancé de Anya était décédé et la jeune femme souffrait toujours autant. Elle n'avait qu'un objectif en tête, tuer les responsables de cette douleur, avec en premier lieu, le chef de cette meute de chiens enragés qui avait assassiné celui qu'elle aimait.

Anya avait donc prit les routes d'Angleterre pour retrouver ces hommes et assouvir sa vengeance. Son voyage à Londres s'était révélé plus que décevant, Sir Percy et ses compagnons n'étaient plus en ville. Ils avaient été envoyés dans le comté de Nottingham, si elle devait se rendre là-bas pour se venger alors, elle irait à Nottingham. De plus elle avait entendu parler de ce groupe de hors-la-loi mené par ce dénommé Robin de Bois. Sa renommée n'était plus à faire dans tout le pays. Anya espérait pouvoir le rencontrer, peut être pourrait-il même lui être d'une quelconque aide pour sa vengeance.

La jeune femme ne pouvait nier que son voyage l'avait plus que fatigué et elle rêvait que d'une chose arriver enfin à mettre la main sur ces hors-la-loi.Si ils n'acceptaient pas de l'aider, elle pourrait toujours les rejoindre, si ce qui lui était venu aux oreilles était vrai alors leur cause était bonne. Et Anya voulait se rendre utile.

Elle arriva enfin dans un petit village, son baluchon sur l'épaule, elle ne passait pas inaperçue. Mais de toute évidence il y avait de l'animation ce qui l'arrangeait, elle s'était rendu compte que les étrangers n'était pas toujours bien vu. Un homme semblait retenir l'attention de tous les villageois. Anya s'approcha discrètement et écouta le petit discours de l'homme.

Elle apprit ainsi le nom du village et le nom du maître d'armes. Elle se mit de côté et déposa son baluchon pour observer l'entraînement qu'il proposait. Cela lui ferait peut être un peu de bien de voir une scéance d'entraînement. Anya avait fait en sorte de s'entraîner tous les jours mais seule ce n'était pas le meilleur moment pour garder un bon niveau de combat.

Bien sûr elle aurait préféré prendre une part plus active à l'entraînement mais ce serait mal vu, sans aucun doute alors resta immobile et observa en silence, espérant rester inaperçue. 
Revenir en haut Aller en bas
Louis Vifargent
avatar
Maitre d'Arme de Gamwell
Messages : 180
Date d'inscription : 19/05/2008
Age : 27
Localisation : LYON

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Entrainement. Dim 27 Sep - 8:17

Louis avait enlevé sa pelisse et se battait à présent bâton contre bâton face à un homme du village des bucherons. Il y allait doucement, laissant son adversaire tester ses prises, tenter des attaques pour le moment maladroites mais qu’il ne manquerait pas d’améliorer plus tard. Souriant, le chevalier l’encourageait, lui donnait des conseils sur ses jambes, la position de sa main, ses réflexes.

Après un petit moment de ce traitement, le bucheron, un solide gaillard aimable, demanda grâce et Louis opina du chef en se redressant. Laissant son élève du jour aller s’affaler sur un banc sommaire près de là, le noble se mit à regarder les autres du groupe tenter avec plus ou moins de succès d’appliquer ses conseils.
Esquivant les frappes maladroites, il redressait le bras d’untel, enjoignait un autre de ralentir, encore un de ne jamais croiser ses jambes…

Il n’avait jamais été professeur mais Louis prenait plaisir à l’exercice. Il savait qu’il y avait du boulot, un entrainement à l’épée n’était jamais rapide et aisé, même pour ceux qui avaient des prédispositions. Il leur faudrait au moins six mois d’apprentissage intensif voir même un an pour les moins intuitifs. Et encore. Même comme ça il n’était pas impossible qu’ils se fassent rosser bien avant par les hommes de Vasey.
Le chevalier les avait prévenu que si les chiens du Shérif venaient, il leur faudrait obéir, au moins encore un peu. Pour le moment, ils étaient loin de pouvoir se défendre et tout ce qu’ils obtiendraient en se battant serait des mains coupées et des pendaisons.

L’entrainement allait bon train sous le regard enthousiaste d’Edwin, l’ancien. Le vieil homme était assit sur un tabouret un peu à l’écart et regardait tous ses protégés se battre pour tenter de sauvegarder leur famille. Son regard vif analysait chaque mouvement comme s’il pouvait voir les défauts de chacun et apporter son aide.
Malheureusement le vieil homme ne pouvait déjà plus se déplacer sans canne. Louis avait parlé à un des hommes qui lui avait confié que si l’hiver était un peu trop rude, avec leurs maigres réserves de nourriture, le vieillard ne passerait pas un an de plus. Ses jours étaient comptés mais tous lui vouaient un respect profond et indéfectible. Jusqu’à la fin. Louis ne les comprenait que trop bien.

Il allait s’en retourner à l’entrainement quand il aperçut Teddy parler à une jeune femme. Visiblement celle-ci n’était pas du village au vu du baluchon qu’elle se promenait. S’approchant, il tendit l’oreille et entendit le petit garçon curieux demander :


« Vous êtes qui ? Vous êtes pas là pour nous faire du mal ou nous espionner hein ? J’veux pas que mon papa et ma maman aient des ennuis moi…
- Calme-toi Teddy, je ne pense pas que cette damoiselle soit d’ici. Vas chercher Edwin veux-tu ?
- D’accord ! »


Et le gamin partit en courant chercher le doyen du village.
Se faisant, Louis détailla la jeune femme. Mince et élancée, des cernes sous les yeux, elle avait l’air jeune, loin de chez elle et épuisée. Cependant il se méfiait de toute personne qu’il ne connaissait pas un minimum.

Croisant les bras, il lui fit cependant un petit sourire, un brin amusé, comme d’habitude, et attendit qu’Edwin parvienne jusqu’à eux pour reprendre la conversation qui n’avait, somme toute, pas commencé.


« Edwin, je pense que vous avez une invitée. Mais comme elle assiste manifestement à mon entrainement, permettez que je me joigne à la conversation.
- Oui, oui bien entendu… Mademoiselle, je suis Edwin, le chef de ce village… Bienvenue… Puis-je savoir votre nom et ce qui vous amène par ici ? Comprenez notre méfiance, mais ce que nous faisons ici n’est pas bien vu à Nottingham. »


Louis espérait que cette entrée en matière serait assez délicate pour la demoiselle. Derrière lui les bucherons commençaient à se rapprocher, tentant de savoir ce qui se passait.

_________________
Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.
[François de La Rochefoucauld]
Revenir en haut Aller en bas
Anya
avatar
Hors-la-loi
Messages : 7
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Entrainement. Ven 9 Oct - 16:47

Anya observait avec attention l’entraînement qui se déroulait sous ses yeux. Elle sourit en voyant les vieillards mettre autant d'ardeur dans leurs mouvements. Ils semblaient mettre toutes leurs forces pour apprendre ou réapprendre les attaques et les parades pour sauver leurs vies et celles de leurs familles.

Tout paraissait bien se passer pour la jeune femme, personne ne donnait l'impression de se souciait d'elle. Et elle devait bien avouer qu'elle en était bien heureuse. Il n'était jamais simple pour elle d'expliquer sa venu dans de nouveau village. Elle n'était pas très douée pour les mensonges mais ne sachant à qui elle avait à faire en face d'elle, c'était souvent cela qu'elle devait faire, mentir aux gens sur la raison de sa venu dans ce coin de l'Angleterre.

Finalement un jeune garçon la remarqua et s'approcha d'elle. Elle grimaça légèrement et recula de quelques pas, si il commençait à lui parler ses parents s'en mêlerait et ainsi de suite. Le début des ennuis allaient commencer pour elle. Le garçonnet commença tout de suite à l'attaquer de questions. Qui était-elle ? Est ce qu'elle voulait leur faire du mal ? Les espionner ? … Et bien lui aussi se montrait suspicieux envers les inconnus, décidément cette partie du pays paraissait bien pire que la d'où elle venait.  

L'instructeur les rejoignit, Anya se retrouvait dans une situation plus que difficile. Et qui pouvait bien être cet Edwin?.. L'homme resta près d'elle en souriant, il semblait amusé. La jeune femme ne savait pas très bien quelle attitude adopter, la défense pouvait être mal prit mais ne pas se tenir prête à tout pouvait être dangereux pour elle. Même si ils n'avaient pas l'air menaçant.

Un vieil homme arriva avec le garçon qui l'avait repéré. Il se présenta comme le chef du village et elle se détendit légèrement en comprenant qu'ils n'étaient pas réellement dans les règles eux non plus. Elle acquiesça et sourit légèrement à son tour.


"-Je me nomme Anya et je vient d'un petit village proche de Stonehenge. Je ne dirais rien sur ce que vous faites ici. Rassurez vous. Je viens tout juste d'arriver dans le comté après des jours et des jours de marche... Je ne voulait pas vous déranger durant votre entraînement."


Elle hésita un instant, devait-elle jouer cartes sur table comme le dénommé Edwin venait de faire et leurs dire la raison de sa venu ici? C'était une chose de s'entraîner en cachette des soldats du Shérif, s'en était une autre d'avouer qu'elle était ici pour tuer un noble et rejoindre les hors-la-loi. Mais elle pouvait toujours parler de sa vengeance..

"-Je suis à la recherche des hommes qui ont, elle se tut en observant le petit garçon puis reprit, les hommes qui ont tué mon fiancé. "

Anya qui s'était concentré sur le vieil Edwin remarqua que les hommes du village avaient cessé leurs activités pour se rapprocher et écouter leur conversation. Si ils ne croyaient pas ses dires, elle se retrouverait en très mauvaise posture..
Revenir en haut Aller en bas
Louis Vifargent
avatar
Maitre d'Arme de Gamwell
Messages : 180
Date d'inscription : 19/05/2008
Age : 27
Localisation : LYON

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Entrainement. Sam 10 Oct - 13:20

Louis observait la demoiselle d’un œil neutre. Il ne pensait qu’une jeune fille seule et à l’évidence peu riche pourrait réellement leur faire du tord. Même si elle allait voir le Shérif pour tout rapporter, au mieux celui-ci se moquerait d’elle, au pire il enverrait des soldats qui ne trouveraient rien. Ils n’avaient pas grand-chose à craindre à part une suspicion accrue de la part des têtes pensantes de Nottingham.

Quand Edwin lui parla, jouant carte sur table immédiatement, le jeune chevalier sourit un peu. Il n’y avait que le vieil homme pour parler de manière aussi franche. Mais Louis le soupçonnait d’être assez vieux pour avoir développé une espèce de don qui lui permettait de savoir à qui il avait affaire… Ou bien était-il tellement vieux que sa connaissance des gens était tout simplement meilleure que la sienne. C’était bien possible.

Quand la demoiselle parla après un silence suspicieux, elle s’exprima d’une voix claire, franche à son tour. Anya. Et elle venait de loin visiblement. Louis n’était pas très doué en géographie, même depuis qu’il avait retrouvé ses souvenirs, mais il partait du principe que comme il ne connaissait pas ce nom de Stonehenge, ce ne devait pas être la porte à côté, ou du moins, pas dans le Nottinghamshire.

Elle leur promit de ne rien dire de leur entrainements et bizarrement, Louis se prit à la croire. Pourquoi pas après tout. Elle n’avait vraiment pas l’air méchant…
Quand elle leur révéla qu’elle était pour vengeance, le chevalier lâcha une petite exclamation désabusée. Décidément la vengeance était une véritable épidémie… Il ne manquait plus que ce soient les hommes du Shérif et ce serait le pompon.

Se redressant, il posa une main sur l’épaule d’Edwin, montrant ainsi son soutien. L’épaule du vieillard était fragile sous ses doigts mais il ne cilla pas et déclara d’une voix paisible :


« Edwin je pense que vous pourriez offrir, en fonction de vos ressources, le couvert et le gîte à cette demoiselle, si elle le souhaite.
- Oui en effet, Bonnie, apporte nous de quoi remplir un ventre qui a longtemps voyagé !
- Bien. Anya, permettez que je vous appelle ainsi. Les assassins de votre fiancé… Savez-vous s’ils sont les soldats d’un corps d’armes ou si ce sont simplement des bandits de grands chemins ? »

Il ne voulait pas presser la demoiselle mais son histoire était intéressante et il voulait en savoir un peu plus. Déjà parce que si elle comptait rester dans le coin un moment, il faudrait savoir dans quel camp elle se trouvait et deuxièmement parce qu’il était curieux de découvrir si sa fable tenait la route ou pas. Après tout, même si elle semblait sincère, elle pouvait tout à fait mentir pour une raison obscure.

Quand Bonnie, une femme d’un certain âge forte et robuste rapporta une demi-miche de pain avec du miel et du lait de chèvre, Louis la remercia d’un sourire et récupéra le tout pour le tendre à la demoiselle avec un air interrogateur.

Derrière eux les hommes se rapprochaient, ayant constaté la disparition de leur entraineur du jour. Louis se retourna et tapotant sur l’épaule d’Edwin pour qu’il rassure ses hommes. Lui n’était là qu’en renfort, pour les entrainer, il refusait le droit de s’approprier le commandement du village sous prétexte qu’il était noble.
Le chef du village fit face à ses habitants et leur dit d’une voix forte et ferme malgré son âge :

« Tout va bien, j’apporte le gîte et le couvert à cette jeune femme, le temps qu’elle se repose de son long voyage et qu’elle reparte où bon lui semblera. »

Ainsi la décision du vieil homme était prise. Il hébergerait Anya pour la journée et la nuit si elle le souhaitait puis elle devrait repartir. Louis n’avait pas d’avis à émettre sur la question et il garda le silence. Les hommes opinèrent du chef, rassurés, et sur un geste d’Edwin, se remirent à l’entrainement.

_________________
Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.
[François de La Rochefoucauld]


Dernière édition par Louis Vifargent le Jeu 2 Mar - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anya
avatar
Hors-la-loi
Messages : 7
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau RP:
4/5  (4/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Entrainement. Mar 27 Oct - 16:40

Elle sourit plus franchement quand on lui proposa une petite collation. Cela lui ferait du bien, elle devait bien l'avouer. Cela faisait des jours qu'elle ne se nourrissait que de baies, qui se faisait encore rare dans les bois, et d'eau. Alors ne serait ce qu'un morceau de pain même rassie lui ferait bien plaisir.

Anya fut plus qu'étonnée de voir qu'en réalité ces gens pouvaient être accueillant malgré leurs doutes et leur méfiance. Même à Londres, elle n'avait pas vraiment connu cela et ses maigres économies étaient pratiquement épuisée. Alors oui, elle accepterai avec un grand plaisir toutes nourritures qu'ils lui proposeraient.

La question qu'elle redoutait, venait d'être posée. Cela était une chose de s'entraîner au combat dans le dos des notables du coin mais s'en était une autre d'avouer vouloir en tuer. Mais après tout, vu ce qu'elle avait entendu dire des hors-la-loi de ce Comté, ce n'était pas vraiment quelque chose d'étranges.

Anya hésita quelques minutes avant de répondre. Elle risquait gros à avouer ses intentions mais les deux hommes qui la questionnaient lui semblait honnêtes et elle aimait pensée que son instinct ne la trompait que rarement, alors advienne que pourra.


« - Je sais qui ils sont, ceux sont des soldats. Ils sont aux ordres de Sir Percy et j'ai apprit qu'ils étaient venus dans votre Comté. Si j'ai un conseil à vous donner, rester loin de cet homme et de ses soldats, ils n'ont aucune pitié... »

Elle se tendit à nouveau en prononçant le nom du chevalier. Elle respira tranquillement pour retrouver son calme. Elle sourit quand une femme apporta un morceaux de pain avec du miel et du lait. Un véritable festin pour elle ! Elle acquiesça quand l'homme d'arme lui tendit les vivres et elle avala une longue gorgée de son verre.

Son sourire s'élargit quand elle vit les hommes du village retourner à leurs occupations quand leur chef indiqua qu'il lui offrait l'hospitalité. Elle croqua dans le pain et sentit son estomac se détendre.


«-Je ne sais comment vous remercier. Cela fait des jours que je n'avais pas mangé ainsi.»


Elle croqua à nouveau dans la miche de pain avec un bonheur non dissimulé. Anya ne savait pas si les habitants de ce village allait la laisser repartir ou bien si ils allaient la dénoncer auprès des autorités de Nottingham. Alors autant profiter du repas.
Revenir en haut Aller en bas
Personnages Non Joueurs
avatar
Personnage Non Joueur
Messages : 27
Date d'inscription : 04/06/2008
MessageSujet: Re: Entrainement. Ven 30 Oct - 16:41

Anna courait de toute la force de ses petites jambes. Elle avait un message très important à délivrer à m'sieur le maitre et comme c'était sa première mission capitale - Jessie lui avait dit - il fallait qu'elle soit à la hauteur !

Apercevant les premières maisons du petit village d'Edwinstowe, Anna accéléra mais, au moment ou sa gloire devait être totale, un caillou vicieux la fit tomber. S'étalant de tout son long, elle fit de son mieux pour ne pas pleurer mais la vue de ses mains et de ses genoux écorchés la firent craquer et elle se mit à geindre et à trembler de tout son petit corps.

Une dame du village l'aperçu et vint à sa rescousse, la prenant dans ses bras pour la cajoler. Ils connaissaient Anna ici, sa grande soeur, Jessie, était mariée à un bucheron et passait souvent les voir avec elle. Edwinstowe c'était sa deuxième maison.
Se laissant bercer, la petite fille oublia un instant sa mission capitale jusqu'à ce qu'elle apercoive le seigneur maitre au loin.

Bondissant des bras qui la calinaient, elle trottina jusqu'au chevalier et lui secoua le pantalon pour attirer son attention. Quand il posa ses yeux bleus sur elle, elle rougit, il était beau le seigneur maitre, toutes les filles du village se pavanaient quand il passait et elle, elle le trouvait tout pareil que les héros des histoires de milords et de miladies.

Il lui sourit, la reconnaissant, et se mit à sa hauteur en lui demandant ce qu'il y avait. Elle chercha ses mots un instant avant de bafouiller de sa petite voix :


"Ya ma soeur, Jessie, qu'est amie avec une servante du chateau, seigneur maitre, Lucy qu'elle s'appelle. Et bin Lucy a dit à ma soeur que le Shérif il voulait organiser un graaaaand tournoi. Elle lui a dit à ma soeur que ça pouvait peut-être vous aider !"

Tout en parlant, elle avait mimé le grand tournoi avec ses bras, se mettant sur la pointe des pieds pour accentuer la grandeur de l'évènement.
Le seigneur maitre la remercia et lui ébourriffa les cheveux avant de lui dire d'aller laver ses bobos avec la dame qui l'avait caliné.

Elle opina prestement et s'éloigna en trottinant, toute contente d'avoir réussi sa mission capitale .
Revenir en haut Aller en bas
Louis Vifargent
avatar
Maitre d'Arme de Gamwell
Messages : 180
Date d'inscription : 19/05/2008
Age : 27
Localisation : LYON

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Entrainement. Ven 14 Avr - 11:03

Louis sourit en voyant le plaisir non dissimulé sur le visage de la jeune femme quand elle se mit à manger le pain et le lait. Les bûcherons n’avaient pas grand chose mais ils avaients quelques pâturages et quelques potagers qui leur permettait de pouvoir manger un minimum. Ils étaient sous la protection d’une guilde londonienne qui était chargée de vendre leur production et qui les exonèrait de devoir payer des impôts à Locksley ou Gamwell. Ils n’étaient affiliés à aucun seigneur et ne devait donc d’impôts qu’au Shérif et à l’Eglise, ce qui était déjà bien assez. Mais ils respiraient un peu plus que les serfs des domaines voisins.

Quand la demoiselle répondit à sa question en nommant précisément son ennemi, Louis opina du chef, visiblement satisfait de la réponse. Décidément cette demoiselle en avait dans le ventre, accuser ainsi devant des inconnus un seigneur noble de la région, qui plus était, un seigneur brutal et qui avait une certaine puissance à cause de son groupe armé. Le chevalier se demanda un instant d’où venait à Anya une telle haine. Il avait dû se passer quelque chose de vraiment horrible.
Il songea un instant à sa vie en Terre Sainte et nota que décidément, une vie simple et paisible était quelque chose de difficile à trouver ces derniers temps.

Tandis que les hommes repartaient vaquer à leurs occupations, rassurés par la nature de la visiteuse, Edwin, décidant sans doute que la discussion était close, claudiqua jusqu’à sa maison et retourna s’asseoir sur son tabouret en bois usé et poli par le temps.
Louis se tourna alors vers Anya et lui offrit un sourire aimable avant de lui proposer :


“J’ai remarqué que vous aviez l’air intéressée par mon entrainement en arrivant, à défaut de pouvoir vous offrir mieux, je vous propose de vous joindre à nous ?”

Il lui laissa le temps de la réflexion en rejoignant ses élèves et recommença à donner des conseils par-ci par-là en attendant, peut-être, sa nouvelle recrue.
Il était en train de choisir sa prochaine victime quand une petite fille arriva en courant. Elle s’étala de tout son long juste avant l’entrée du village et se mit à pleurer, déconcentrant une bonne partie des bûcherons.
Mollie, une des femmes du village accouru auprès de la petite pour l’aider et la cajoler mais la petite bondit de ses bras pour aller tirer le pantalon du chevalier qui s’accroupit à son niveau et lui sourit. Il l’écouta attentivement tandis qu’elle débitait son message de sa voix enfantine et quand elle eut terminé, Louis lui ébouriffa les cheveux en la remerciant.


“Merci beaucoup pour avoir fait le chemin Anna. Tu es très courageuse. Maintenant va avec Mollie soigner tes bobos. Je ne veux pas que ta soeur Jessie s’inquiète en te voyant revenir toute en sang. Et tiens pour ta peine et celle de ta soeur. Tu partageras, tu me promets ?”

La petite opina prestement en glissant les deux pièces d’or qu’il lui avait donné dans la poche avant de son petit tablier. Puis elle repartir voir la dame qui fit un sourire au chevalier, lui signifiant qu’elle acceptait de s’occuper de l’enfant.

Se relevant, Louis resta songeur un instant. Alors comme ça, il allait y avoir un tournoi ? Le noble soupira en s’ébouriffant les cheveux. A tous les coups il allait devoir s’y rendre et s’y montrer. Il y a quelques années, il aurait adoré avoir une occasion de se pavaner devant ses dames. Mais tout cela lui semblait si loin maintenant. Il avait l’impression d’avoir prit cent ans depuis la Terre Sainte alors que ce n’était pas si vieux.
A présent l’idée d’un tournoi l’ennuyait plus qu’autre chose, ça allait encore chambouler tous ses plans. Après tout, il n’avait pas le temps pour ça, il avait deux domaines à gérer et à remettre à flot. Gamwell se maintenait grâce aux efforts de John, mais on ne pouvait pas en dire autant de Locksley.

Se tournant vers ses recrues, il leur sourit et se remit au travail. Le tournoi ne serait que dans une grosse douzaine de jours, il avait le temps de voir venir.

Arrow Le Tournoi du Shérif : la Tribune

_________________
Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.
[François de La Rochefoucauld]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entrainement.

Revenir en haut Aller en bas

Entrainement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» [hors de la cité]Entrainement de la milice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Zone RP Principale :: Forêt de Sherwood :: Edwinstowe-