AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

Retour aux sources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ariane Caldin
avatar
Tavernière
Messages : 695
Date d'inscription : 07/03/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Retour aux sources Mer 18 Fév - 12:24

Nottingham,


Cela faisait seulement quelques semaines qu'Ariane avait quitté ces lieux, pourtant, elle avait l'étrange impression de n'être jamais vraiment partie. Elle qui avait eu maintes et maintes fois l'occasion de voyager, elle se sentait toujours autant attirer par cette magnifique contrée. Malgré les conflits qui y régnaient et les peurs qui l'habitaient, jamais elle n'avait ressenti un tel besoin de rentrer "chez soi".

Puisque c'est bien ici qu'elle avait finalement trouvé un semblant d'indépendance et une véritable maison où vivre.
Les récents événements qui avaient causé son brusque départ, s'estompaient et les esprits devaient passer à d'autres tracas. Il était plus que temps qu'elle reprenne son affaire en main. Désormais, tout un établissement dépendait d'elle et il fallait qu'elle affronte ses erreurs et ses choix. La jeune femme ne pouvait plus se permettre de fuir. En requérant l'aide des hors-la-loi, elle avait clairement choisi à déterminer son camp et il allait être maintenant plus que difficile de jouer sur deux tableaux différents. Mais à présent qu'ils l'avaient aidée, elle et son ami Louis, elle ne pouvait plus reculer.

Traversant les rues et ruelles de la ville, Ariane remplissait ses yeux de souvenirs et de bons moments passer à les parcourir et une certaine euphorie la gagnait alors qu'elle réalisait peu à peu son retour aux sources. Jamais elle n'avait été aussi heureuse qu'entre ses murs. Tout comme jamais elle n'avait été aussi malheureuse. Mais l'un n'allait pas sans l'autre. Finalement cet endroit était le lieu où elle avait vécu en l'espace de quelques semaines bien plus que ce qu'elle avait pu vivre en des années.
C'était la ville idéale où s'installer définitivement.
Du moins le pensait-elle.

Quel ne fut son bonheur, lorsqu'elle se retrouva de nouveau devant les portes de sa taverne.
Elle ne réalisait pas alors ô combien son commerce lui avait manquée. Gravissant le pavillon, la chaleur la percuta de plein fouet lorsqu'elle pénétra de nouveau dans son antre. Ariane fut ravie de constater qu'il était plus ou moins rempli, même pour l'heure tardive de l'après-midi. L'établissement avait toujours de sa panache, et ce malgré son absence.

Son sourire s'élargit sur son visage lorsqu'elle aperçut Edara qui semblait voler entre les tables, gracieuse et joyeuse, tel un oiseau sauvage. Comme dans son souvenir, son amie resplendissait et témoignait d'une grande force. En quittant les lieux, Ariane lui avait accordée toute sa confiance en lui confiant la charge de l'auberge. Au vu de la clientèle, on pouvait facilement affirmer que la jeune femme avait parfaitement relever le défi.


"Ariane !" s'écria cette dernière en l'apercevant enfin. La belle jeune fille se précipita vers elle et Ariane l'accueillit à bras ouvert alors qu'elles se saluaient chaleureusement. "Quel plaisir de te voir ! Comment s'est passé ton séjour?" s'enquit-elle avec son immense sourire habituel.
"Fort bien. Les routes ont été bonnes. Cette escapade m'a fait un bien fou, mais m'a éreintée. Comment va la vie ici?" demanda-t-elle à son tour. "Des évolutions depuis mon départ?"

Elle faisait évidemment référence aux conflits habituels qui sillonnaient la région entre les soldats du shérif et les hors-la-loi tapis dans les bois. En l'espace de quelques semaines, il pouvait s'en passer des choses et Ariane voulait absolument être informée.

"Bah tu sais, la routine", répondit Edara en gagnant la cuisine. "Rien qui n'entrave au commerce en tout cas", conclut-elle avec assurance.
"Voilà qui est bon à entendre", s'enthousiasma la belle tavernière en déposant ses affaires sur la table. "Je vois que tu as bien pris tes marques" releva-t-elle.
"Oui. Heureusement. J'ai pas eu beaucoup d'temps pour m'adapter. Cette taverne est rapidement dev'nue le repère fétiche des gardes du château. Les gens d'Nottingham se font plus rares, mais les affaires marchent."

Ariane fronça légèrement les sourcils. En soi c'était une bonne nouvelle, toutefois elle n'était pas certaine d'apprécier de voir son auberge envahie par les uniformes. Son père pouvait tout à fait être derrière ces manigances afin de la surveiller. Ou pire, Stanley.

En pensant à lui, ses pensées se tournèrent immédiatement vers Louis. Ariane était partie tellement brusquement qu'elle n'avait pas eu l'occasion de le revoir depuis la scène du marcher. Elle avait juste attendu de le savoir sain et sauf et avait filé à l'anglaise. Elle n'en était pas particulièrement fière, mais une autre confrontation avec Stanley aurait été épuisant. Surtout avec son dos - ce dernier allait d'ailleurs bien mieux depuis son séjour chez les bonnes-sœurs qui avaient pris soin d'elle comme au premier jour.


"Et comment va ta famille?", se renseigna la tavernière. "Cadfael? Louis?...."
"Ils vont bien tous les deux"lui assura la belle blonde non sans lui adresser une œillade. "Le commerce de Cadfael est très florissant. Les clients affluent. Quant à Louis, il a quitté l'auberge il y a peu pour prendre ses fonctions sur le domaine des Gamwell."

Ainsi Louis avait fini par rendre sa petite chambre du premier. Lui qui avait été son premier client et le plus régulier. Lui qui était demeuré auprès d'elle après ses blessures pour la soutenir et l'aider. Lui qui avait pris sa défense face à Stanley. Lui dont elle craignait l'abandon à tout instant.
Mais en fin de compte c'était elle qui l'avait abandonné.
Le sourire de la jeune femme se crispa mais elle se garda bien de le montrer.


"Je suis ravie de savoir que tout le monde se porte pour le mieux." affirma-t-elle en se rendant dans la grande salle.
"Tu veux pas prendre le temps de rentrer et t'installer?" demanda Edara en la suivant avec un plateau de verres.
"Quelle meilleure manière de rentrer que de reprendre mon commerce" répondit Ariane en lui saisissant le plateau des mains.

La vie à Nottingham allait pouvoir reprendre son cours.
Revenir en haut Aller en bas

Retour aux sources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Zone RP Principale :: Nottingham :: La Ville :: La Taverne :: La salle à manger-