AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

Stanley Duncan - Le retour du grand méchant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Stanley Duncan
avatar
Tortionnaire et Bourreau
Messages : 87
Date d'inscription : 28/03/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Stanley Duncan - Le retour du grand méchant Lun 16 Fév - 17:38



Stanley Duncan
"Tortionnaire et Bourreau"


Mon identité...



¤ NOM : Ducan

¤ PRÉNOM : Stanley

¤ SEXE : Homme

¤ ÂGE : 25 ans

¤ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Né en l'an 1164. Lieu de naissance non précisé, en Angleterre.

¤ LIEU DE RÉSIDENCE : Au chateau de Nottingham.

¤ CLAN : Roturier.

¤ MÉTIER OU TITRE DE NOBLESSE : De base soldat, spécialisé dans la torture et les châtiments corporels pour extraction d'informations utiles ou de confessions.






Caractère


Description Psychologique

Stanley Duncan est une personne fort atypique. Jouissant dans les choses les plus sombres et les plus saugrenus, c'est un fervent de la souffrance et de la destruction.
Sadique. Ce serait sûrement le premier trait de caractère qu'on pourrait lui qualifier. Le jeune homme nourrit une profonde passion pour la souffrance d'autrui. Pire encore, il jouit à l'idée d'en être à l'origine ou simplement d'y participer. En sa qualité de bourreau chétif de Vasey, il a tout à fait sa place au sein des membres du shériff. Il n'a d'ailleurs lui-même non peu de la souffrance. Ayant lui-même souffert par le passé, c'est un trait de sa vie qui lui semble indispensable.
Rancunier et insensible, très certainement. Sous ses attraits très calmes et sa soif de contrôle sur tout, Stanley cache une susceptibilité perceptible et toujours à l'affût. Prenez garde à ne pas attiser sa colère sur vous ou vous le payerez cher. Une fois qu'il vous a dans le collimateur... nous ne répondons plus de rien.
Provocateur, il l'est très certainement. Il aime pousser ses proies à bout et s'il en avait le pouvoir il ferait tourner en bourrique le bon vieux shériff de Nottingham. Seulement sous ses ordres et n'étant pas encore un homme de confiance, Stanley s'incline comme un bon toutou, prêt à tout pour gagner les faveurs de son maître et seigneur.


Rêves & Ambitions

Dans le fond, Stanley jouit de désir et passion simple : la torture. Pourtant bien qu'il trouve satisfaction dans cet acte cruel et barbare, il rêve en secret, de grimper les échelons et faire ses preuves en capturant le plus de hors-la-loi possible.



Apparence


Description Physique

S'accordant à son caractère, son physique fait froid dans le dos sans pour autant terrifier par sa grandeur et sa force brute. Stanley est plutôt quelqu'un de banal à s'y méprendre. 1m70. De bonnes épaules, forgées par la formation militaire, une certaine habilité au combat et une endurance à toute épreuve, Stanley n'est pas un homme de combat pour autant mais plus un homme de ruse et de sadisme.
Ses longs cheveux noirs de jais entourent un visage mince quasi squelettique. Sa pâleur ferait presque penser à un mort et c'est probablement la première pensée qui traverse les esprits de ses cobayes en le voyant. Une lueur maléfique brillent dans ses yeux sombres et glaciales, ce qui pourtant ne l'empêche pas d'aborder quotidiennement un sourire de satisfaction morbide et inhumain.


Signes praticuliers

Les cicatrices qui parcourent son corps sont monnaie courante sur lui et les dénombrer serait impensable. Il les rêvait cependant avec fierté, pensant ainsi témoignant de son courage alors qu'il n'affiche que sa pure folie.
Il voue une passion folle pour ses couteaux et ustensiles de tortures qu'il nomme "ses amis et complices".



Votre Vie

Famille & proches

Troisième fils d'une famille fort nombreuse, Stanley n'a pas eu une enfance des plus faciles. Il fut rapidement évident pour le gamin qu'il était, que ses parents avaient la main leste et n'étaient pas très indulgents. Ses autres frères et sœurs en subirent tout autant les dégâts et vivants encore aujourd'hui ses parents continuent de porter une certaine influence sur l'ensemble de la fratrie. Heureusement pour lui, Stan n'a pas achevé son acheminement vers l'âge adulte à leurs côtés et a ainsi échappé à leur pouvoir et leur pression.
Il ne ressent aucun attrait pour eux et dans le fond n'a que faire de ce qu'ils peuvent advenir.


Histoire

On pourrait croire que l'enfance de Stanley est un sacré cauchemar, mais en soi, elle a ce qui a de plus banale à cette période. Élevé par des parents particulièrement exigent, le jeune gamin connut les affres des punitions corporelles, des humiliations et d'une pression sans pareille. Ce n'était pas par manque d'affection que ses parents agissaient de la sorte, mais plutôt parce qu'ils pensaient agir au mieux pour leur progéniture. Après tout, il est bien facile de faire des enfants, les élever est une bien autre histoire.

Dès lors qu'il fut en âge de quitter le foyer familiale, ses parents n'attendirent ni plus ni moins. Ils l'expédièrent dans la garnison britannique. Vendre serait un mot plus approprié. Mais peut-on seulement vendre son propre enfant? Lorsqu'on en a toute une tripoté, il faut croire que oui. Une bouche de moins à nourrir et une jolie dot valent mieux qu'un gamin en prime.

Ainsi sa formation commença. Bien que les épreuves furent difficiles et périlleuses, son éloignement de son domicile lui procura une sensation de liberté qu'il n'avait jusqu'alors jamais ressenti. Ni même rêvé.
Le jeune homme découvrit les joies de l'indépendance et de la fraternité. Plutôt solitaire, il se fit peu d'amis mais remarqua rapidement qu'en se pliant aux règles et en suivant les instructions à la lettre les supérieurs pouvaient se montrer fort généreux et bien plus cléments que n'avaient pu l'être ses géniteurs. Stanley mit alors un point d'honneur à gagner leur estime et ainsi grimper les échelons. Il savait qu'ainsi, jamais plus il ne dépendrait de sa famille et il pourrait plus que jamais leur tourner le dos.

Ses années de services le forgèrent au combat, à la stratégie et la tactique militaire, sans compter à l'art de faire parler des ennemis de guerre. Très tôt Stanley se complut dans cette pratique qu'est celle de la torture. Était-ce dû à son enfance difficile ou à son ultime besoin de tout contrôler. Lui-même l'ignorait. Mais très rapidement lui vint cette passion dévorante qui alimentait ses journées et troublait ses nuits. Ainsi, grâce à ses loyaux services et son talent naissant, ses supérieurs lui permirent d'exploiter cette voie et le jeune homme gagna ainsi en expérience et en savoir-faire. Cette nouvelle donnée dans sa carrière lui valut d'être repéré par les plus grands et il jouit ainsi peu à peu d'une certaine notoriété dans ce domaine.
Au cours d'une de leurs expéditions dans le pays, Stanley rencontra Ariane, une jeune orpheline des environs. Il apprécia son air joyeux et innocent et ressentit aussitôt pour elle bien plus d'affection qu'il n'avait jamais éprouvé pour son entière famille. Ils devinrent  très proches et partagèrent ensemble leurs souvenirs d'enfance plutôt chaotique ainsi que leur même penchant pour l'indépendance et cette soif de liberté. Pour la première fois, Stanley dissimulait son côté ombrageux. Non pas parce qu'il voulait plaire à la jeune fille mais surtout pour éviter de la faire fuir. Un peu comme un chasseur apprivoiserait sa proie. Ariane représentait l'un de ces trophées qu'il cherchait à atteindre mais son soucis de destruction et auto-destruction ne jouait pas en sa faveur.

Prenant conscience du danger qu'il pouvait représenter, la jeune femme commença peu à peu à s'éloigner. Mais plus elle agissait de la sorte, plus il essayait de s'accrocher. La suivant et l'observant, il lui sauva la vie alors que deux de ses "frères" d'armes s'en prenaient à elle. La jeune femme bien que vive et sur la défensive, profita ainsi de leur attention tournée vers Stanley pour asséner le coup de grâce à celui qui la maintenait au sol. Pris de panique le second prit la fuite et Stanley se fit une joie de le poursuivre dans les bois et de s'adonner au summum de son art. Ariane, bien que choquée, le suivit, le surprit et comprit toute l'ampleur des dégâts.
Sans plus attendre, la jeune femme prit à son tour la fuite et quitta la région, abandonnant Stanley avec deux cadavres sur les bras. Cette faute de parcours lui valut une année de front, sans possibilité de retour en permission et la rancœur du jeune homme ne cessa de croître.

Ses facultés eurent le don de lui sauver la mise, puisqu'il fut finalement envoyer à Londres pour exercer ses talents auprès du Prince Jean. Sa réputation n'en fit que s’accroître et lorsqu'on entendit parler d'une bande de hors-la-loi sévissant dans les forêts de Sherwood, il ne fallut pas attendre longtemps pour voir débarquer le nouveau tortionnaire du prince. C'est ainsi que débuta son escapade à Nottingham.
Au cours de son séjour, il eut maintes et maintes fois l'occasion de gagner les faveurs du shérif et de son subordonnée Guisbourne, mais il essuya échec après échec. Ses geôles semblaient être comme une passoire. Rien n'y demeurait bien longtemps. Il y avait eut Cyrielle, une complice des rebelles mais on l'avait délivrée et Stanley caressait certains soupçons sur plusieurs ladies du château. Faute de preuve assouvi sa rancœur sur les deux malheureux gardes qui s'étaient laissés berner.
Au cours d'un banquet organisé par les Gamwell, une course poursuite les conduit à un affrontement dans les bois et Stanley en emprisonna quelques uns : Serena et Azeem. Assumant ses fonctions de tortionnaires émérites, il parvint au cours d'une de ces tortures, à capturer un lady responsable de la fuite de nombreux prisonniers : lady Mary. Elle fut rapidement condamnée et exécutée mais Serena et Azeem parvinrent à prendre la fuite, laissant un Stanley à la merci du Shérif.

Contraint de surveiller la ville et ses environs, le jeune homme commença à s'ennuyer ferme, jusqu'à ce qu'il croise par hasard la route d'une vieille connaissance. La nouvelle tavernière du patelin s'avérait être la même Ariane qu'il connaissait depuis de longues années et qui lui avait valu de passer plusieurs mois sur le front. Tenant à faire taire une certaine amertume envers elle, il voulut approfondir leur échange, mais fut interrompu par un jeune fou. Un duel démarra entre eux et Stanley pu jouir d'un nouveau cobaye dans ses geôles. Mais alors qu'il allait enfin pouvoir s'amuser à aiguiser ses couteaux avec la bénédiction du shérif, une nouvelle virée des hors-la-loi lui fila sous le nez libérant au passage tous les prisonniers des geôles, les rendant de nouveau désertes.

Fou furieux, la colère de Vasey de Nottingham et de Guy de Guisbourne ne se fit pas attendre. Alors qu'il avait passé de longues années à grimper les échelons, il était désormais voué aux tours de garde dans l'enceinte du château. Stanley aurait presque préféré retourner au front. Au moins là-bas, il pouvait encore exercer ses talents non dissimulés. A présent, il s'ennuyait ferme et ça n'allait pas en s'améliorant !



Derrière l'écran...


¤ Quel est ton pseudo? : C'est Ariane !
¤ Quel est ton âge? : Elle est née en 1991 ! (dicit Cad qui refait sa fiche)
¤ Crédits de l'avatar : Johnny Depp by EternalLegend (Deviantart)
¤ Comment as-tu découvert ce forum? : En parcourant la toile tout simplement.
¤ Comment trouves-tu l'intrigue de ce forum? : Toujours aussi bonne, en espérant l'améliorer.
¤ Comment trouves-tu le design de ce forum? : Clair et concis, agréable à parcourir.

¤ As-tu lu le règlement? : [Code ok by MJ]
¤ As-tu vu le tchat? :  Chaque fois que je vais sur le forum.
¤ Sais-tu comment voter pour le forum? : Et comment !

¤ As-tu des questions ou une demande particulière? : Je suppose que non huhu (dicit Cad qui fait des copiés-collés).


©never-utopia & Aki


Dernière édition par Stanley Duncan le Dim 22 Fév - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Stanley Duncan - Le retour du grand méchant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Grand Méchant Loup. [Isy]
» Débat N°2 : Le plus grand méchant ?
» Qui craint le grand méchant loup ?
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Annonce à la Population (Hors Jeu) :: Personnages :: Fiches Validées-