AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RPG Médiéval basé sur la légende de Robin des Bois

Partagez|

Louis Vifargent - Chevalier Amnésique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Louis Vifargent
avatar
Maitre d'Arme de Gamwell
Messages : 180
Date d'inscription : 19/05/2008
Age : 26
Localisation : LYON

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Louis Vifargent - Chevalier Amnésique Dim 18 Jan - 9:25



Louis Vifargent
"Anciennement Louis de Lioncourt
Maitre d'arme de Gamwell"


Mon identité...



¤ NOM : Vifargent

¤ PRÉNOM : Louis

¤ SEXE : Homme

¤ ÂGE : 26 ans

¤ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Domaine de Lioncourt, en Normandie (anglaise à cette époque). Né en l’an de grâce 1166.

¤ LIEU DE RÉSIDENCE : A une chambre, au Manoir de Gamwell.

¤ CLAN : Chevalier sans Terre, noble.

¤ MÉTIER OU TITRE DE NOBLESSE : Maitre d'arme de Gamwell (c'est quand même un métier).






Caractère


Description Psychologique

Louis est un jeune à l’esprit vif et volontaire. Franc, il sera honnête dans ses propos, quitte à faire souffrir. Il juge qu’il doit respecter autrui en disant toujours la vérité car il n’y a que comme ça que l’on peut avancer sans remords.
Intelligent, il pourra se sortir de situations délicates par de simples jeux d’esprit, des boutades ou des remarques acérées. Maniant très adroitement les mots, c’est également un fin plaisantin, toujours à l’affut d’une occasion de faire des traits d’humour.
Fidèle, Louis ne s’attache pas à n’importe qui. Passionné dans ses relations, il souffrira également énormément si on le trahi ou qu’on le déçoit. Pour autant, il sera toujours enclin à vous donner une seconde chance car c’est un homme bon.
Bourré de principes sur la chevalerie à cause de son éducation, il est parfois très rigide et ne plaisante pas avec l’honneur. Pour lui les femmes sont des créatures à qui l’ont doit le respect et en tant que chevalier, il se pose en ferveur défenseur de celles-ci.
Mais comme tout un chacun, il possède un côté sombre issu d’une profonde trahison qu’il a commise et qui a meurtri son âme. S’il venait à perdre le contrôle, une rage sanguinaire s’empare de lui et gare à la personne qui sera sa cible.


Rêves & Ambitions

Il est venu à Nottingham pour suivre Cadafaël et Edara. Il arrive un peu après car il a essayé de chercher une piste pour retrouver la mémoire, sans succès. Néanmoins, c’est comme si cette ville l’appelait. Il ignore pourquoi.



Apparence


Description Physique

Mesurant 1m85 pour 80 kilos, Louis est très grand pour l’époque et assez carré d’épaules. Ses longues années de combat et de voyage l’ont forgé et il possède une endurance hors du commun.
Le jeune homme possède des cheveux bruns coupés assez courts mais un peu fous, qui encadrent un visage à la mâchoire carrée. Ses yeux sont d’un bleu profond, presque saphir, bordés d’épais cils noirs. Sa bouche est presque trop féminine et son nez droit signe de sa noblesse.
Etant noble, il soigne ses tenues avec soin. Ses bottes en cuir noir sont toujours bien entretenues par ses soins, ses gilets sans manches finement brodés recouvrent des chemises en lin fin qu’il paiera une fortune afin qu’elles restent impeccablement blanches. Par contre, hors de question pour lui de porter des collants de noble. Il trouve ce type de vêtement trop peu pratique et leur préfèrera des culottes robustes en cuir.


Signes praticuliers

Une large cicatrice pâle barre son abdomen. C’est la seule marque de son passé qui ne pourra jamais s’effacer.
Possède une rapière de belle taille nommée… Rapière.



Votre Vie

Famille & proches

La seule famille dont il se souvienne sont Cadfaël, qui l’a trouvé et soigné, et Edara, sa sœur jumelle qui a prit soin de lui pendant toute sa convalescence. Il les considère comme son frère et sa sœur et n’aurait pas eu le force de se battre pour survivre s’ils n’avaient pas été là. Il part du principe qu’il a envers eux une dette éternelle


Histoire

L’histoire de Louis ne remonte pas très loin dans le passé. A sept et demi très exactement. Quand il se réveilla dans une pièce faite de pierres épaisses et fraiches et de teintures blanches.
Il avait ouvert les yeux mais le plafond qu’il voyait ne lui disait rien. En fait… Son esprit ne lui disait pas grand-chose… A part un nom : Louis. Le sien ? Oui ce devait être ça. Mais à part ça… Il ne savait pas où il était et rien ne lui revenait. Normalement quand on se réveille on n’a pas la tête vide si ?
Le jeune homme se redressa brusquement et gémit. Il avait mal au torse. Posant une main sur son ventre, il sentit quelque de chaud et de poisseux sous le drap. Soulevant celui-ci, il vit du sang. Il y avait du sang sur son ventre, malgré le bandage serré qu’on lui avait fait, le sang tachait tout.
Gémissant plus fort, il retomba en arrière et sentit la douleur affluer, devenir insistante, pesante, envahissante. Ses cris étaient de plus en plus forts et bientôt se transformèrent en litanie. Que quelqu’un fasse quelque chose, il avait si mal…
Un homme arriva prestement, la mine inquiète, jeune, il se pencha sur Louis et cria quelque chose. Mais il n’y avait rien que la douleur… Puis le noir.
Quand le chevalier revint à nouveau à lui, il avait toujours la tête vide mais au moins il n’avait plus mal. Et toujours ce plafond en pierres robustes. Il cligna des yeux et tourna la tête, une infirmerie s’étendait là. Avec des lits partout et presque tous occupés. Lui était dans une alcôve, en retrait des autres.
Il apprit plus tard que l’homme qui le soignait s’appelait Cadfaël et que sa sœur, qui venait parfois s’occuper des blessés, se nommait Edara. Ils étaient tous les deux gentils et bienveillants et ne posèrent pas de questions à Louis. Ceci dit, même si celui-ci avait eu envie de leur donner des réponses, il n’aurait pas pu.
Il avait beau se creuser la tête de mille et une façons, rien ne revenait et il ne récoltait que d’horribles migraines. Il avait donc cessé de chercher, se disant que Dieu l’avait voulu ainsi. S’il devait retrouver la mémoire, ce serait un jour, quand son heure serait arrivée.
Il mit des mois à se remettre de sa blessure à l’abdomen. Des mois passés à attendre les visites de Cad et Eda, assit dans son lit à lire et à écrire, à regarder par la mince fenêtre qui lui découpait un morceau de ciel souvent bleu et sans nuages.
Puis il fallut apprendre à marcher de nouveau, d’abords avec difficulté, s’essoufflant au bout d’à peine trois pas, gémissant sa douleur et serrant les dents. Les encouragements des jumeaux étaient tout ce qu’il avait pour tenir. Il ne savait plus qui il était et cette incertitude le rongeait.
Mais il cachait ses sombres pensées derrière des traits d’esprit et des rires aux souvenirs cocasses qu’il demandait qu’on lui raconte. Il vivait par l’intermédiaire de l’apothicaire blond et de sa sœur et même s’il se haïssait pour ça, ne pouvait s’en passer.
Après sa rééducation, il dut renouer avec ce que son corps n’avait pas oublié. Tenir une épée, la sienne, Rapière, seul autre souvenir de sa vie d’avant avec sa cicatrice. Réapprendre à se battre puisqu’à l’évidence il savait faire. Réapprendre à s’habiller, à manger et à se laver seul. Trouver des occupations.
Pendant des années il ne passa son temps qu’à ça : se reconstruire tant bien que mal, avec les morceaux de lui qu’il restait.
Puis Ethan, le père des jumeaux mourut et ceux-ci décidèrent de changer de vie, de retourner en Angleterre, dans la ville natale de leur géniteur. Quand Louis entendit le nom de celle-ci, Nottingham, il y eut comme un écho dans son âme. Il avait déjà entendu ça quelque part… Avant.
N’ayant rien qui le retenait en Terre Sainte, il décida d’accompagner Cadfaël et Edara, prenant néanmoins le temps d’interroger un peu les soldats autour de lui. Mais personne ne le connaissait. C’est comme s’il n’avait jamais existé dans l’armée du roi Richard.
Résolu, homme nouveau, il repartit donc sur le Vieux Continent, prêt à se forger une nouvelle vie, de ses propres mains.



Derrière l'écran...


¤ Quel est ton pseudo? : Cad, Siwan, Galaru Seren, RRaven...
¤ Quel est ton âge? : Souvenez-vous, 1990.
¤ Crédits de l'avatar : Jon Snow, by vtas.

¤ Comment as-tu découvert ce forum? : Inscrit depuis 2008 grâce à Ariane.
¤ Comment trouves-tu l'intrigue de ce forum? : Classique mais sympa.
¤ Comment trouves-tu le design de ce forum? : ENORME, trop beau, j'suis fan !

¤ As-tu lu le règlement? : [Code ok by MJ]
¤ As-tu vu le tchat? : Peut pas le rater.
¤ Sais-tu comment voter pour le forum? : Sur le portail, en bas à droite.

¤ As-tu des questions ou une demande particulière? : Nope.


©never-utopia & Aki

_________________
Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.
[François de La Rochefoucauld]
Revenir en haut Aller en bas
Louis Vifargent
avatar
Maitre d'Arme de Gamwell
Messages : 180
Date d'inscription : 19/05/2008
Age : 26
Localisation : LYON

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Niveau RP:
5/5  (5/5)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Louis Vifargent - Chevalier Amnésique Dim 18 Jan - 12:03

HRP : Ce qu'il s'est passé en Terre Sainte.
(Parce que c'est le passé retrouvé de Louis et qu'il fait désormais partie de sa fiche personnage.)

Louis de Lioncourt avait décidé de participer à la Croisade de Richard Cœur de Lion. Bien loin des rêves de gloire de celui-ci, le jeune homme, unique héritier d’un domaine en Angleterre, s’était engagé pour échapper à un mariage arrangé qu’il ne désirait pas.

Une fois sur le bateau en partance, il s’est interposé entre deux hommes qui étaient pressés de se battre. Un géant écossais et un autre à la langue bien pendue : John of Gamwell. Faisant connaissance, les deux nobles se découvrirent vite des points communs, comme l’adoration qu’ils portent à leur jeune sœur. Tout à leur conversation, ils sentirent tout de suite qu’un lien très fort les unissait déjà. Une amitié particulièrement forte.

Au fur et à mesure du voyage, John commençait à redouter son arrivée en Terre Sainte : il n’avait jamais tué d’homme et craignait de ne pas être à la hauteur. Un après-midi, en proie à des doutes plus forts, il alla réveiller Louis. Ils montèrent sur le pont, le chevalier de Lioncourt s’inquiétant pour son jeune ami. Celui-ci, curieux, lui demanda s’il avait déjà tué.
Louis lui répondit que oui, deux vassaux qui avaient violé sa jeune sœur, Lilian. Malheureusement, celle-ci, se sentant souillée, se pendit dans la nuit, privant à jamais son frère de sa douceur. Au moment où il s’apprêtait à en parler, une tempête se leva, emportant bientôt John dans une vague furieuse.

S’attachant à une corde, Louis plongea à sa suite, refusant de le laisser se noyer. John, au prix d’un immense effort, réussit à s’accrocher au chevalier qui lutta contre les éléments pour revenir au navire qui acheva son voyage sans trop de dommages.

Une fois arrivés en Terre Sainte, les deux hommes s’illustrèrent au cours des combats et bientôt connurent une renommée assez conséquente à Jérusalem. En dehors de ça, John fit la connaissance d’une maure, Sana, qui réussit à faire tomber le coureur de jupons sous son charme. Amoureux, il présenta la jeune femme à Louis qui la trouva charmante et s’amusa de voir son frère de cœur être si fidèle. Les jours s’écoulaient paisiblement, malgré les combats et la douleur qu’ils voyaient partout, ils étaient heureux.

Jusqu’au jour où Louis fut convoqué en grand secret par le Roi Masqué, souverain impartial de la Ville Sainte, Jérusalem. Avec celui-ci se trouvaient Richard et Sal-Adin. Les trois monarques ordonnèrent au chevalier, dont la réputation n’était plus à faire, d’arrêter et d’exécuter une traitresse à leur trois causes : Sana, qui hébergeait chez elle des musulmans extrémistes qui projetaient de faire exploser toute la ville pour faire cesser les combats.

Mortifié, le jeune homme refusa d’obtempérer et fit jouer le temps, prétextant ne pas savoir où elle se trouvait. Deux fois malheureusement, les espions des rois apprirent le lien qu’ils avaient, John et lui, avec la maure et ils furent soupçonnés de complot. Afin de laver leur honneur et de leur permettre de rentrer en héros en Angleterre, Louis devait capturer Sana de ses mains.

Résolu à sauver son ami quitte à ce qu’il le haïsse, le chevalier se rendit chez elle et poursuivit les deux amants qui tentaient de s’enfuir. Mais Louis avait trop planifié son coup et ils se retrouvèrent vite prit en tenaille. Arrêtant Sana et faisant assommer John qui se débattait, il s’excusa auprès de la femme qui se contenta de lui sourire d’un air compréhensif et la livra au trio souverain qui honorèrent leur marché et donnèrent à Louis et John des laissez-passer pour rentrer au pays.

Mais quand Louis revint voir John, qui avait été libéré, celui tenta de l’étrangler. L’assommant à nouveau après un rude combat à mains nues, le chevalier alla poser le parchemin sur son lit, fit ses propres affaires et se prépara à rentrer chez lui. Attristé, profondément blessé, le jeune homme avait préféré garder le silence sur son marché car il ne voulait pas se trouver d’excuse. Ce qu’il avait fait à son meilleur ami était cruel et c’était mieux qu’il le déteste.

Trainant des pieds, il fut rattrapé à la sortie de la ville par John qui n’avait de cesse de le tuer. Après une course poursuite qui les amena très loin dans le désert, Louis se fit embrocher par l’épée vengeresse de son frère de cœur qui le laissa pour mort. Mais Dieu en avait décidé autrement et lui envoya Cadfaël.

Mais comme Dieu est juste, il fit oublier à Louis ce qu’il avait vécu afin qu’il puisse guérir et reprendre goût à la vie. Et comme rien n’arrive jamais par hasard, le jeune homme blond qui l’avait soigné et sa sœur jumelle décidèrent de retourner en Angleterre, dans la ville natale de leur père, Nottigham, qui se situe à deux pas du domaine Gamwell… Et ainsi une nouvelle chance fut donnée aux deux hommes de s’expliquer et de se pardonner.




Résumé des épisodes précédents.
(Parce que Louis a prit une part importante à l’intrigue et à bien évolué depuis son arrivée sur le forum et qu’il ne faut pas oublier ce qui s’est passé. Hommage aux anciens membres, depuis partis.)


Arrivé à Nottingham, Louis est allé à la taverne de la ville, alors tenue par une certaine Ariane Caldin. Il espérait y trouver son ami Cadfaël et sa sœur Edara, eux-mêmes fraichement arrivés.  Malheureusement l’apothicaire était parti en vadrouille et avait laissé sa jumelle, peut rassurée, seule. Décidant de lui tenir compagnie, il loua une chambre à la tavernière, pour une durée indéterminée.
Se ridiculisant en jouant les maladroits dans l’établissement, il tomba très vite sous le charme de la jolie tenancière qui ne semblait pourtant pas intéressée. Déçu mais n’abandonnant pas, il resta la soirée entière, animant celle-ci avec son esprit vif et ses plaisanteries.

Le lendemain, il partit à son tour en vadrouille tandis que Cadfaël et sa sœur se mettaient à la recherche d’une boutique à acheter pour se poser définitivement en ville.
Décidant de se promener dans la forêt de Sherwood, Louis ne tarda pas à tomber sur le petit village d’Edwinstone. Celui-ci se relevait durement d’une attaque des hommes du Shériff et furieux que de pauvres paysans soient ainsi traités, le chevalier leur proposa ses services : il entrainerait les hommes aux rudiments du combat afin qu’ils puissent recevoir convenablement les chiens de Vasey (le Shériff) la prochaine fois. En échange, il gagnerait une pièce d’or, cotisation des paysans, afin de payer sa chambre à l’auberge.

Satisfait d’avoir ainsi trouvé sa place, il continua de se rapprocher d’Ariane qui elle s’était involontairement attirée les faveurs de Vasey, dont elle est en réalité la bâtarde, et également des hors-la-lois, car un passage secret donne dans son arrière-cours et mène sans encombre en dehors de la ville fortifiée. Prise entre deux feux, elle trouva en Louis un confident et un compagnon sur qui elle pouvait compter.

C’est notamment grâce à elle qu’il apprit ce qui se tramait entre les deux camps opposés. Une attaque de grande envergure se profilait contre le camp de Robin des Bois car celui-ci avait été trahi par un certain John of Gamwell. Ce nobliau déchu, avait obtenu du Shériff qu’il lui rende ses terres en échange de la tête du chef des hors-la-lois.
Décidant d’aider Ariane sans que celle-ci ne soit directement impliquée, il se faufila à la suite des troupes qu’il avait longuement espionnées. Il tomba ensuite sur un hors-la-loi qui était venu faire la même chose que lui en éclaireur et l’obligea à le conduire au campement.

Il arriva peu de temps avant l’attaque et n’eut d’autre choix que de se battre pour sauver sa peau. Au milieu de l’échauffourée, le combat entre les deux leaders faisait rage. John  of Gamwell le traitre se battait contre celle qui était en charge de défendre le campement en l’absence de Robin, Serena MacGregor. Personne n’osait intervenir et Louis luttait pour vivre quand des souvenirs de sa vie passée remontèrent à la surface, causant d’horribles douleurs au jeune homme.

Celui-ci se retrouva près du combat des deux chefs et croisa un instant le regard du traitre, qu’il connaissait. Le combat prit une tournure inattendue et Serena fut mise hors d’état de nuire avec le concours involontaire du chevalier qui voulait demander à John de lui apporter des réponses sur son passé trouble. Mais celui-ci avait autre chose à faire et ordonna aux hors-la-lois de se rendre. Il était évident qu’ils ne pouvaient gagner.

Prenant en otage Robin, il l’obligea à sonner la reddition et le remis ensuite aux autorités. Louis fut également capturé et emmené. Pourtant quand celui-ci apprit que John regagnait son domaine, il se libéra, profitant de l’inattention des gardes, et le suivit.
Mais John n’était pas enclin à lui parler, lui qui l’avait trahi de la pire façon que fut. Il se réfugia chez lui et lui ordonna de partir. Il refusait de tuer le chevalier amnésique, l’obligeant par là à vivre avec ses remords et ses questions.

Mais bien décidé à savoir, Louis continua de le suivre et se retrouva en première place pour la fête d’intronisation du traitre redevenu noble. Mais les hors-la-lois firent un faux d’une lettre d’Ariane afin de pouvoir joindre la fête discrètement. Après une prise en otage puis deux et la fuite des hors-la-lois grâce à une nuée de volailles, Ariane fut accusée de complicité avec les rebelles.
Afin de la sauver, Louis engagea John dans un combat à mains nues qui s’acheva par une prise de conscience du seigneur vis-à-vis de sa trahison et par son assommement.

Une fois la bagarre terminée, Louis et John purent discuter de ce qui s’était passé en Terre Sainte et à défaut de pouvoir se pardonner, ils décidèrent de se donner une seconde chance. Louis fut ainsi employé comme gérant de la sécurité des domaines de John.

Pour autant Ariane ne fut pas sauvée, elle fut accusée de trahison et fouettée jusqu’à évanouissement par John, afin que l’affaire soit close. La punition fut douloureuse mais au moins la tavernière échappa-t-elle à la pendaison.
La ramenant à l’auberge, Louis passa la nuit entière à ses côtés, veillant sur elle tandis que Cadfaël la soignait et qu’Edara gérait les affaires en son absence. Le chevalier eut du mal à faire passer la pilule du châtiment, lui qui pensait que les problèmes entre John et lui étaient terminés.

S’employant à soutenir Ariane durant sa convalescence, il mit de côté ses nouvelles responsabilités afin d’aider à la taverne.
Quelques temps plus tard, alors qu’ils étaient au marché, les deux jeunes gens se firent accoster par Stanley Duncan, bourreau très actif de Vasey. Celui-ci connaissant Ariane, la provoqua et l’insulta, déclenchant les envies de meurtre de Louis qui attaqua le chien du Shériff et ses hommes. La jeune femme parvint à s’enfuir mais le chevalier fut rapidement maitrisé et arrêté.

Se retrouvant dans les geôles du château, il s’apprêtait à passer un sale quart d’heure quand Robin, Azeem et Carl vinrent le délivrer, après avoir reçu une demande d’aide de la part d’Ariane. Se sentant coupables de sa punition, ils acceptèrent et se retrouvèrent ainsi avec deux prisonniers libérés : Louis et Allan, qui s’était fait capturé sans que ses compagnons ne le sachent. Ils sont actuellement en fuite.

_________________
Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.
[François de La Rochefoucauld]
Revenir en haut Aller en bas

Louis Vifargent - Chevalier Amnésique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un maitre, un sith et une jeune amnésique. [Pv Aykan, Horus]
» Hanako Hyûga, amnésique adoptée [chuunin-juunin]
» Gwendael, elfe amnésique.
» (m) david gandy # un mari amnésique
» Jack Frost l'amnésique [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robin Hood : Les Mystères de Sherwood :: Annonce à la Population (Hors Jeu) :: Personnages :: Fiches Validées-